publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

DAKLINZA 60 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Daclatasvir
laboratoire: Bristol-Myers Squibb Eeig

Comprimé pelliculé
Boîte de 28 Plaquettes thermoformées de 1
Toutes les formes

Indication

Daklinza est indiqu é en association avec d'autres médicaments dans le traitement de l'infection chronique par le virus de l'hépatite C (VHC) chez les adultes (voir rubriques Posologie et mode d'administration, Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacodynamiques).

Pour l'activit é en fonction du génotype du virus de l'hépatite C (VHC), voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacodynamiques.

Posologie DAKLINZA 60 mg Comprimé pelliculé Boîte de 28 Plaquettes thermoformées de 1

Le traitement par Daklinza doit être instauré et surveillé par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'hépatite C chronique.

Posologie

La dose recommand ée de Daklinza est de 60 mg une fois par jour, par voie orale, à prendre avec ou sans nourriture.

Daklinza doit être administré en association avec d'autres médicaments. Les Résumés des Caractéristiques du Produit des médicaments co-administrés doivent également être consultés avant l'instauration du traitement par Daklinza.

Les m édicaments co-administrés et la durée du traitement recommandés sont indiqués dans le Tableau 1 ci-dessous (voir également rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacodynamiques) :

Tableau 1 : Médicaments co-administrés et durée de traitement recommandés pour le traitement combiné avec Daklinza

G énotype VHC et population de patients*

Traitement

Dur ée

G énotype 1 ou 4 sans cirrhose

Daklinza + sofosbuvir

12 semaines

Une prolongation de la dur ée de traitement jusqu'à 24 semaines est à envisager pour les patients ayant été traités par une anti-protéase NS3/4A (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacodynamiques)

G énotype 1 ou 4 avec cirrhose compensée

Daklinza + sofosbuvir

24 semaines

Une dur ée du traitement plus courte de 12 semaines peut être envisagée chez les patients naifs de traitement, cirrhotiques et ayant des facteurs prédictifs de bonne réponse tels que : IL28B CC et/ou une charge virale basse à l'initiation du traitement.

L 'ajout de la ribavirine est à envisager chez les patients avec une maladie hépatique très avancée ou ayant des facteurs prédictifs de mauvaise réponse tels que l'échec à un précédent traitement.

G énotype 3 avec cirrhose compensée et/ou en échec à un précédent traitement

Daklinza + sofosbuvir + ribavirine

24 semaines

G énotype 4

Daklinza + peg-interf éron alfa + ribavirine

24 semaines de Daklinza en association avec le peg-interf éron alfa et la ribavirine pendant 24-48 semaines.

Si le patient pr ésente un taux d'ARN du VHC indétectable à la fois aux semaines 4 et 12 du traitement, les 3 médicaments du traitement doivent être poursuivis pendant une durée de traitement de 24 semaines. Si le patient a une charge virale indétectable mais que l'ARN-VHC est détectable aux semaines 4 ou 12 du traitement, Daklinza doit être arrêté à la semaine 24 et le peg-interféron alfa et la ribavirine doivent être poursuivis pour une durée totale de 48 semaines.

* Pour le traitement Daklinza + sofosbuvir, les donn ées relatives à une durée de traitement de 12 semaines sont seulement disponibles chez les patients naïfs de traitement infectés par le génotype 1. Pour Daklinza + sofosbuvir avec ou sans ribavirine, les données sont disponibles chez les patients ayant une maladie hépatique avancée (≥ F3) sans cirrhose (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacodynamiques). L'utilisation recommandée de Daklinza + sofosbuvir dans le génotype 4 est basée sur une extrapolation à partir du génotype 1. Pour un traitement par Daklinza + peg-interféron alfa + ribavirine, les données sont disponibles chez les patients naïfs de traitement (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

La dose de ribavirine, en cas d'association avec Daklinza, est calcul ée en fonction du poids (1000 ou 1200 mg respectivement chez les patients < 75 kg ou ≥ 75 kg).

