publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ERWINASE 10 000 UI

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.09.2015

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Crisantaspase
laboratoire: Eusa Pharma

Poudre pour solution injectable
Boîte de 5 Flacons de 10000 UI
Toutes les formes

Indication

Erwinase est indiqué en association à d'autres agents chimiothérapeutiques, pour le traitement des patients, présentant une leucémie aiguë lymphoblastique et qui ont développé une hypersensibilité à l'asparaginase issue d'E. Coli.

Posologie ERWINASE 10 000 UI Poudre pour solution injectable Boîte de 5 Flacons de 10000 UI

Posologie

La posologie recommandée est de 25 000 UI/m 2 IM ou IV en remplacement de l'asparaginase telle que programmée dans le schéma thérapeutique utilisé.

La dose optimale d'Erwinase peut varier selon les patients en raison de la forte variabilité de l'activité moyenne de l'asparaginase observée chez des enfants. Il peut donc être conseillé de surveiller la concentration de l'asparaginase dans le but d'individualiser la posologie.

Population pédiatrique

La posologie est la même chez l'adulte et chez l'enfant.

Mode d'administration

La solution d'Erwinase peut être administrée par injection intraveineuse (par l'intermédiaire d'une perfusion de solution isotonique glucosée ou de solution isotonique de chlorure de sodium) ou intramusculaire.

Pour des instructions sur la reconstitution du médicament avant son administration, voir rubrique Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination.

Contre indications

Antécédent de réaction allergique à la crisantaspase ou à l'un des excipients.
Antécédent de thrombose grave lié à un traitement par L-asparaginase.
Troubles de la fonction hépatique.

Antécédent hémorragique grave lié à un traitement par L-asparaginase.
Antécédent de pancréatite grave lié à un traitement par L-asparaginase.

Effets indésirables Erwinase

a) Résumé du profil de tolérance

Les effets indésirables les plus fréquents sont les suivants :

Hypersensibilité, y compris éruption urticarienne, fièvre, bronchospasme, arthralgie, oedème laryngé, hypotension, ou choc anaphylactique. En cas de réaction d'hypersensibilité systémique, le traitement doit être immédiatement et définitivement arrêté. Des anticorps neutralisants anti-L-asparaginase peuvent apparaître chez certains patients sans manifestation clinique d'hypersensibilité. Ces anticorps peuvent entraîner une inactivation et une élimination plus rapide de la L-asparaginase (" hypersensibilité silencieuse "), et certaines données indiquent que leur apparition peut être associée à une perte de l'efficacité. Une mesure du taux d'asparaginase peut donc être justifiée. (Pour des informations relatives aux précautions d'emploi, voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Anomalies de la coagulation dues à la diminution du taux de divers facteurs de la coagulation et d'inhibiteurs de la coagulation (tels que l'antithrombine III et les protéines S et C), à une hypofibrinogénémie, à une prolongation du temps de prothrombine et du temps de céphaline activée et à une diminution du taux de plasminogène peuvent entraîner des complications thromboemboliques et hémorragiques. Des cas de thromboses de vaisseaux sanguins périphériques, pulmonaires ou du système nerveux central ont été rapportés, et ont engagé le pronostic vital ou ont été associés à des effets résiduels retardés selon la localisation de l'occlusion. D'autres facteurs de risque contribuant à des anomalies de la coagulation sont la maladie elle-même, une corticothérapie concomitante et la présence d'un cathéter veineux central. (Pour des informations relatives aux précautions d'emploi, voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

b) Tableau des effets indésirables

Le tableau ci-dessous présente les effets indésirables notifiés spontanément et décrits dans la littérature survenus chez des patients traités par Erwinase dans le cadre d'un protocole de chimiothérapie. Les effets indésirables sont classés par classe de système d'organe et fréquence. Définitions de la fréquence : très fréquent ( ≥ 1/10), fréquent ( ≥ 1/100 à < 1/10), peu fréquent ( ≥ 1/1 000 à < 1/100), rare ( ≥ 1/10 000 à < 1/1 000), très rare (< 10 000) et fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Infections et infestations (5) :

Rare :

Sepsis ou choc septique (y compris engageant le pronostic vital), pneumopathie, hépatite adénovirale, candidose systémique, autres infections

Affections hématologiques et du système lymphatique :

Très fréquent :

Coagulopathies (5) - anomalie du taux de facteurs de la coagulation,

Fréquent :

diminution du taux d'antithrombine III, de protéine C et de proté ine S ou de la fibrinogénémie (1) .

Coagulopathies (5) associé es à un saignement ou à des

Peu fréquent :

complications thrombotiques, état d'hypocoagulation, coagulopathie asymptomatique, neutropé nie fé brile, leucopé nie (y compris neutropénie).

Ané mie, thrombocytopénie, pancytopénie.

Fréquence indéterminée :

Anémie hémolytique, dépression médullaire.

Affections du système immunitaire :

Fréquent :

Hypersensibilité (5) .

Peu fréquent :

Réaction anaphylactique (5) .

