publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CONDYLINE 0,5 %

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Dermatologie
principes actifs: Podophyllotoxine
laboratoire: Astellas Pharma Sas

Solution pour application locale
Flacon (avec 30 applicateurs) de 3,5 ml
Toutes les formes
19,54€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 20,36 €

Indication

Condylomes acuminés externes de surface inférieure à 4 cm², en alternative aux autres thérapeutiques (cryothérapie, méthodes chirurgicales...).

Posologie CONDYLINE 0,5 % Solution pour application locale Flacon (avec 30 applicateurs) de 3,5 ml

Appliquer CONDYLINE avec précaution sur le condylome avec l'applicateur contenu dans le conditionnement, et laisser sécher. Jeter l'applicateur usagé. Prendre soin que la préparation ne soit pas mise en contact avec la peau saine.
CONDYLINE doit être appliquée deux fois par jour pendant 3 jours consécutifs. Le traitement peut être répété chaque semaine pendant un maximum de 5 semaines successives. Changer d'applicateur après chaque utilisation.

Contre indications

- CONDYLINE est contre-indiquée pendant la grossesse et/ou l'allaitement en raison de ses effets antimitotiques.
- CONDYLINE est contre-indiquée chez l'enfant en raison de ses effets antimitotiques.
- CONDYLINE ne doit pas être utilisée en association avec d'autres préparations à base de podophylline, de façon à éviter les risques de surdosage.

Effets indésirables Condyline

Des effets secondaires locaux se produisent, indiquant principalement un effet thérapeutique maximal, habituellement le 2ème ou le 3ème jour du traitement lorsque la nécrose du condylome débute. Ces effets secondaires sont en règle générale peu sévères et consistent en des rougeurs accompagnées de légères douleurs et/ou une ulcération superficielle de l'épithélium de la zone traitée. L'application de CONDYLINE peut en conséquence être douloureuse. Un oedème et une balanoposthite ont été observés chez quelques patients portant de larges lésions de la cavité prépuciale.
De tels effets locaux s'estompent après quelques jours d'application d'un corticostéroïde topique.



publicité