publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

DIPROLENE 0,05 %

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Dermatologie
principes actifs: Bétaméthasone
laboratoire: Msd France

Pommade
Tube de 15 g
Toutes les formes
1,76€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 2,58 €

Indication

- Lésions corticosensibles, limitées en surface, ayant résisté à un corticoïde de la catégorie inférieure.
- Plaques limitées et résistantes de psoriasis particulièrement dans leurs localisations palmoplantaires, de lichénifications (névrodermites), de lupus érythémateux discoïde, de lichens,
- Cicatrices hypertrophiques.
Remarque : Après un traitement d'attaque généralement bref, le relais est éventuellement assuré par un corticoïde d'une classe inférieure.

Posologie DIPROLENE 0,05 % Pommade Tube de 15 g

Les applications sont limitées à 2 par jour. Une augmentation du nombre d'applications quotidiennes risquerait d'aggraver les effets indésirables sans améliorer les effets thérapeutiques.
Le traitement des grandes surfaces nécessite une surveillance du nombre de tubes utilisés.
Etaler le produit sur les lésions et faire pénétrer par un léger massage.
L'arrêt du traitement sera progressif par la diminution de fréquence des applications et/ou par l'utilisation d'un corticoïde moins fort ou moins dosé.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité à l'un des constituants.
- Infections bactériennes, virales, fongiques primitives et parasitaires même si elles comportent une composante inflammatoire.
- Lésions ulcérées.
- Acné et rosacée.
- Nourrisson (voir mises en garde).
DECONSEILLE :
Grossesse : l'innocuité de ce médicament au cours de la grossesse n'a pas été établie : l'emploi est donc déconseillé au cours des trois premiers mois de la grossesse.

Effets indésirables Diprolene

- Sont à craindre en cas d'usage prolongé : atrophie cutanée, télangiectasies (à redouter particulièrement sur le visage), vergetures (à la racine des membres notamment et survenant plus volontiers chez les adolescents) ; purpura ecchymotique secondaire à l'atrophie, fragilité cutanée.
- Au visage, les corticoïdes peuvent créer une dermatose péri-orale ou bien créer ou aggraver une rosacée (voir mises en garde et contre-indications).
- Peut être observé un retard de cicatrisation des plaies atones, des escarres, des ulcères de jambe (voir contre-indications).
- Possibilité d'effets systémiques (voir mises en garde : syndrome cushingoïde, ralentissement de la croissance ; insuffisance surrénale aiguë).
- Ont été rapportées : éruptions acnéiformes ou pustuleuses, hypertrichose, dépigmentation.

Diprolene existe aussi sous ces formes

Diprolene



publicité