publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

EXTENCILLINE 600 000 UI Poudre pour suspension injectable (IM) Boîte de 50 Flacons de poudre de 0,6 MUI

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Poudre : Benzathine benzylpénicilline
laboratoire: Sanofi-Aventis France

Poudre pour suspension injectable (IM)
Toutes les formes

Indication

- Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la benzathine benzylpénicilline. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
- Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles et notamment :
. prophylaxie des rechutes du rhumatisme articulaire aigu,
. traitement de la syphilis et du pian.
- Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie EXTENCILLINE 600 000 UI Poudre pour suspension injectable (IM) Boîte de 50 Flacons de poudre de 0,6 MUI

A injecter par voie IM profonde exclusivement. Ne pas injecter par voie IV.
- Prophylaxie des rechutes du rhumatisme articulaire aigu :
1 injection IM tous les 15 jours de :
. 2,4 MUI chez l'adulte ;
. 600000 UI à 1,2 MUI chez l'enfant, selon l'âge.
- Cure des tréponématoses :
1 injection IM tous les 8 jours de 2,4 MUI.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Allergie connue aux antibiotiques de la famille des bêtalactamines (pénicillines et céphalosporines) : tenir compte du risque d'allergie croisée avec les antibiotiques du groupe des céphalosporines.
Ne pas injecter par voie IV.
DECONSEILLE :
Association déconseillée : méthotrexate.

Effets indésirables Extencilline

- Manifestations allergiques, notamment urticaire, éosinophilie, oedème de Quincke, gêne respiratoire ; exceptionnellement, choc anaphylactique.
- Eruptions cutanées maculopapuleuses d'origine allergique ou non.
- Troubles digestifs : nausées, vomissements, diarrhée, candidose.
- D'autres manifestations d'origine immuno-allergique ont été rapportées, plus rarement : augmentation modérée et transitoire des transaminases sériques, anémie, leucopénie, thrombopénie réversibles, néphrite interstitielle aiguë.
- Quelques cas d'entérocolite pseudomembraneuse après administration ont été décrits.
- L'administration de fortes posologies de bêtalactamines, en particulier chez l'insuffisant rénal, peut entraîner des encéphalopathies (troubles de la conscience, mouvements anormaux, crises convulsives).



publicité