Modification posologique, interruption de traitement et arr êt

Il n'est pas recommand é de modifier la posologie de Daklinza pour la prise en charge des effets ind ésirables. Si l'interruption des médicaments co-administrés est nécessaire en raison d'effets ind ésirables, Daklinza ne doit pas être utilisé en monothérapie.

Il n'y a pas de r ègles d'arrêt de traitement basées sur la réponse virologique qui s'appliquent à l'association du Daklinza avec le sofosbuvir.

Arr êt du traitement chez les patients ayant une réponse virologique insuffisante pendant le traitement par Daklinza, peg-interféron alfa et ribavirine

Il est peu probable que les patients pr ésentant une réponse virologique insuffisante durant le traitement parviennent à une réponse virologique soutenue (RVS) ; ainsi, l'arrêt du traitement est recommandé chez ces patients. Les seuils des taux d'ARN du VHC qui conduisent à l'arrêt du traitement (c'est-à-dire les règles d'arrêt du traitement) sont présentés dans le tableau 2.

Tableau 2:        Règles d'arrêt du traitement chez les patients recevant Daklinza en association au peg-interféron et à la ribavirine ayant une réponse virologique insuffisante sous traitement

Taux d'ARN du VHC

Action

Semaine 4 du traitement :

>1000 UI/ml

Arr êter le traitement par Daklinza, peg-interféron alfa et ribavirine

Semaine 12 du traitement :

>25 UI/ml

Arr êter le traitement par Daklinza, peg-interféron alfa et ribavirine

Semaine 24 du traitement :

≥ 25 UI/ml

Arr êter le traitement par peg-interféron alfa et ribavirine (la semaine 24 correspond à la fin du traitement par Daklinza)

Recommandations posologiques pour les m édicaments concomitants

Inhibiteurs puissants de l'enzyme 3A4 du cytochrome P450 (CYP3A4)

La dose de Daklinza doit être réduite à 30 mg une fois par jour en cas de co-administration avec des inhibiteurs puissants du CYP3A4.

Inducteurs mod érés du CYP3A4

La dose de Daklinza doit être augmentée à 90 mg une fois par jour en cas de co-administration avec des inducteurs mod érés du CYP3A4. Voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions.

Oubli de doses

Les patients doivent être informés que s'ils oublient une dose de Daklinza, la dose oubliée doit être prise dès que possible dans les 20 heures suivant l'heure de prise habituelle. Cependant, si l'oubli est constaté plus de 20 heures après l'heure de prise habituelle, la dose doit être omise et la dose suivante sera prise à l'heure prévue.

Populations particuli ères

Sujets âgés

Aucune adaptation posologique de Daklinza n'est n écessaire chez les patients ≥ 65 ans (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacocinétiques).

Insuffisancer énale

Aucune adaptation posologique de Daklinza n'est n écessaire chez les patients en insuffisance rénale quelqu'en soit le stade (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Insuffisanceh épatique

Aucune adaptation posologique de Daklinza n'est n écessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère (Child-Pugh A, score 5-6), modérée (Child-Pugh B, score 7-9) ou sévère (Child-Pugh C, score ≥ 10). Daklinza n'a pas été étudié chez des patients atteints de cirrhose décompensée (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacocinétiques).

Populationp édiatrique

La s écurité et l'efficacité de Daklinza chez les enfants et adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

Mode d 'administration

Daklinza doit être pris par voie orale avec ou sans nourriture.

Les patients devront être informés qu'ils devront avaler le comprimé en entier. Le comprimé pelliculé ne doit pas être croqué ni écrasé en raison du goût désagréable de la substance active.

Contre indications

Hypersensibilit é au principe actif ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition.

Co-administration avec des m édicaments inducteurs puissants du cytochrome P450 3A4 (CYP3A4) et du transporteur de la glycoprotéine P (P-gp) qui sont susceptibles d'entraîner une diminution de l'exposition et une perte d'efficacité de Daklinza. Ces substances actives incluent notamment la phénytoïne, la carbamazépine, l'oxcarbazépine, le phénobarbital, la rifampicine, la rifabutine, la rifapentine, la dexaméthasone à usage systémique et le millepertuis (Hypericum perforatum).

