publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CLOPIXOL 25 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 07.04.2006

Médicament générique du Classe thérapeutique: Neurologie-psychiatrie
principes actifs: Zuclopenthixol
laboratoire: Lundbeck SA

Comprimé pelliculé
Flacon de 100
Toutes les formes

Indication

- Syndromes paranoïdes schizophréniques, psychoses hallucinatoires, délires chroniques, paranoïas.
- Etats d'agitation psychomotrice au cours des schizophrénies, des états maniaques, de certains états démentiels et des oligophrénies.
- Déséquilibres psychopathiques graves.

Posologie CLOPIXOL 25 mg Comprimé pelliculé Flacon de 100

La posologie doit être strictement adaptée à chaque cas.
- Patients hospitalisés en phase aiguë :
La posologie quotidienne sera progressivement augmentée par paliers de 10 à 20 mg : dans certains cas, elle sera augmentée de 10 à 50 mg. La posologie moyenne se situe entre 50 et 100 mg par jour mais elle pourra atteindre 200 mg par jour en fonction de l'état du patient.
- Patients ambulatoires - psychoses chroniques :
Traitement d'entretien : 20 à 50 mg par jour.
- Etats d'agitation et de confusion chez les patients âgés :
La forme gouttes est particulièrement utile chez les sujets âgés :5 mg (5 gouttes) par jour à administrer en fin de journée. En cas de besoin, la dose peut être augmentée à 10-20 mg par jour (10 à 20 gouttes ou 2 comprimés à 10 mg).
- Oligophrénies :10 à 50 mg par jour.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament EST CONTRE-INDIQUE dans les situations suivantes :
- risque de glaucome par fermeture de l'angle,
- risque de rétention urinaire liée à des troubles urétroprostatiques,
- insuffisances hépatiques et/ou rénales graves,
- association avec les agonistes dopaminergiques (amantadine, apomorphine, bromocriptine, cabergoline, entacapone, lisuride, pergolide, piribédil, pramipexole, quinagolide, ropinirole) en dehors du cas du patient parkinsonien.
DECONSEILLE :
Ce médicament EST GENERALEMENT DECONSEILLE dans les cas suivants :
- allaitement : étant donné le passage dans le lait maternel l'allaitement est déconseillé pendant la durée du traitement.
- grossesse : chez l'animal, les études expérimentales n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène. Dans l'espèce humaine, le risque tératogène du zuclopenthixol n'est pas évalué. Il n'existe aucune donnée sur le retentissement cérébral foetal des traitements neuroleptiques prescrits tout au long de la grossesse. Chez les nouveau-nés de mères traitées au long cours par de fortes posologies de neuroleptiques ont été rarement décrits des signes digestifs liés aux propriétés atropiniques (distension abdominale...), des syndromes extrapyramidaux. En conséquence, le risque tératogène s'il existe semble faible. Toutefois, par prudence, éviter de prescrire ce médicament chez la femme enceinte.
- association avec :
. l'alcool,
. la lévodopa,
. les agonistes dopaminergiques (amantadine, apomorphine, bromocriptine, cabergoline, entacapone, lisuride, pergolide, piribédil, pramipexole, quinagolide, ropinirole) chez le patient parkinsonien.

Effets indésirables Clopixol

- Neurologiques :
. sédation ou somnolence,
. dyskinésies précoces (torticolis spasmodique, crises oculogyres, trismus...) cédant à l'administration d'un antiparkinsonien anticholinergique,
. syndrome extrapyramidal cédant partiellement aux antiparkinsoniens anticholinergiques,
. dyskinésies tardives qui pourraient être observées, comme avec tous les neuroleptiques, au cours de cures prolongées : les antiparkinsoniens anticholinergiques sont sans action ou peuvent provoquer une aggravation.
- Végétatifs :
. hypotension orthostatique,
. effets atropiniques à type de sécheresse de la bouche, constipation, troubles de l'accommodation, rétention urinaire.
- Endocriniens et métaboliques :
. impuissance, frigidité,
. aménorrhée, galactorrhée, gynécomastie, hyperprolactinémie,
. prise de poids.



publicité