publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CYRDANAX 20 mg/mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Cardioxane
Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Dexrazoxane
laboratoire: Pharmaselect

Poudre pour solution pour perfusion IV
Boîte de 1 Flacon de 500 mg
Toutes les formes

Indication

Prévention de la cardiotoxicité chronique cumulative causée par l'administration de doxorubicine ou d'épirubicine chez des patients adultes atteints d'un cancer du sein avancé et/ou métastatique ayant déjà reçu une dose cumulée antérieure de 300 mg/m² de doxorubicine ou de 540 mg/m² d'épirubicine, lorsqu'un autre traitement par une anthracycline est nécessaire.

Posologie CYRDANAX 20 mg/mL Poudre pour solution pour perfusion IV Boîte de 1 Flacon de 500 mg

Posologie

Cyrdanax doit être administré en perfusion intraveineuse brève (15 minutes) environ 30 minutes avant l'administration d'anthracycline, à une dose égale à 10 fois celle de l'équivalent doxorubicine ou 10 fois celle de l‘équivalent d'épirubicine.

La dose recommandée de Cyrdanax est donc de 500 mg/m² lorsque le schéma posologique habituel de 50 mg/m² de doxorubicine est utilisé ou de 600 mg/m² lorsque le schéma posologique habituel de 60 mg/m² d'épirubicine est utilisé. 

Population pédiatrique

Cyrdanax est contre-indiqué chez les enfants et adolescents jusqu'à 18 ans (voir rubrique Contre-indications).

Insuffisance rénale

Chez les insuffisants rénaux modérés à graves (clairance de la créatinine <40 ml/min), la dose de dexrazoxane doit être réduite de 50 %.

Insuffisance hépatique

Le rapport des doses doit être conservé; si la dose d'anthracycline est diminuée, la dose de dexrazoxane doit être diminuée en conséquence .

Mode d'administration

Voie intraveineuse.

Pour les instructions concernant la reconstitution et la dilution du médicament avant administration, voir rubrique Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination.

Contre indications

· Chez les enfants et les adolescents jusqu'à 18 ans (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Effets indésirables)

· Chez les patients hypersensibles au dexrazoxane

· En cas d'allaitement (voir rubrique Grossesse et allaitement).

Effets indésirables Cyrdanax

Cyrdanax est administré avec une chimiothérapie par anthracyclines et, par conséquence, la contribution relative des anthracyclines et de Cyrdanax dans le profil d'effets indésirables peut ne pas être clair. Les effets indésirables les plus fréquents sont des réactions hématologiques et gastro-entérologiques, principalement une anémie, une leucopénie, des nausées, des vomissements et une stomatite, ainsi qu'une asthénie et une alopécie. Des effets myélosuppresseurs de Cyrdanax peuvent être ajoutés à ceux de la chimiothérapie (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi). Un risque accru de développement de seconds cancers primitifs, particulièrement de leucémies myéloïdes aigues a été rapporté.

Effets indésirables

Le tableau ci-dessous présente les effets indésirables rapportés lors des études cliniques et après la mise sur le marché. En raison de la nature spontanée des cas rapportés après la mise sur le marché, certains évènements sont listés avec une fréquence « indéterminée » s'ils n'étaient pas déjà enregistrés en tant qu'effet indésirable lors des essais cliniques.

Les effets indésirables sont classés par fréquence, suivant un ordre de fréquence décroissant, selon la convention suivante : très fréquent (≥ 1/10) ; fréquent (≥ 1/100, < 1/10) ; peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100) ; fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Tableau 1

Infections et infestations

Peu fréquent

Infection, sepsis

Tumeurs bénignes, malignes et non précisées (incl kystes et polypes)

Peu fréquent

Leucémie myéloïde aigue

Affections hématologiques et du système lymphatique

Très fréquent

Anémie, leucopénie

Fréquent

Neutropénie, thrombopénie, neutropénie fébrile, granulopénie

Peu fréquent

Aplasie médullaire fébrile, élévation du taux d'éosinophiles, élévation du taux de neutrophiles, élévation du taux de plaquettes, élévation du taux de leucocytes, diminution du taux de lymphocytes, diminution du taux de monocytes.

