publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ETIDRONATE MYLAN 400 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Rhumatologie
principes actifs: Etidronate disodique
laboratoire: Mylan

Comprimé
Boîte de 14
Toutes les formes

Indication

- Traitement de l'ostéoporose post-ménopausique avérée.
- Prévention de l'ostéoporose cortisonique chez l'homme et la femme nécessitant une corticothérapie prolongée pendant au moins 3 mois à une dose équivalente ou supérieure à 7,5 mg/jour d'équivalent prednisone.

Posologie ETIDRONATE MYLAN 400 mg Comprimé Boîte de 14

Posologie :
Voie orale - Réservé à l'adulte.
- Les études cliniques n'ont pas été réalisées chez l'enfant et l'adolescent.
- L'étidronate disodique s'administre de façon cyclique avec du calcium, tous les 3 mois.
- L'administration se fait selon le schéma suivant :
. 1 comprimé à 400 mg par jour pendant 14 jours ;
. suivi par 76 jours (2 mois et demi) d'un apport de calcium à dose suffisante (en général 500 mg à 1000 mg par jour ajustée en fonction de la prise alimentaire quotidienne de calcium), éventuellement associé à de la vitamine D à dose physiologique (en général 800 UI/jour).
Mode d'administration :
- L'étidronate disodique doit être pris 2 heures au moins avant ou après un repas.
- Les comprimés sont à avaler avec un grand verre d'eau.
- L'ingestion de calcium sous forme médicamenteuse ou alimentaire (lait, fromage...) doit être évitée au moment de la prise d'étidronate disodique (voir rubrique interactions).

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité connue à l'étidronate disodique ou à l'un des excipients.
- En l'absence de données cliniques, ne pas traiter par l'étidronate disodique les malades atteints d'insuffisance rénale sévère.
- Ostéomalacie cliniquement déclarée.
- Allaitement : aucune donnée n'est disponible concernant l'excrétion de l'étidronate disodique dans le lait maternel. Par conséquent, l'allaitement est contre-indiqué.
DECONSEILLE :
Grossesse : les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène. Une foetotoxicité concentrée sur les os et les dents est décrite. Lorsqu'il est administré pendant toute la gestation, ce médicament est à l'origine de troubles de la minéralisation osseuse, touchant principalement les os longs et se traduisant par des déformations angulaires. Le plus souvent, ces anomalies s'observent à doses élevées et sont réversibles après la mise bas. Cet effet est vraisemblablement à mettre au compte du mécanisme d'action de la molécule, par chélation du calcium. En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de ce médicament lorsqu'il est administré pendant la grossesse. En conséquence, l'étidronate disodique ne doit pas être utilisé durant la grossesse. Cet élément ne constitue pas l'argument pour conseiller une interruption de grossesse mais conduit à une attitude de prudence et à une surveillance prénatale orientée.

Effets indésirables Etidronate Mylan

- Troubles gastro-intestinaux :
Fréquence non connue :
Nausées, diarrhée : leur incidence augmente quand l'étidronate disodique est administré à des doses supérieures à 5 mg/kg/jour.
Gastralgies, en particulier chez les sujets prédisposés.
- Troubles cutanés :
. Fréquence non connue :
Prurit, urticaire, éruptions folliculaires, éruptions maculeuses ou maculopapuleuses.
. Très rare (< = 1/10000) :
Eruptions bulleuses et vésiculeuses.
- Troubles du système sanguin :
Fréquence non connue :
Leucopénie, agranulocytose, pancytopénie.
- Troubles psychiatriques :
Fréquence non connue :
Confusion, hallucination.
- Troubles du système nerveux central :
Très rare (< = 1/10000) :
Paresthésie, sensation anormale affectant la langue.
- Troubles respiratoires :
Fréquence non connue :
Asthme chez les patients asthmatiques.
- Troubles musculosquelettiques :
. Très rare (< = 1/10000) :
Arthralgie.
. Fréquence non connue :
Ostéonécrose de la mâchoire, généralement associée à une extraction dentaire et/ou une infection locale souvent avec une cicatrisation retardée (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).

Etidronate Mylan existe aussi sous ces formes

Etidronate Mylan



publicité