publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

FIXORINOX 50 µg/dose

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Oto-rhino-laryngologie
principes actifs: Fluticasone
laboratoire: Therabel Pharma

Suspension pour instillation nasale
Flacon (polypropylène) avec pompe-doseuse de 120 Doses
Toutes les formes
5,51€* (remboursé à 30%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 6,33 €

Indication

Rhinite allergique saisonnière de l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.

Posologie FIXORINOX 50 µg/dose Suspension pour instillation nasale Flacon (polypropylène) avec pompe-doseuse de 120 Doses

Posologie

· Rhinite allergique:

Adulte et adolescent de plus de 12 ans: 200 µg en une prise par jour, soit 2 pulvérisations de 50 µg dans chaque narine 1 fois par jour le matin. Elle peut être diminuée à 100 µg par jour une fois l'amélioration des symptômes obtenue.

La posologie maximale est de 2 prises par jour de 200 µg chez l'adulte et l'adolescent de 12 ans et plus (soit 2 bouffées à 50 µg dans chaque narine).

La mise en route et la durée du traitement sont fonction de l'exposition allergénique. La durée du traitement continu annuel est limitée à celui d'une saison pollinique soit 3 semaines annuelles environ.

Mode d'administration

Voie nasale.

Contre indications

· Allergie à l'un des constituants.

· Trouble de l'hémostase, notamment épistaxis.

· Infection oro-bucco-nasale et ophtalmique par herpès simplex virus.

· Enfant de moins de 12 ans en l'absence de données cliniques avec FIXORINOX 50 microgrammes/dose, suspension pour pulvérisation nasale.

Effets indésirables Fixorinox

Effets locaux

· Possibilité d'assèchement et d'irritation des muqueuses nasales et de la gorge, d'épistaxis, de céphalées, de goût et d'odeur désagréables.

· Rarement ont été rapportés des réactions d'hypersensibilité (prurit, éruptions cutanées, oedème de Quincke).

· Ont également été décrits des cas d'infections à Candida albicans nasales et pharyngées lors d'un traitement local par corticoïde. Il conviendra dans ce cas d'interrompre la corticothérapie par voie nasale et d'envisager la mise en route d'un traitement adapté.

De rares cas d'hypertonie oculaire ont été rapportés avec les corticoïdes administrés par voie nasale.

Effets systémiques

Le risque d'effets systémiques lié au propionate de fluticasone administré par voie nasale n'est pas exclu. Le retentissement clinique notamment à long terme n'est pas établi.

Le risque d'insuffisance corticotrope latente après administration prolongée devra ainsi être considéré en cas d'infection intercurrente, d'accident ou d'intervention chirurgicale.



publicité