publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CLODRONATE DE SODIUM G GAM 800 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 26.12.2011

Médicament générique du Classe thérapeutique: Rhumatologie
principes actifs: Clodronate de sodium
laboratoire: Sandoz

Comprimé pelliculé
Boîte de 60
Toutes les formes

Indication

- Traitement des hypercalcémies malignes en relais de la forme injectable.
- Traitement palliatif des ostéolyses d'origine maligne avec ou sans hypercalcémie, en complément du traitement spécifique de la tumeur (voir mises en garde et précautions d'emploi).
Dans les cas d'hypercalcémie, le traitement doit être associé à une réhydratation optimale.

Posologie CLODRONATE DE SODIUM G GAM 800 mg Comprimé pelliculé Boîte de 60

RESERVE A L'ADULTE.
- Traitement palliatif des ostéolyses sans hypercalcémie :
La posologie journalière est de 1600 mg, soit 1 comprimé 2 fois par jour.
La durée du traitement est habituellement de plusieurs mois.
- Traitement des hypercalcémies malignes en relais de la forme injectable et traitement palliatif des ostéolyses d'origine maligne avec hypercalcémie :
Des doses de départ plus élevées devront être instaurées : de 2400 à 3200 mg/jour, réparties en plusieurs prises.
En fonction de la réponse thérapeutique, ces doses seront progressivement diminuées.
- En cas d'insuffisance rénale (clairance de la créatinine comprise entre 10 et 30 ml/min), la posologie doit être réduite de moitié (c'est-à-dire 1 comprimé par jour en règle générale).
- Les comprimés doivent être pris à distance des repas. Ils doivent être avalés avec une grande quantité de liquide à faible teneur en calcium et en aucun cas avec du lait, des aliments ou des médicaments contenant des cations divalents (calcium, magnésium, etc...), car ces produits diminuent l'absorption de Clodronate (voir paragraphes mises en garde et précautions d'emploi et interactions).

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Le clodronate disodique est contre-indiqué dans les cas suivants :
- hypersensibilité au produit,
- insuffisance rénale sévère,
- allaitement.
En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et galactose ou de déficit en lactase.
DECONSEILLE :
Le clodronate disodique est généralement déconseillé en cas de grossesse : les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène à doses élevées, avec des altérations osseuses touchant le squelette et les dents. Lorsqu'il est administré pendant toute la gestation, ce médicament est à l'origine de troubles de la minéralisation osseuse, touchant principalement les os longs et se traduisant par des déformations angulaires. Le plus souvent, ces anomalies s'observent à doses élevées et sont réversibles après la mise bas. Cet effet est vraisemblablement à mettre au compte du mécanisme d'action de la molécule, par chélation du calcium. En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique du clodronate lorsqu'il est administré pendant la grossesse. En conséquence, l'utilisation du clodronate est déconseillée pendant la grossesse. Cet élément ne constitue pas l'argument pour conseiller une interruption de grossesse mais conduit à une attitude de prudence et à une surveillance prénatale orientée.

Effets indésirables Clodronate de Sodium G Gam

- Des symptômes digestifs, tels que nausées et diarrhées, peuvent se produire en particulier en début de traitement et à fortes doses.
- Des cas de céphalées ont été rapportés.
- Altération de la fonction rénale dans des cas isolés.
- Des réactions allergiques (cutanées en particulier) ont été rapportées dans des cas isolés.
- Un cas de bronchoconstriction a été rapporté dans la littérature chez un patient présentant un asthme à l'aspirine.
- 4 cas de leucémies ont été rapportés sur les 663 premiers malades traités jusqu'en 1981.
Depuis aucun cas n'a été rapporté, malgré les études sur plusieurs centaines de malades. La relation de causalité n'a pas été établie, justifiant ainsi, jusqu'à plus ample information, la restriction de prescription dans les affections néoplasiques.
- Examens biologiques :
Une hypocalcémie peut apparaître au cours du traitement, des modifications réversibles des paramètres suivants ont été observées : diminution de la phosphatémie et augmentation des taux sériques des phosphatases alcalines, de la LDH et des transaminases.



publicité