Troubles du métabolisme et de la nutrition :

Fréquent :

Augmentation de l'amylasémie ou de la lipasémie (5) .

Peu fréquent :

Hyperlipidémie (1) , hyperglycémie (5) .

Rare :

Acidocétose diabé t ique

Fréquence indéterminée :

Hyperammoniémie (3) , hypothyroïdie secondaire, diminution du taux de globuline liant la thyroxine, anorexie.

Affections psychiatriques :

Fréquence indéterminée :

Agitation, hallucinations.

Affections du système nerveux :

Fréquent :




Rare :

Léthargie, somnolence, état confusionnel, sensations vertigineuses, neurotoxicité *, crises comitiales de type grand mal (2) , crises comitiales partielles (2) , céphalées.

Parésie, encéphalopathie (3) , altération de l'état de conscience, coma, dysphasie.

Affections cardiaques :

Rare :

Infarctus du myocarde - secondaire à d'autres effets indésirables (par exemple, thrombose, pancréatite (5) ).

Affections vasculaires :

Fréquent :

Thrombose pulmonaire, veineuse, périphérique ou cérébrale, pâleur.

Fréquence indéterminée :

Hé morragie, hypertension, bouffées vasomotrices (4) et hypotension (4) .

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :

Fréquent :

Dyspnée (4) .

Peu fréquent :

Œdème laryngé (4) , arrêt respiratoire, hypoxie, rhinite, bronchospasme (4) .

Affections gastro-intestinales :

Fréquent :

Diarrhée, pancréatite aiguë * (5) , nausées, vomissements, douleurs abdominales.


Rare :

Pancréatite hémorragique ou nécrosante* (5) .

Très rare :

Dysphagie.

Affections hépatobiliaires(5) :

Fréquent :

Augmentations de la bilirubine, des transaminases et de la phosphatase alcaline, hépatotoxicité, hypercholestérolémie.

Rare :

Insuffisance hépatique.

Fréquence indéterminée :

Hépatomé galie, ictè re cholestatique, hypoprotéinémie, hypoalbuminémie, augmentation de la rétention de la BSP, stéatose hépatique.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

Fréquent :

É ruption cutané e, urticaire, prurit, érythè me, oedème facial, gonflement des lèvres (4) .

Fréquence indéterminée :

Nécrolyse épidermique toxique.

Affections musculo-squelettiques et systémiques :

Très rare :

Myalgie, arthrite réactionnelle.

Fréquence indéterminée :

Douleurs dans les membres, arthralgies.

Affections rénales et urinaires :

Fréquence indéterminée :

Proté inurie, insuffisance ré nale aiguë , néphropathie uratique, altération de la fonction rénale, insuffisance rénale.

Troubles généraux :

Fréquent :

Pyrexie, frissons, oedème périphérique, réaction au site d'injection (y compris douleurs, érythème, hématome, ou oedème), douleur.

Fréquence indéterminée :

Asthénie, malaise.

* Voir rubrique c).
1 À titre de conséquence de l'inhibition de la synthèse des protéines.
2 Des convulsions peuvent être associées à des cas de thrombose ou d'encéphalopathie métabolique.

3 À titre de conséquence d'une production excessive d'ammoniaque induite par l'action de la L-asparaginase sur l'asparaginase et la glutamine endogène.

4 Ces symptômes sont fréquemment associés à des réactions d'hypersensibilité.

5 Voir également rubrique Mises en garde et précautions d'emploi.

c) Description d'effets indésirables sélectionnés

Les effets indésirables graves suivants sont abordés plus en détail dans la section Mises en garde et précautions d'emploi : réactions d'hypersensibilité, pancréatite, intolérance au glucose, thrombose et hémorragie.

Troubles pancréatiques (voir également rubrique Mises en garde et précautions d'emploi) : une pancréatite aiguë est survenue dans moins de 10 % des cas, et des cas isolés de formation de pseudokystes jusqu'à quatre mois après le dernier traitement ont été décrits. Une pancréatite hémorragique ou nécrosante à issue fatale est survenue dans de très rares cas. La L-asparaginase peut affecter la fonction du pancréas endocrine.

L'hyperglycémie (voir également rubrique Mises en garde et précautions d'emploi) est l'effet indésirable le plus souvent rapporté, et est facilement contrôlée au moyen d'agents hypoglycémiants, dont l'insuline. De rares cas d'acidocétose diabétique ont été rapportés.

Des troubles du système nerveux ou cardiaques sont souvent secondaires à d'autres effets indésirables (par exemple thromboembolique) ou synergiques aux effets d'autres médicaments de chimiothérapie (par exemple élimination retardée du méthotrexate).

Population pédiatrique

La fréquence, le type et la sévérité des effets indésirables devraient être identiques chez l'enfant et chez l'adulte.

Populations gériatrique

La sécurité et l'efficacité d'Erwinase n'a pas été étudiée chez les patients âgé s.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé doivent déclarer tout effet indésirable suspecté à l'aide de la fiche correspondante (voir Annexe D du PUT).



publicité