publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

DOBUTAMINE DAKOTA PHARM 250 mg/20 ml Solution à diluer pour perfusion Boîte de 10 Ampoules de 20 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 27.03.2009

Médicament générique du Dobutrex
Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Dobutamine
laboratoire: Sanofi-Aventis France

Solution à diluer pour perfusion IV
Toutes les formes

Indication

1. Syndromes de bas débit, entre autres d'étiologie suivante :
- bas débit au cours ou après chirurgie cardiaque,
- états de choc d'origine toxi-infectieuse après remplissage vasculaire et après vérification de la fonction myocardique,
- infarctus du myocarde en état de bas débit immédiatement menaçant,
- embolies pulmonaires graves,
- valvulopathies et cardiomyopathies non obstructives en poussée de décompensation,
- modification de la précharge associée à de hauts niveaux de PEEP (pression positive téléexpiratoire),
2. Utilisable en exploration fonctionnelle cardiovasculaire, lorsque l'épreuve d'effort n'est pas réalisable ou est insuffisante.

Posologie DOBUTAMINE DAKOTA PHARM 250 mg/20 ml Solution à diluer pour perfusion Boîte de 10 Ampoules de 20 ml

VOIE INTRAVEINEUSE STRICTE.
- L'administration de la dobutamine doit toujours se faire en perfusion intraveineuse continue à l'aide d'une seringue électrique, pour assurer une administration stable et régulière du médicament.
- Avant la perfusion, DOBUTAMINE DAKOTA PHARM 250 mg/20 ml, solution injectable pour perfusion, doit être diluée dans une solution de glucose à 5% ou de chlorure de sodium à 0,9%, afin d'obtenir un volume final d'au moins 50 ml.
- Le rythme de perfusion permettant d'obtenir une augmentation significative du débit cardiaque est de l'ordre de 2,5 à 10 µg par kilogramme de poids corporel et par minute.
- Dans le cadre de l'administration hors du cadre hospitalier, les critères d'adaptation de la posologie sont précisés au paragraphe mises en garde et précautions d'emploi.
- Il a été montré qu'une tolérance pouvait se développer lors de perfusions continues de 72 heures ou plus ; en conséquence, des doses plus élevées peuvent être nécessaires pour obtenir les mêmes effets (des doses de 40 µg/kg/mn ont été administrées).
CHOIX DU RYTHME DE PERFUSION :
Doses : Rythme d'administration 250 µg/ml* // 500 µg/ml** // 1000 µg/ml***.
. 2,5 µg/kg/mn : 0,01 ml/kg/mn // 0,005 ml/kg/mn // 0,0025 ml/kg/mn.
. 5 µg/kg/mn : 0,02 ml/kg/mn // 0,01 ml/kg/mn // 0,005 ml/kg/mn.
. 7,5 µg/kg/mn : 0,03 ml/kg/mn // 0,015 ml/kg/mn // 0,0075 ml/kg/mn.
. 10 µg/kg/mn : 0,04 ml/kg/mn // 0,02 ml/kg/mn // 0,01 ml/kg/mn.
. 12,5 µg/kg/mn : 0,05 ml/kg/mn // 0,025 ml/kg/mn // 0,0125 ml/kg/mn.
. 15 µg/kg/mn : 0,06 ml/kg/mn // 0,03 ml/kg/mn // 0,015 ml/kg/mn.
*250 mg par litre de solvant.
**500 mg par litre ou 250 mg par 500 ml de solvant.
***1000 mg par litre ou 250 mg par 250 ml de solvant.
- Chez l'enfant, l'utilisation de la dobutamine doit être étroitement surveillée (voir mises en garde et précaution d'emploi).
- En exploration fonctionnelle cardiovasculaire, le test de déclenchement d'ischémie myocardique utilise des doses suprathérapeutiques (atteintes par paliers de 10 µg/kg/mn toutes les 2 minutes et ne pouvant dépasser 40 µg/kg/minutes), avec ou sans atropine, sous surveillance du rythme cardiaque, de la pression artérielle, de l'ECG toutes dérivations et de l'échocardiogramme avec un appareillage adapté.
- Il peut aussi être combiné à la tomoscintigraphie myocardique.
- Il est pratiqué dans un établissement disposant d'un service de réanimation, et dans une salle disposant d'un matériel de réanimation incluant un défibrillateur.

Contre indications

Ce médicament ne doit jamais être utilisé en cas de :
- hypersensibilité à la dobutamine,
- obstacle mécanique au remplissage ou à l'éjection, notamment cardiomyopathie obstructive, valvulopathie aortique,
- patients avec obstruction dynamique intraventriculaire.

Effets indésirables Dobutamine Dakota Pharm

- Augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle : une élévation de la pression systolique de 10 à 20 mm de Hg et une accélération du rythme cardiaque de 5 à 15 pulsations par minute ont été notées chez de nombreux patients.
- Diminution rapide de la pression artérielle : des cas ont été rapportés occasionnellement avec la dobutamine. La réduction de la posologie ou l'arrêt de la perfusion permettent, en général, un retour rapide de la pression sanguine aux valeurs initiales. Cependant, dans de rares cas un traitement symptomatique peut être nécessaire, et la réversibilité n'est pas toujours immédiate.
- Activité ventriculaire ectopique : des troubles du rythme ventriculaire (essentiellement extrasystoles) ont été retrouvés chez environ 5 p. cent des patients.
- Accélération du rythme ventriculaire : elle a été observée en cas de fibrillation ou de flutter auriculaires.
- Réactions au site d'injection : il a été rapporté quelques cas de phlébite. Des réactions inflammatoires locales ont été décrites après extravasation accidentelle.
- Effets divers : la survenue peu fréquente (1 à 3 p. cent des patients) des effets indésirables suivants a été signalée : nausées, céphalées, douleur angineuse, douleur thoracique non spécifique, palpitations ou dyspnée.
L'administration de la dobutamine peut entraîner une légère baisse de la kaliémie, voire de rares cas d'hypokaliémie chez les patients à risque, notamment chez les patients soumis à un traitement par diurétiques hypokaliémiants (voir précautions d'emploi).
- Administration prolongée : des perfusions allant jusqu'à 72 heures n'ont pas révélé de nouveaux effets indésirables.
- Hypersensibilité : des réactions suggérant une hypersensibilité liée à l'administration de la dobutamine, de type rash cutané, fièvre, éosinophilie et bronchospasme ont quelquefois été rapportées.
- En raison de la présence de sulfite, risque de réactions allergiques, y compris réactions anaphylactiques et bronchospasmes.



publicité