publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

FOSCAVIR 6 g/250 ml Solution injectable pour perfusion Boîte de 1 Flacon de 250 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 27.06.2005

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Foscarnet sodique
laboratoire: Astrazeneca

Solution injectable pour perfusion IV
Toutes les formes

Indication

- Traitement des infections disséminées à cytomégalovirus (CMV) au cours du SIDA, et plus particulièrement rétiniennes, digestives (colites, oesophagites), pulmonaires et encéphaliques.
- Traitement d'attaque des infections mucocutanées à Herpès simplex virus (HSV) résistants ou insensibles à l'aciclovir chez les patients immunodéprimés.

Posologie FOSCAVIR 6 g/250 ml Solution injectable pour perfusion Boîte de 1 Flacon de 250 ml

POSOLOGIE :
Il est impératif d'adapter les posologies suivantes à l'état de la fonction rénale (voir tableau posologique).
Il est impératif d'associer au traitement une hydratation par perfusion (voir hydratation).
Adultes :
Les posologies ci-après sont exprimées pour un patient à fonction rénale normale.
- Atteintes à CMV :
En traitement d'attaque, le foscarnet sera administré à la dose de 180 mg/kg/j en 2 ou 3 perfusions d'une heure minimum chacune (60 à 90 min) associée impérativement à une hydratation (voir hydratation).
En cas de rétinite à CMV, un traitement d'entretien est institué après cicatrisation ou après 2 à 3 semaines de traitement d'attaque.
Le foscarnet est administré en une perfusion journalière d'environ, deux heures, à la posologie de 90 à 120 mg/kg/j, 7 jours par semaine associé à l'hydratation.
Ces posologies sont à moduler suivant l'état de la fonction rénale (voir tableau posologique).
Si la rétinite progresse au cours du traitement d'entretien, le patient doit être soumis à nouveau au traitement d'attaque.
Pour les atteintes digestives, l'efficacité du traitement d'entretien n'a pas été établie.
- Infections à HSV :
. Traitement d'attaque :
Le foscarnet sera administré pendant 2 ou 3 semaines ou jusqu'à cicatrisation des lésions.
La dose habituelle est de 80 mg/kg/j en deux perfusions sur une heure minimum chacune chez les patients à fonction rénale normale. En cas de réponse jugée insuffisante cette dose pourra être portée à 120 mg/kg/j habituellement en trois perfusions.
La posologie doit être adaptée à l'état de la fonction rénale (voir tableau posologique).
Le traitement doit être associé à une hydratation.
. Traitement d'entretien :
L'efficacité du traitement d'entretien des infections à virus Herpès n'a pas été établie.
Enfant :
Il n'existe pas d'information actuellement disponible sur l'utilisation du foscarnet chez l'enfant.
Patients sous hémodialyse :
Il n'est pas recommandé d'administrer le foscarnet à des patients sous hémodialyse car les posologies n'ont pas été établies.
MODE D'ADMINISTRATION :
Le foscarnet doit être administré uniquement par voie intraveineuse dans une veine centrale (cathéter), ou dans une veine périphérique.
Ne pas administrer le foscarnet pur dans une veine périphérique : diluer avec du NaCl 0,9% ou du glucose 5% (voir hydratation intraveineuse).
Ne pas administrer le foscarnet en injection intraveineuse rapide.
Ne pas administrer le foscarnet sans hydratation (voir chapitre Hydratation).
Hydratation :
L'attention est attirée sur l'importance de la prévention de la toxicité rénale du foscarnet par une hydratation convenable des patients.
Il est recommandé de perfuser simultanément 0,5 à 1L de NaCl 0,9% ou de glucose à 5% en adaptant un système de perfusion en Y.
Lorsque le produit est perfusé dans une veine périphérique, l'hydratation intraveineuse simultanée tient lieu de dilution.
DUREE DU TRAITEMENT :
Il est recommandé d'effectuer un traitement d'attaque de 2 à 3 semaines ou jusqu'à cicatrisation des lésions.
Le traitement d'entretien de la rétinite doit théoriquement être poursuivi de façon prolongée.
TABLEAU POSOLOGIQUE :
Traitement d'attaque :
- clairance de la créatinine > 1,6 ml/kg/min ou créatinine sérique < 100 µmol/L :
. CMV : 2 perfusions de 90 mg/kg en 1 heure ou 3 perfusions de 60 mg/kg en 1 heure.
. HSV : 2 perfusions (voire 3 perfusions) de 40 mg/kg en 1 heure.
- clairance de la créatinine de 1,6-1,4 ml/kg/min ou créatinine sérique de 110-120 µmol/L :
. CMV : 2 perfusions de 82 mg/kg en 1 heure ou 3 perfusions de 55 mg/kg en 1 heure.
. HSV : 2 perfusions (voire 3 perfusions) de 37 mg/kg en 1 heure.
- clairance de la créatinine de 1,4-1,2 ml/kg/min ou créatinine sérique de 120-140 µmol/L :
. CMV : 2 perfusions de 73 mg/kg en 1 heure ou 3 perfusions de 49 mg/kg en 1 heure.
. HSV : 2 perfusions (voire 3 perfusions) de 33 mg/kg en 1 heure.
- clairance de la créatinine de 1,2-1,0 ml/kg/min ou créatinine sérique de 140-170 µmol/L :
. CMV : 2 perfusions de 63 mg/kg en 1 heure ou 3 perfusions de 42 mg/kg en 1 heure.
. HSV : 2 perfusions (voire 3 perfusions) de 28 mg/kg en 1 heure.
- clairance de la créatinine de 1,0-0,8 ml/kg/min ou créatinine sérique de 170-210 µmol/L :
. CMV : 2 perfusions de 52 mg/kg en 1 heure ou 3 perfusions de 35 mg/kg en 1 heure.
. HSV : 2 perfusions (voire 3 perfusions) de 24 mg/kg en 1 heure.
- clairance de la créatinine de 0,8-0,6 ml/kg/min ou créatinine sérique de 210-237 µmol/L :
. CMV : 2 perfusions de 42 mg/kg en 1 heure ou 3 perfusions de 28 mg/kg en 1 heure.
. HSV : 2 perfusions (voire 3 perfusions) de 19 mg/kg en 1 heure.
- clairance de la créatinine de 0,6-0,4 ml/kg/min ou créatinine sérique de 237-250 µmol/L :
. CMV : 2 perfusions de 31 mg/kg en 1 heure ou 3 perfusions de 21 mg/kg en 1 heure.
. HSV : 2 perfusions (voire 3 perfusions) de 14 mg/kg en 1 heure.
- clairance de la créatinine < 0,4 ml/kg/min ou créatinine sérique de > 250 µmol/L : traitement non recommandé.
Traitement d'entretien de CMV :
- clairance de la créatinine > 1,4 ml/kg/min ou créatinine sérique < 120 µmol/L : 90-120 mg/kg/j en 2 heures.
- clairance de la créatinine de 1,4-1,2 ml/kg/min ou créatinine sérique de 120-140 µmol/L : 78-104 mg/kg/j en 2 heures.
- clairance de la créatinine de 1,2-1,0 ml/kg/min ou créatinine sérique de 140-170 µmol/L : 75-100 mg/kg/j en 2 heures.
- clairance de la créatinine de 1,0-0,8 ml/kg/min ou créatinine sérique de 170-210 µmol/L : 71-94 mg/kg/j en 2 heures.
- clairance de la créatinine de 0,8-0,6 ml/kg/min ou créatinine sérique de 210-240 µmol/L : 63-84 mg/kg/j en 2 heures.
- clairance de la créatinine de 0,6-0,4 ml/kg/min ou créatinine sérique de 240-250 µmol/L : 57-76 mg/kg/j en 2 heures.
- clairance de la créatinine < 0,4 ml/kg/min ou créatinine sérique de > 250 µmol/L : traitement non recommandé.




Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité au foscarnet.
DECONSEILLE :
Ce médicament est déconseillé pendant la grossesse et l'allaitement :
- Grossesse : il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal. En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique du foscarnet lorsqu'il est administré pendant la grossesse. Compte tenu de la néphrotoxicité de la molécule, ce médicament est déconseillé tout au long de la grossesse.
- Allaitement : en l'absence de données sur le passage dans le lait maternel, l'allaitement est déconseillé.

Effets indésirables Foscavir

- Troubles de la fonction rénale :
La fréquence des complications rénales est fortement abaissée par l'hydratation concomitante impérative.
Ces troubles sont réversibles dans un délai de 1 à 10 semaines après arrêt du traitement.
- Perturbations électrolytiques :
Le foscarnet chélate les ions métalliques (Ca2, Mg2, Fe2, Zn2). Une hypocalcémie, parfois symptomatique, est observée dans un tiers des cas du fait d'une baisse importante du calcium ionisé. Cette baisse serait influencée par la vitesse de perfusion du foscarnet (voir posologie et mode d'administration).
Sont également observés : hypokaliémie, hypophosphorémie et hyperphosphorémie, et exceptionnellement hypercalcémie.
- Paresthésie des extrémités (voir précautions d'emploi).
- Troubles gastro-intestinaux : nausées, vomissements (voir précautions d'emploi), diarrhée, pancréatite.
- Elévation de l'amylase sérique.
- Ulcérations génitales : il s'agit de lésions uniques ou multiples qui disparaissent à l'arrêt du traitement (voir précautions d'emploi).
- Rarement : convulsions, anémie, céphalées, vertiges, asthénie, rash maculopapuleux, thrombophlébite, allongement de l'intervalle QT pouvant être à l'origine de trouble du rythme cardiaque, diabète insipide.
- Il n'a pas été mis en évidence de toxicité médullaire du foscarnet.



publicité