Affections du système immunitaire

Fréquence indéterminée

Réaction anaphylactique, hypersensibilité

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Fréquent

Anorexie

Affections du système nerveux

Fréquent :

Paresthésies, étourdissements, céphalées, neuropathie périphérique

Peu fréquent

Syncope

Affections oculaires

Fréquent

Conjonctivite

Affections de l'oreille et du labyrinthe

Peu fréquent

Vertiges, infection auriculaire

Affections cardiaques

Fréquent

Diminution de la fraction d'éjection, tachycardie

Affections vasculaires

Fréquent

Phlébite

Peu fréquent

Thrombose veineuse, lymphoedème

Fréquence indéterminée

Embolie

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Fréquent

Dyspnée, toux, pharyngite

Peu fréquent

Infection respiratoire

Fréquence indéterminée

Embolie pulmonaire

Affections gastro-intestinales

Très fréquent

Nausées, vomissements, stomatite

Fréquent

Diarrhée, constipation, douleur abdominale, dyspepsie

Peu fréquent

Gingivite, candidose buccale

Affections hépatobiliaires

Fréquent

Elévation des transaminases

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Très fréquent

Alopécie

Fréquent

Onychopathie, érythème

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Très fréquent

Asthénie

Fréquent

Mucite, pyrexie, fatigue, malaise, réaction au site d'injection (incluant douleur, oedème, sensation de brûlure, érythème, prurit, thrombose)

Peu fréquent

Œdème, soif

Données cliniques

Le tableau ci-dessus décrit les effets indésirables rapportés dans les essais cliniques et ayant une relation causale raisonnablement possible avec dexrazoxane. Ces données sont issues d'essais cliniques chez des patients cancéreux, au cours desquels  Cyrdanax a été utilisé en association avec une chimiothérapie à base d'anthracycline, avec dans certains cas un groupe témoin de patients recevant la chimiothérapie seule qui peut servir de référence.

Patients recevant une chimiothérapie et dexrazoxane (n = 375):

· Parmi ces patients, 76 % étaient traités pour un cancer du sein et 24 % pour des cancers

avancés de diverses natures.

· Traitement par Cyrdanax: une dose moyenne de 1010 mg/m² (médiane: 1 000 mg/m²) en association avec la doxorubicine, et une dose moyenne de 941 mg/m² (médiane: 997 mg/m²) en association avec l'épirubicine ont été utilisées.

· Chimiothérapie reçue par les patients traités pour un cancer du sein: 45 % traités avec la  doxorubicine à 50 mg/m² en association (principalement avec du 5-fluorouracile et du cyclophosphamide): 17 % avec épirubicine seule; 14 % avec l'épirubicine à 60 ou 90 mg/m² en association (principalement avec du 5-fluorouracile et du cyclophosphamide).

Patients recevant une chimiothérapie seule (n = 157)

· Tous les patients étaient traités pour un cancer du sein.

· Chimiothérapie reçue: 43 % d'épirubicine seule à 120 mg/m²; 33 % de doxorubicine à 50 mg/m² en association (principalement au 5-fluorouracile et au cyclophosphamide); 24 % d'épirubicine à 60 ou 90 mg/m² en association (principalement au 5-fluorouracile et au cyclophosphamide).

Seconds cancers primitifs

Des cas de leucémie myéloïde aiguë secondaire (LMA)/ un syndrome myélodysplasique (SMD) ont été observés chez des enfants atteints de la maladie de Hodgkin ou de leucémie aiguë lymphoblastique recevant du dexrazoxane en association avec une chimiothérapie. (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi). Des cas peu fréquents de LMA ont été rapportés chez des patients adultes atteints d'un cancer du sein, après la mise sur le marché.

Profil de sécurité à la dose maximale tolérée

La dose maximale tolérée de dexrazoxane n'a pas été spécifiquement étudiée dans la posologie typique du traitement cardioprotecteur (perfusions intraveineuses brèves toutes les trois semaines). Dans les études de cytotoxicité du dexrazoxane, la dose maximale tolérée s'est révélée dépendante de la posologie et du schéma d'administration. Elle varie de 3750 mg/m² quand le dexrazoxane est administré par perfusions intraveineuses brèves en plusieurs doses pendant 3 jours, à 7420 mg/m² quand il est administré une fois par semaine pendant 4 semaines, la dépression médullaire et les anomalies de la fonction hépatique ayant limité la dose administrée. La dose maximale tolérée est plus faible chez le patient traité intensivement par chimiothérapie et chez le patient immunodéprimé (ex. SIDA).

Les effets indésirables suivants ont été rapportés quand dexrazoxane a été administré à des doses approchant la dose maximale tolérée: neutropénie, thrombocytopénie, nausées, vomissements et augmentation des paramètres hépatiques. D'autres effets indésirables ont été observés, tels que: malaises, fébricule, augmentation de la clairance urinaire du fer et du zinc, anémie, anomalie de la coagulation, élévation transitoire de la triglycéridémie, de l'amylasémie et diminution transitoire de la calcémie.



publicité