publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ERAZABAN 10 %

Médicament non soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Dermatologie
principes actifs: Docosanol
laboratoire: Tonipharm

Crème
Tube de 2 g
Toutes les formes

Indication

Traitement des stades précoces (phase prodrome ou phase érythémateuse) d'une infection à herpès simplex labial (bouton de fièvre) chez le patient immunocompétent.

Posologie ERAZABAN 10 % Crème Tube de 2 g

Voie d'administration

Voie cutanée

Posologie

Adultes et adolescents (12-18 ans)

Appliquer une fine couche soigneusement sur tout le bouton de fièvre 5 fois par jour (approximativement toutes les 3 heures jusqu'au coucher). Le traitement débutera aussi vite que possible après l'apparition des premiers signes ou symptômes d'herpès labial (douleur, brûlure/démangeaison/picotements ou rougeurs). Le traitement sera poursuivi jusqu'à la guérison, en général après 4 à 6 jours, ou jusqu'à un maximum de 10 jours.

Chez le sujet âgé

Aucune indication spécifique concernant la dose.

Enfants (moins de 12 ans)

Non recommandé, car il n'y a pas d'expérience de l'utilisation du docosanol chez l'enfant de moins de 12 ans.

Chez le patient avec une insuffisance rénale

Un ajustement de la dose n'est pas nécessaire du fait de l'absorption topique négligeable.

Contre indications

Hypersensibilité au principe actif le « docosanol » ou à l'un des excipients est avérée.

Effets indésirables Erazaban

Les réactions indésirables considérées comme ayant au moins une relation possible avec le traitement sont énumérées ci-dessous en fonction du système organique atteint et de la fréquence absolue. Les fréquences sont définies en termes de très fréquent (≥ 1/10) ; fréquent (≥ 1/100, < 1/10) ; peu fréquent (≥ 1/1000, < 1/100) ; rare (≥ 1/10000, < 1/1000) ; très rare (< 1/10000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles). Dans chaque catégorie de fréquence, les réactions indésirables sont présentées par ordre décroissant de gravité.

Les résultats issus des études cliniques sur le traitement de l'herpès simplex labial récurrent ne montrent aucune différence de fréquence ou de type d'effets indésirables entre les patients traités par ERAZABAN 10 % crème et les patients sous placebo.

Affections du système nerveux

Très fréquent : céphalées (pour 10,4 % des patients traités par docosanol et 10,7 % des patients sous placebo).

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Fréquent : réactions au point d'application comprenant sécheresse cutanée, rougeur cutanée (rash) et affections cutanées (pour 2,9 % des patients traités par docosanol et 2,3 % des patients sous placebo).

On a également rapporté l'oedème facial, mais ces réactions au point d'application correspondent aux réactions faciales normales accompagnant le bouton de fièvre. Les effets indésirables post-autorisation de mise sur le marché et commercialisation du Docosanol 10 % crème (Abreva) pour l'herpès simplex labial rapporté sur plus de deux ans aux États-Unis n'ont révélé aucun nouvel effet indésirable non rapporté antérieurement.

Les études sur la sécurité n'ont montré aucun argument en faveur d'une sensibilisation de contact ou d'une photo-allergie.

Erazaban existe aussi sous ces formes

Erazaban



publicité