publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

FUNGIZONE 50 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Amphotéricine B
laboratoire: Bristol Myers Squibb

Poudre pour solution injectable
Boîte de 1 Flacon de 50 mg
Toutes les formes

Indication

Mycoses systémiques à germes sensibles.
Ce médicament peut être utilisé dans le traitement de la leishmaniose cutanéomuqueuse sans être le traitement de choix en première intention.

Posologie FUNGIZONE 50 mg Poudre pour solution injectable Boîte de 1 Flacon de 50 mg

Voie intraveineuse (perfusion).
Ce médicament devra être administré en perfusion intraveineuse lente (environ 2 à 6 heures).
La concentration pour la perfusion intraveineuse ne doit pas dépasser 0,1 mg/ml (1 mg/10 ml).
Comme la tolérance varie beaucoup selon les patients, la posologie de l'amphotéricine B doit être individualisée et ajustée selon les besoins spécifiques de chaque patient (tels que site et intensité de l'infection, agent étiologique, etc...).
Compte tenu des risques allergiques, une dose-test initiale (1 mg dans 20 ml de soluté glucosé à 5%) peut être administrée par voie intraveineuse pendant 20 à 30 minutes. La température, le pouls, la respiration et la pression artérielle seront enregistrés toutes les 30 minutes pendant 2 à 3 heures. Puis la dose est habituellement de 0,3 mg/kg de poids administrée en 2 à 6 heures. Les doses peuvent être augmentées graduellement de 5 à 10 mg par jour pour arriver à la dose finale de 0,5 à 1 mg/kg.
En cas d'insuffisance cardiopulmonaire ou de réaction sévère à la dose-test, une posologie plus faible est recommandée (de l'ordre de 0,1 à 0,2 mg/kg). Il n'y a pas de données suffisantes actuellement disponibles pour définir les posologies totales et la durée du traitement concernant l'éradication de certaines mycoses (telles que les mucormycoses).
La dose optimale n'est pas connue. La posologie journalière totale peut aller jusqu'à 1 mg/kg par jour ou 1,5 mg/kg tous les deux jours, dans les infections sévères causées par les germes les moins sensibles. La durée de traitement pour les mycoses profondes peut être de 6 à 12 semaines, ou plus.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament est contre-indiqué en cas :
- d'hypersensibilité à l'amphotéricine B,
- d'insuffisance rénale.
DECONSEILLE :
Ce médicament est généralement déconseillé :
avec certains médicaments donnant des torsades de pointes (terfénadine, vincamine, astémizole, bépridil, érythromycine IV, halofantrine, pentamidine, sparfloxacine, sultopride) (voir interactions).

Effets indésirables Fungizone

- Généraux : Fièvre (quelquefois accompagnée de frissons apparaissant habituellement 15 à 20 minutes après le début du traitement), malaise, perte de poids, flush.
- Gastro-intestinaux : anorexie, nausées, vomissements, diarrhée, dyspepsie, douleurs gastriques.
- Hématologiques : anémie normochrome normocytaire, agranulocytose, défauts de coagulation, thrombocytopénie, leucopénie, éosinophilie.
- Locaux : douleur au point d'injection avec ou sans phlébite ou thrombophlébite.
- Locomoteurs : douleurs généralisées, incluant des douleurs musculaires et articulaires.
- Neurologiques : céphalées, convulsions, perte d'audition, bourdonnements d'oreille, vertiges transitoires, troubles de la vision ou diplopie, neuropathies périphériques, autres symptômes neurologiques. Des cas exceptionnels de leuco-encéphalopathies ont été rapportés le plus souvent chez des sujets ayant subi une irradiation corporelle totale.
- Rénaux : altérations de la fonction rénale : azotémie, augmentation de la créatinine sérique, hypokaliémie, hypomagnésémie, hyposthénurie, acidose tubulaire distale et néphrocalcinose histologique voire insuffisance rénale permanente si administration de doses totales importantes (plus de 5 g).
- Allergiques : réactions anaphylactiques.
- Cardiovasculaires : arrêt cardiaque, arythmies (fibrillations ventriculaires), insuffisance cardiaque, hypertension, hypotension, choc.
- Dermatologiques : rash, en particulier maculopapuleux, prurit.
- Pulmonaires : dyspnée, bronchospasme, oedème pulmonaire non cardiogénique.



publicité