publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

DAFALGAN CODEINE comprimé pelliculé boîte de 16

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Antalgiques
principes actifs: Paracétamol + Codéine
laboratoire: Upsa

Comprimé pelliculé
Toutes les formes
1,71€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 2,53 €

Indication

 

Traitement symptomatique des douleurs d'intensité modérée ou intense ou ne répondant pas à l'utilisation d'antalgiques périphériques utilisés seuls.

 

Posologie DAFALGAN CODEINE comprimé pelliculé boîte de 16

 

Traitement symptomatique des douleurs d'intensité modérée ou intense ou ne répondant pas à l'utilisation d'antalgiques périphériques utilisés seuls.

 

Contre indications

 

Enfant de moins de 15 ans.

 

Liées au paracétamol

 

·       Hypersensibilité au paracétamol ou aux autres constituants,

·       insuffisance hépatocellulaire.

 

Lieés à la codéine

 

·       la codéine est contre-indiquée chez les insuffisants respiratoires quel que soit le degré de l'insuffisance respiratoire, en raison de l'effet dépresseur de la codéine sur les centres respiratoires ;

·       asthme ;

·       hypersensibilité à la codéine ;

·      au cours de l'allaitement en dehors d'une prise ponctuelle (voir rubrique Grossesse et allaitement Grossesse et Allaitement).

Alerte ANSM du 12/05/2015 :


Le CMDh a également approuvé la recommandation du PRAC de contre-indiquer la codéine chez les patients connus comme étant des métaboliseurs ultrarapides des substrats du CYP2D6. Par ailleurs, le CMDh recommande d'étendre la contre-indication au cours de l’allaitement à toutes les spécialités contenant de la codéine indiquées chez l'adulte, quelle que soit l'indication.

Dans l’attente de la modification des AMM concernées, l’ANSM recommande de prendre en compte dès à présent ces restrictions d’utilisation.

 

Effets indésirables Dafalgan Codeine

LIES AU PARACETAMOL

·         Quelques rares cas de réactions d'hypersensibilité à type de choc anaphylactique, oedème de Quincke, érythème, urticaire, rash cutané ont été rapportés. Leur survenue impose l'arrêt définitif de ce médicament et des médicaments apparentés.

·         De très exceptionnels cas de thrombopénie, leucopénie et neutropénie ont été signalés.

LIES A LA CODEINE

·         Aux doses thérapeutiques, les effets indésirables de la codéine sont comparables à ceux des autres opiacés, mais ils sont plus rares et plus modérés.
Possibilité de:

o        sédation, euphorie, dysphorie,

o        myosis, rétention urinaire,

o        réactions d'hypersensibilité (prurit, urticaire et rash),

o        constipation, nausées, vomissements,

o        somnolence, états vertigineux,

o        bronchospasme, dépression respiratoires (voir rubrique Contre-indications),

o        syndrome douloureux abdominal aigu de type biliaire ou pancréatique, évocateur d'un spasme du sphincter d'Oddi, survenant particulièrement chez les patients cholécystectomisés.

·         Il existe un risque de dépendance et de syndrome de sevrage à l'arrêt brutal, qui peut être observé chez l'utilisateur et le nouveau-né de mère intoxiquée à la codéine.



publicité