publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ENTEROPATHYL 500 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 22.09.2009

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Sulfaguanidine
laboratoire: Merck Medication Familial

Comprimé
Boîte de 20
Toutes les formes

Indication

Diarrhée aiguë présumée d'origine bactérienne en l'absence de suspicion de phénomènes invasifs (altération de l'état général, fièvre, signes toxi-infectieux...).
Le traitement ne dispense pas de mesures diététiques et d'une réhydratation si elle est nécessaire.
L'importance de la réhydratation par soluté de réhydratation orale ou par voie intraveineuse doit être adaptée en fonction de l'intensité de la diarrhée, de l'âge et des particularités du patient (maladies associées,...).

Posologie ENTEROPATHYL 500 mg Comprimé Boîte de 20

RESERVE A L'ADULTE.
Voie orale.
4 à 6 comprimés par jour, à répartir dans la journée en 2 à 3 prises.
La durée du traitement est limitée à 7 jours.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament est CONTRE-INDIQUE dans les situations suivantes :
- hypersensibilité aux sulfamides ou à un autre constituant,
- déficit en G6PD y compris chez l'enfant allaité : risque de déclenchement d'une hémolyse,
- insuffisance rénale sévère,
- insuffisance hépatique sévère,
- pendant l'allaitement si le nouveau-né a moins de 1 mois : l'allaitement est contre-indiqué dans le cas où la mère ou l'enfant présente un déficit en G6PD, afin de prévenir la survenue d'hémolyses. Avec les sulfamides à demi-vie longue, des ictères nucléaires ont été rapportés chez le nouveau-né. En conséquence, l'allaitement est contre-indiqué lorsque le nouveau-né a moins d'un mois.
- en cas d'intolérance au gluten, en raison de la présence d'amidon de blé.
DECONSEILLE :
Ce médicament est DECONSEILLE dans les situations suivantes :
- grossesse et allaitement lorsque le nourrisson a plus de 1 mois : il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal. En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de ce médicament lorsqu'il est administré pendant la grossesse. Chez des nouveau-nés exposés in utero et présentant un déficit en G6PD, des hémolyses ont été rapportées. Par ailleurs, des cas d'ictère nucléaire, après exposition maternelle en fin de grossesse, ont été rapportés avec les sulfamides à demi-vie longue, du fait de l'immaturité des systèmes détoxifiant la bilirubine chez le nouveau-né. En conséquence, l'utilisation de ce médicament est déconseillée pendant la grossesse.
- en association avec la méthénamine et la phénytoïne.

Effets indésirables Enteropathyl

- Troubles digestifs : nausées, vomissements, gastralgies.
- Manifestations cutanées : rash, urticaire, exceptionnellement : syndrome de Lyell.
- Manifestations hématologiques : anémie hémolytique, agranulocytose, méthémoglobinémie.
Les manifestations cutanées ou hématologiques imposent l'arrêt immédiat et définitif du traitement.
- Troubles rénaux : des cas d'altération de la fonction rénale ont été rapportés.

Enteropathyl existe aussi sous ces formes

Enteropathyl



publicité