publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

EUPRESSYL 100 mg/20 mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Urapidil
laboratoire: Takeda

Solution injectable
Boîte de 5 Ampoules de 20 ml
Toutes les formes

Indication

- Hypertension accompagnée d'une atteinte viscérale menaçant le pronostic vital à très court terme (urgence hypertensive) notamment lors de :
. HTA maligne (avec rétinopathie hypertensive stade III),
. encéphalopathie hypertensive,
. dissection aortique,
. décompensation ventriculaire gauche avec oedème pulmonaire.
- En milieu d'anesthésie :
. hypotension contrôlée,
. hypertension en période péri-opératoire.

Posologie EUPRESSYL 100 mg/20 mL Solution injectable Boîte de 5 Ampoules de 20 ml

ADULTE :
RECOMMANDATIONS POSOLOGIQUES POUR LE TRAITEMENT DE L'URGENCE HYPERTENSIVE :
- Initiation du traitement :
. Injection intraveineuse :
Une ampoule de 25 mg d'urapidil sera injectée en 20 secondes. En cas de réduction suffisante après 5 minutes, le traitement sera administré à la dose d'entretien. Si la réduction n'est pas suffisante, le traitement sera renouvelé (injection d'une ampoule de 25 mg en 20 secondes). En cas de réduction suffisante après 5 minutes, le traitement sera administré à la dose d'entretien.
Si la réduction reste insuffisante 5 minutes après, une ampoule de 50 mg d'urapidil sera injectée en 20 secondes. Si la réduction de la pression artérielle après 5 min est suffisante, le traitement sera administré à la dose d'entretien.
. Perfusion intraveineuse ou seringue électrique :
en perfusion intraveineuse :
le débit de perfusion sera de 2 mg/min (88 gouttes : 4,4 ml/min). Si la réduction de la pression artérielle est suffisante, passer à la dose d'entretien.
à la seringue électrique :
le débit d'administration sera de 2 mg/min (1 ml/min). Si la réduction de la pression artérielle est suffisante, passer à la dose d'entretien.
. Dans le traitement de l'urgence hypertensive, la dose sera adaptée de manière à ce que la baisse de pression artérielle ne dépasse pas 25% du niveau initial dans l'heure suivant l'institution du traitement injectable ; en effet une chute trop abrupte de pression peut entraîner une ischémie myocardique, cérébrale ou rénale.
- Traitement d'entretien (lorsque la réponse tensionnelle a été suffisante), (quel que soit le mode d'administration initial : injection intraveineuse, perfusion, seringue électrique).
. Administration en perfusion :
le débit sera de 9 à 30 mg/h (en moyenne de 15), soit 7 à 22 gouttes/h (en moyenne 11).
. Administration à la seringue électrique :
le débit sera de 9 à 30 mg/h (en moyenne de 15), soit 4,5 à 15 ml/h (en moyenne 7,5).
Préparation des solutés :
. perfusions : ajouter 2 ampoules d'urapidil 100 mg et 1 ampoule d'urapidil 50 mg dans 500 ml de soluté
.
. seringue électrique : 1 ampoule d'urapidil 100 mg dans 50 ml de soluté
.
RECOMMANDATIONS POSOLOGIQUES POUR LE TRAITEMENT EN MILIEU D'ANESTHESIE :
- Initiation du traitement :
. Injection intraveineuse :
une ampoule de 25 mg d'urapidil sera injectée en 20 secondes. En cas de réduction suffisante après 2 minutes, le traitement sera administré à la dose d'entretien. Si elle n'est pas suffisante après 5 minutes, renouveler le traitement (injection d'une ampoule de 25 mg en 20 secondes).
En cas de réduction suffisante après 2 minutes, le traitement sera administré à la dose d'entretien ; si la réduction reste insuffisante 5 minutes après, une ampoule de 50 mg d'urapidil sera injectée en 20 secondes. Si la réduction de la pression artérielle après 2 min est suffisante, le traitement sera administré à la dose d'entretien.
. Perfusion intraveineuse :
le débit de perfusion sera de 6 mg/min (264 gouttes : 13,2 ml/min).
. Administration à la seringue électrique :
le débit d'administration sera de 6 mg/min (3 ml/min).
- Traitement d'entretien (lorsque la réponse tensionnelle a été suffisante) :
. Administration en perfusion :
le débit sera de 60 à 180 mg/h [(en moyenne de 120), soit 44 à 132 gouttes/h (en moyenne 88)].
. Administration à la seringue électrique :
le débit sera de 60 à 180 mg/h [(en moyenne de 120), soit 30 à 90 ml/h (en moyenne 60)].
Préparation des solutés :
. perfusions : ajouter 2 ampoules d'urapidil 100 mg et 1 ampoule d'urapidil 50 mg dans 500 ml de soluté
.
. seringue électrique : 1 ampoule d'urapidil 100 mg dans 50 ml de soluté
.
ENFANT :
. dose initiale : 2 mg/kg/h.
. dose d'entretien : 0,8 mg/kg/h.
- Compte tenu de la durée des études toxicologiques disponibles, la durée d'utilisation d'urapidil IV est au maximum de 7 jours.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Allergie connue à l'urapidil ou à l'un des constituants.
- Sténose de l'isthme aortique ou shunt artérioveineux (exception faite des shunts artérioveineux des hémodialysés).
DECONSEILLE :
- Grossesse : il est préférable, par mesure de prudence, de ne pas utiliser urapidil au cours de la grossesse. En effet, bien que les données animales soient rassurantes, les données cliniques sont insuffisantes.
- Allaitement : en l'absence de données sur le passage dans le lait maternel, l'allaitement est déconseillé en cas de traitement par urapidil.
- Association déconseillée : alphabloquants à visée urologique.

Effets indésirables Eupressyl

- Les effets indésirables sont le plus souvent dus à une diminution rapide de la pression artérielle mais ils disparaissent habituellement en quelques minutes voire même au cours de l'injection.
- En fonction de la gravité des effets indésirables, l'arrêt du traitement devra être envisagé.
- Troubles généraux : asthénie, sueurs.
- Troubles du système nerveux central : céphalées, vertiges.
- Troubles psychiatriques : agitation.
- Troubles cardiaques : tachycardie, palpitations, bradycardie, sensations d'oppression thoracique et de dyspnée.
- Troubles digestifs :
peu fréquents : nausées, vomissements.
- Modifications des paramètres biologiques :
très rares : thrombopénies.
- Troubles de l'appareil génital : priapisme.
- Troubles de la fonction respiratoire, troubles thoraciques et médiastinaux : congestion nasale.
- Troubles cutanés :
très rares : réaction cutanée de type allergique telle que prurit, érythème et éruption cutanée.



publicité