publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
16/10/2017

EPIRUBICINE EBEWE 2 mg/ml solution pour perfusion flacon (verre) de 100 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.07.2017

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Epirubicine
laboratoire: Sandoz

Solution injectable pour perfusion IV
Toutes les formes

Indication

Les indications thérapeutiques sont limitées aux :
- carcinomes mammaires,
- cancers de l'ovaire,
- lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
- cancers microcellulaires du poumon,
- sarcomes des parties molles,
- cancers de l'oesophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
- cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.

Posologie EPIRUBICINE EBEWE 2 mg/ml solution pour perfusion flacon (verre) de 100 ml

Les indications thérapeutiques sont limitées aux :
- carcinomes mammaires,
- cancers de l'ovaire,
- lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
- cancers microcellulaires du poumon,
- sarcomes des parties molles,
- cancers de l'oesophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
- cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament est contre-indiqué dans les cas suivants :
- Grossesse.
- Allaitement.
- Sujets présentant une cardiopathie avec insuffisance myocardique.
- Toxicité cardiaque majeure induite par les anthracyclines.
- En association avec le vaccin anti-amaril (fièvre jaune).
DECONSEILLE :
Ce médicament est généralement déconseillé en association avec les vaccins vivants atténués autres que le vaccin anti-amaril, la phénytoïne et la fosphénytoïne.

Effets indésirables Epirubicine Ebewe

- Transitoires et réversibles à l'arrêt du traitement :
. hypoplasie médullaire,
. intolérance digestive (anorexie, nausées, vomissements),
. asthénie,
. accès fébriles,
. stomatite,
. aménorrhée, azoospermie,
. alopécie.
- Complications cardiovasculaires rares : réduction du volume d'éjection ventriculaire, insuffisance cardiaque. Les insuffisances cardiaques surviennent habituellement pour des doses cumulatives supérieures à 900 mg/m².
- Comme avec d'autres agents anticancéreux altérant l'ADN, des syndromes myélodysplasiques et des leucémies aiguës myéloïdes ont été observés après traitement combiné incluant l'épirubicine.
- Avec les inhibiteurs de la topoisomérase II, il a été rapporté une incidence plus élevée qu'attendue de leucémies secondaires se présentant comme des leucémies de novo LAM2, LAM3, LAM4. De telles formes peuvent présenter une courte période de latence (de 1 à 3 ans). Ces formes, accessibles à un traitement curateur, nécessitent un diagnostic précoce et un traitement adapté à visée curative (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).



publicité