publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CLOPIXOL ACTION SEMI-PROLONGEE 100 mg/2 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 31.12.2006

Médicament générique du Classe thérapeutique: Neurologie-psychiatrie
principes actifs: Zuclopenthixol
laboratoire: Lundbeck Sas

Solution injectable IM
Boîte de 5 Ampoules de 2 ml
Toutes les formes

Indication

Traitement initial des états psychotiques aigus.
Traitement initial des états psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).

Posologie CLOPIXOL ACTION SEMI-PROLONGEE 100 mg/2 ml Solution injectable IM Boîte de 5 Ampoules de 2 ml

La posologie doit être strictement adaptée à chaque cas.
Le Clopixol Action Semi-Prolongée s'administre exclusivement par voie intramusculaire profonde dans le quadrant supérieur externe du muscle fessier (ne jamais utiliser la voie intraveineuse).
Comme avec tous les solutés injectables à excipient huileux, il est recommandé d'utiliser des seringues en verre.
- En règle générale :
. La posologie varie de 50 à 150 mg (1 à 3 ml) IM en une seule injection. L'injection peut être répétée si nécessaire, un intervalle de deux à trois jours entre les injections est souhaitable, sans dépasser une durée de traitement de 6 jours.
. Une injection unique d'acétate de zuclopenthixol permet d'obtenir un effet neuroleptique dans un délai de quatre heures, l'intensité augmentant au cours des heures suivantes. La durée de cet effet s'étend sur deux à trois jours et, en règle générale, une ou deux injections suffisent. Un effet hypno-sédatif apparaît rapidement après l'injection, devient significatif après deux heures et atteint son maximum dans un délai de 24 heures, puis il s'estompe rapidement.
. Le traitement d'entretien peut être poursuivi à l'aide de zuclopenthixol oral (CLOPIXOL) ou de décanoate de zuclopenthixol (CLOPIXOL Action Prolongée) par voie intramusculaire. On pourra dans ce cas observer, à titre indicatif, les règles suivantes :
- Passage au CLOPIXOL oral, deux à trois jours après la dernière injection de CLOPIXOL à Action Semi-prolongée :
Après l'injection de 100 mg de CLOPIXOL à Action Semi-Prolongée, le traitement oral sera instauré à la dose quotidienne de 40 mg environ.
Cette dose sera majorée, si nécessaire, de 10 à 25 mg tous les deux ou trois jours jusqu'à 75 mg ou davantage.
- Passage au CLOPIXOL Action Prolongée :
. La première injection de CLOPIXOL Action Prolongée est administrée en même temps que la dernière injection de CLOPIXOL à Action Semi-Prolongée.
Si 100 mg de CLOPIXOL à Action Semi-Prolongée ont été injectés tous les trois jours, on injectera 200 à 400 mg de CLOPIXOL Action Prolongée tous les 15 jours.
. Dans tous les cas, les posologies et intervalles d'administration devront être adaptés individuellement.
Mode d'administration :
Voie intramusculaire stricte.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament est contre-indiqué dans les situations suivantes :
- hypersensibilité au produit ou à l'un des excipients,
- risque de glaucome par fermeture de l'angle,
- risque de rétention urinaire liée à des troubles urétroprostatiques,
- insuffisances hépatiques et/ou rénales graves,
- dépression du système nerveux central quelle qu'en soit la cause (par exemple due à une intoxication à l'alcool, aux barbituriques ou aux opiacés) dont états comateux,
- en association avec un dopaminergique non antiparkinsonien (cabergoline, pramipexole, quinagolide), (voir rubrique interactions).
DECONSEILLE :
- Grossesse : le maintien d'un bon équilibre psychique maternel est souhaitable tout au long de la grossesse pour éviter toute décompensation. Si une prise en charge médicamenteuse est nécessaire pour assurer cet équilibre, elle doit être instituée ou poursuivie à dose efficace tout au long de la grossesse. Les données animales n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène. Les données cliniques sont insuffisantes pour conclure. Compte tenu de ces données, il est préférable d'éviter d'utiliser le zuclopenthixol au cours de la grossesse quel qu'en soit le terme.
- Allaitement : l'allaitement est déconseillé pendant la durée du traitement.
- La prise concomitante de zuclopenthixol est déconseillée avec l'alcool, la lévodopa et les antiparkinsoniens dopaminergiques (voir rubrique interactions : amantadine, apomorphine, bromocriptine, entacapone, lisuride, pergolide, piribédil, ropinirole, sélégiline).

Effets indésirables Clopixol Action Semi-Prolongee

- Neurologiques :
. Sédation ou somnolence.
. Dyskinésies précoces (torticolis spasmodique, crises oculogyres, trismus...) cédant à l'administration d'un antiparkinsonien anticholinergique.
. Syndrome extrapyramidal cédant partiellement aux antiparkinsoniens anticholinergiques.
. Dyskinésies tardives qui pourraient être observées, comme avec tous les neuroleptiques, au cours de cures prolongées : les antiparkinsoniens anticholinergiques sont sans action ou peuvent provoquer une aggravation.
. Syndrome malin des neuroleptiques (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi : pâleur, hyperthermie, troubles végétatifs, altération de la conscience, rigidité musculaire, sudation, instabilité artérielle).
- Végétatifs :
. Hypotension orthostatique.
. Effets atropiniques à type de sécheresse de la bouche, constipation, troubles de l'accommodation, rétention urinaire.
- Endocriniens et métaboliques :
. Impuissance, frigidité.
. Aménorrhée, galactorrhée, gynécomastie, hyperprolactinémie.
. Prise de poids.
- Hépatiques :
Altération modérée et transitoire des fonctions hépatiques. Des cas isolés d'hépatites, avec ou sans ictère, ont été rapportés avec ce produit.



publicité