Effets indésirables Daklinza

R ésumé du profil de sécurité

Le profil de s écurité global du daclatasvir repose sur les données de 798 patients atteints d'infection à VHC chronique, ayant reçu un traitement par Daklinza 60 mg une fois par jour en association au sofosbuvir avec ou sans ribavirine (n = 211) ou en association au peg-interféron alfa et à la ribavirine (n = 587, données poolées), issues de huit études cliniques au total.

Daklinza en association au sofosbuvir

Les effets ind ésirables les plus fréquemment rapportés ont été : fatigue, céphalées et nausées. Aucun effet indésirable de grade 3 ou 4 n'a été rapporté. Deux patients ont arrêté leur traitement pour cause d'événements indésirables, qui étaient considérés comme non liés au traitement étudié.

Daklinza en association au peg-interf éron alfa et à la ribavirine

Les effets ind ésirables les plus fréquemment rapportés ont été les suivants : fatigue, céphalée, prurit, insomnie, syndrome pseudo-grippal, sécheresse cutanée, nausées, appétit diminué, alopécie, rash, asthénie, irritabilité, myalgie, anémie, fièvre, toux, dyspnée, neutropénie, diarrhée et arthralgie. Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés ayant une sévérité d'au moins de Grade 3 (fréquence supérieure ou égale à 1 %) ont été la neutropénie, l'anémie et la lymphopénie. Le profil de sécurité du daclatasvir en association au peg-interféron alfa et à la ribavirine était similaire à celui observé avec le peg-interféron alfa et la ribavirine seuls, y compris pour les patients avec cirrhose.

Tableaur écapitulatif des effets indésirables

Les effets ind ésirables présentés dans le Tableau 4 sont classés par système-organe et par fréquence : très fréquent (≥ 1/10), fréquent (≥ 1/100 à < 1/10), peu fréquent (≥ 1/1 000 à < 1/100), rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) et très rare (< 1/10 000). Dans chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre de gravité décroissante.

Tableau 4: Effets indésirables dans les études cliniques

Classe de systèmes d'organes

Effets indésirables

Fr équence

Daklinza en association au

sofosbuvir ± ribavirine *

Affections h ématologiques et du système lymphatique

fr équent

an émie*

Troubles du m étabolisme et de la nutrition

fr équent

app étit diminué

Affections psychiatriques

fr équent

d épression, anxiété, insomnie

Affections du syst ème nerveux

tr ès fréquent

c éphalée

fr équent

sensations vertigineuses, migraine

Affections vasculaires

fr équent

bouff ée de chaleur

Affections respiratoires, thoraciques et m édiastinales

fr équent

toux, dyspn ée, dyspnée d'effort, congestion nasale

Affections gastro-intestinales

tr ès fréquent

naus ée

fr équent

diarrh ée, douleur abdominale haute, constipation, flatulence, reflux gastrooesophagien, bouche sèche, vomissement

Affections de la peau et du tissu sous-cutan é

fr équent

prurit, s écheresse cutanée, alopécie, rash

Affections musculo-squelettiques et syst émiques

fr équent

arthralgie, myalgie

Troubles g énéraux et anomalies au site d'administration

tr ès fréquent

fatigue

fr équent

irritabilit é

* Quatre-vingt dix (43 %) des 211 patients ont re çu de la ribavirine en plus de Daklinza et du sofosbuvir. Dans cette étude, il n'y a eu aucun cas d'anémie dans les groupes de traitement dépourvus de ribavirine.

Anomalies biologiques

Dans l'essai clinique associant Daklinza au sofosbuvir avec ou sans ribavirine, un patient a pr ésenté une diminution d'hémoglobine de Grade 3 ; ce patient était dans le groupe de traitement de la ribavirine. Les anomalies biologiques parmi les patients traités par Daklinza, le peg-interféron alfa et la ribavirine était similaires à celles des patients traités par placebo, le peg-interféron et la ribavirine.

Populationp édiatrique

La s écurité et l'efficacité de Daklinza chez les enfants et adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

D éclaration des effets indésirables suspectés

La d éclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration - voir Annexe V .



publicité