publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CLAVENTIN 3 g/200 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 07.09.2007

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Ticarcilline, Potassium clavulanate
laboratoire: Glaxosmithkline

Poudre pour solution injectable IV
Boîte de 10 Flacons de poudre de 200 mg
Toutes les formes

Indication

Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de l'association ticarcilline-acide clavulanique.
Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes reconnus sensibles, notamment dans leurs manifestations :
- respiratoires,
- ORL,
- digestives et intra-abdominales, en particulier péritonéales,
- septicémiques,
- de la peau et des tissus mous,
- ostéo-articulaires,
- urinaires,
- infections à flore mixte polymicrobienne aéro et anaérobie,
à l'exclusion des méningites.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie CLAVENTIN 3 g/200 mg Poudre pour solution injectable IV Boîte de 10 Flacons de poudre de 200 mg

Mode d'administration :
- Perfusion de 20 à 30 min :
volume de solvant à utiliser : 100 ml.
- IV lente :
volume de solvant à utiliser : 20 ml.
CLAVENTIN 3 g/200 mg étant présenté en flacon de 24 ml, la reconstitution dans le volume définitif indiqué doit être immédiatement consécutive à la dissolution de la poudre dans le flacon.
Les solutions doivent être initialement reconstituées avec de l'eau pour préparations injectables ou une solution de chlorure de sodium à 0,9%.
Pour l'administration par perfusion, il est possible d'administrer les solutions suivantes :
. solution isotonique de chlorure de sodium,
. solution isotonique de glucose,
. solution de Ringer,
. solution de Hartmann.
Ne pas utiliser de solution de bicarbonate de sodium, d'acides aminés, de protéolysats ou d'émulsions lipidiques.
Bien que les solutions pour perfusion soient stables pendant au moins 6 heures à 25°C, il est recommandé de ne préparer les solutions qu'au moment de l'utilisation.
Ne pas mélanger à un autre produit dans la même seringue ou dans le même flacon de perfusion.
Lors de l'administration en association avec un aminoside, chacun des antibiotiques devra être administré séparément.
Posologie :
- Chez le sujet normorénal :
. Adultes :
12 à 15 g/jour de ticarcilline.
Dosage 3 g/200 mg : administration toutes les 4, 6 ou 8 heures.
Ne jamais dépasser pour l'adulte :
. 200 mg d'acide clavulanique par injection,
. 1200 mg d'acide clavulanique par jour.

. Enfants (de 30 mois à 14 ans) :
225 mg/15 mg/kg/jour à 300 mg/20 mg/kg/jour, en 3 à 4 injections.
Ne jamais dépasser :
. par prise : 5 mg/kg d'acide clavulanique ;
. par jour pour les nourrissons de plus de 3 mois et enfant : 20 mg/kg/jour d'acide clavulanique.

- Chez l'insuffisant rénal :
Adapter la posologie en fonction du degré d'insuffisance rénale, selon le schéma suivant :
. clairance de la créatinine 60 à 30 ml/min : 3 g/200 mg ou 5 g/200 mg toutes les 8 heures.
. clairance de la créatinine 30 à 10 ml/min : 3 g/200 mg toutes les 12 heures.
. clairance de la créatinine inférieure à 10 ml/min : 1,5 g/100 mg toutes les 24 heures.
. sous hémodialyse : dose supplémentaire à administrer après chaque séance d'hémodialyse : 3 g/200 mg.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Allergie aux antibiotiques de la famille des bêtalactamines (pénicillines, céphalosporines) : tenir compte du risque d'allergie croisée avec les antibiotiques de la famille des céphalosporines.
DECONSEILLE :
Ce médicament ne doit généralement pas être utilisé en association avec le méthotrexate (voir rubrique interactions).

Effets indésirables Claventin

- Manifestations allergiques, notamment cutanées (urticaire, prurit), éosinophilie, fièvre, oedème de Quincke, gêne respiratoire, exceptionnellement choc anaphylactique.
- Eruptions cutanées maculopapuleuses d'origine allergique ou non. Très exceptionnellement quelques cas de syndrome de Stevens-Johnson et d'érythème polymorphe ont été rapportés.
- Manifestations digestives : nausées, vomissements, diarrhées, candidoses.
- De rares cas de colite pseudomembraneuse ont été rapportés. Ils nécessitent l'arrêt du traitement et la mise en place d'une thérapeutique adaptée.
- Des convulsions peuvent survenir chez les patients avec une insuffisance rénale ou traités par de fortes doses.
- D'autres manifestations ont été rapportées plus rarement :
. élévation modérée et transitoire des transaminases,
. hépatite et ictère cholestatique,
. néphrite interstitielle aiguë,
. anémie, leucopénie, thrombopénie réversibles.
- Possibilité de saignement par baisse du taux de prothrombine et augmentation du temps de saignement.
- Modifications de l'ionogramme à type d'hypokaliémie facilement contrôlables par un apport potassique, et réversibles à l'arrêt du traitement.
- Veinite et thrombophlébite.



publicité