publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
12/04/2016

COLIMYCINE 500.000 U.I. poudre et solution pour préparation injectable boîte de 1 flacon de poudre + ampoule de solvant de 3 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.02.2012

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Colistine
laboratoire: Sanofi-Aventis France

Poudre et solution pour préparation injectable
Toutes les formes

Indication

- Voie générale :
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la colistine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu Colimycine et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles, notamment dans leurs manifestations :
. rénales,
. urogénitales,
. septicémiques,
. méningées (en y adjoignant un traitement local).
- Voie locale (exceptionnelle) :
dermatologie :
. ulcères de jambes : traitement momentané d'une surinfection patente limitée à l'ulcération ; la diffusion péri-ulcéreuse relèverait d'une antibiothérapie générale ;
. surinfections des brûlures superficielles et des plaies superficielles.
- Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie COLIMYCINE 500.000 U.I. poudre et solution pour préparation injectable boîte de 1 flacon de poudre + ampoule de solvant de 3 ml

- Voie générale :
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la colistine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu Colimycine et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles, notamment dans leurs manifestations :
. rénales,
. urogénitales,
. septicémiques,
. méningées (en y adjoignant un traitement local).
- Voie locale (exceptionnelle) :
dermatologie :
. ulcères de jambes : traitement momentané d'une surinfection patente limitée à l'ulcération ; la diffusion péri-ulcéreuse relèverait d'une antibiothérapie générale ;
. surinfections des brûlures superficielles et des plaies superficielles.
- Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Allergie aux polymyxines.
- Myasthénie.
DECONSEILLE :
- Grossesse : l'utilisation de la colistine par voie parentérale est déconseillée au cours de la grossesse. En effet, bien que les données animales ne mettent pas en évidence d'effet malformatif ou foetotoxique, en l'absence de données cliniques, il n'est pas possible d'exclure la possibilité d'une néphrotoxicité foetale de cette molécule utilisée par voie parentérale.
- Allaitement : compte tenu de l'immaturité digestive du nouveau-né et du risque de néphrotoxicité, la prescription de ce médicament n'est pas recommandée en cas d'allaitement.
- Association déconseillée aux aminosides (voie parentérale).

Effets indésirables Colimycine

VOIE GENERALE :
- Insuffisance rénale avec des doses importantes supérieures à 10000000 UI par 24 heures, habituellement réversible à l'arrêt du traitement.
- Troubles neuropsychiques, en cas de surdosage, à type de :
. paresthésies péribuccales et des extrémités,
. désorientation temporospatiale,
. syndrome confusionnel.
- Blocage neuromusculaire en cas de surdosage ou d'association à des agents curarisants ou d'insuffisance d'élimination rénale. En cas de paralysie respiratoire, traitement symptomatique et respiration assistée si nécessaire.
- En cas d'administration intrarachidienne, possibilité de signes d'irritation méningée.
- Possibilité de réaction allergique qui nécessite l'arrêt du traitement.
VOIE LOCALE :
- Possibilité d'eczéma allergique de contact survenant plus fréquemment en cas d'application sur des ulcères de jambes ou des dermites péri-ulcéreuses et en cas d'emploi prolongé. Les lésions d'eczéma peuvent disséminer à distance des zones traitées.
- Possibilité de sélection de souches résistantes à l'antibiotique utilisé localement.
- Possibilité d'effets toxiques systémiques (voir mises en garde et précautions d'emploi). Le risque est plus important si la surface cutanée est étendue et s'il s'agit de lésions ulcérées.



publicité