publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

DRILL RHUME 500 mg/4 mg

Médicament non soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Allergologie
principes actifs: Paracétamol, Chlorphénamine
laboratoire: Pierre Fabre Medicament

Comprimé pelliculé
Boîte de 16
Toutes les formes

Indication

Ce médicament est indiqué dans le traitement au cours des rhumes, rhinites, rhinopharyngites et des états grippaux de l'adulte et de l'enfant de plus de 15 ans :

· de l'écoulement nasal clair et des larmoiements,

· des éternuements,

· des maux de tête et/ou fièvre.

Posologie DRILL RHUME 500 mg/4 mg Comprimé pelliculé Boîte de 16

Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 15 ans.

Mode d'administration

Voie orale.

Les comprimés sont à avaler tels quels avec une boisson (par exemple eau, lait, jus de fruit).

Il convient de privilégier les prises vespérales en raison de l'effet sédatif du maléate de chlorphénamine.

Posologie

La posologie usuelle est de 1 comprimé, à renouveler en cas de besoin au bout de 4 heures minimum, sans dépasser 4 comprimés par jour.

1 comprimé contient 500 mg de paracétamol et 4 mg de maléate de chlorphénamine.

Pour l'adulte et l'enfant de plus de 15 ans, la posologie en paracétamol est de 1 g par prise et 3 g par jour.

Fréquence d'administration

1 comprimé à renouveler en cas de besoin au bout de 4 heures minimum, sans dépasser 4 comprimés par jour.

Informations complémentaires sur les populations particulières

Utilisation chez les patients avec une insuffisance rénale.

En cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine inférieure à 10 ml/min), l'intervalle entre deux prises sera au minimum de 8 heures (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Durée de traitement

En cas de persistance de la fièvre ou de la douleur au-delà de 3 jours ou d'absence d'amélioration des symptômes après 5 jours de traitement, la conduite de traitement à tenir devra être réévaluée.

Contre indications

Ce médicament est contre-indiqué dans les situations suivantes :

· hypersensibilité connue au paracétamol ou à la chlorphénamine ou à l'un des excipients du comprimé,

· insuffisance hépatocellulaire en raison de la présence de paracétamol,

· en raison de la présence de maléate de chlorphénamine :

o risque de glaucome par fermeture de l'angle,

o risque de rétention urinaire liée à des troubles urétro-prostatiques.

En raison de la présence de maléate de chlorphénamine, ce médicament ne doit généralement pas être utilisé en cas d'allaitement ( voir rubrique Grossesse et allaitement ).

Effets indésirables Drill Rhume

· Liés au paracétamol :

Quelques rares cas de réactions d'hypersensibilité à type de choc anaphylactique, oedème de Quincke, érythème, urticaire, rash cutané ont été rapportés. Leur survenue impose l'arrêt définitif de ce médicament et des médicaments apparentés.

De très exceptionnels cas de thrombopénies, leucopénie et neutropénie ont été signalés.

· Liés à la présence de maléate de chlorphénamine :

Les caractéristiques pharmacologiques de la chlorphénamine sont à l'origine d'effets indésirables d'inégale intensité et liés ou non à la dose ( voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques ).

o Effets neurovégétatifs :

§ sédation ou somnolence, plus marquée en début de traitement,

§ hypotension orthostatique,

§ effet anticholinergique à type de sécheresse des muqueuses, constipation, troubles de l'accommodation, mydriase, palpitations cardiaques, risque de rétention urinaire,

§ troubles de l'équilibre, vertiges, baisse de la mémoire ou de la concentration, plus fréquents chez le sujet âgé,

§ incoordination motrice, tremblements,

§ confusion mentale, hallucinations.

o Réactions d'hypersensibilité :

§ érythèmes, eczéma, prurit, purpura, urticaire éventuellement géante,

§ oedème, plus rarement oedème de Quincke.

o Choc anaphylactique. Effets hématologiques :

§ leucopénie, neutropénie,

§ thrombocytopénie,

§ anémie hémolytique.

Drill Rhume existe aussi sous ces formes

Drill Rhume



publicité