publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

GRANISETRON TEVA 3 mg/3 mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Kytril
Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Granisétron
laboratoire: Teva Sante

Solution à diluer injectable ou pour perfusion IV
Boîte de 1 Flacon de 3 ml
Toutes les formes
13,28€* (remboursé à 0%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 14,10 €
Tous les génériques

Indication

Prévention et traitement des nausées et vomissements aigus induits par un traitement cytostatique (chimiothérapie et radiothérapie cytotoxiques), chez les adultes et adolescents pesant plus de 50 kg.

Posologie GRANISETRON TEVA 3 mg/3 mL Solution à diluer injectable ou pour perfusion IV Boîte de 1 Flacon de 3 ml

Administration par voie intraveineuse uniquement (voir rubrique instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination).
Prévention et traitement des nausées et vomissements induits par les traitements cytostatiques :
- Adultes :
. Une dose de 3 mg (3 ml) doit être administrée soit en injection intraveineuse lente dans 15 ml de liquide pour perfusion pendant au moins 30 secondes, soit diluée dans 20 à 50 ml de liquide pour perfusion et administrée en perfusion intraveineuse sur une durée de cinq minutes.
. La dose (initiale) doit être administrée immédiatement avant le début du traitement cytostatique.
. Granisétron en association avec un corticostéroïde :
Dans certains cas (par exemple lors de l'utilisation de médicaments très émétisants ou de doses élevées), l'utilisation concomitante d'une corticothérapie améliore l'efficacité du granisétron. Le schéma posologique suivant s'est montré efficace : administration intraveineuse de 8 à 20 mg de dexaméthasone avant le début du traitement cytostatique, ou de 250 mg de méthylprednisolone avant le début et après le traitement cytostatique.
. Dose maximale et durée du traitement :
Ne pas administrer plus de trois doses de 3 mg de granisétron par 24 heures. Administrer chaque dose supplémentaire en respectant un intervalle d'au moins 10 minutes. La dose maximale est de 9 mg par jour.
- Adolescents pesant plus de 50 kg :
. Administrer 40 µg/kg (40 µl/kg) de masse corporelle (sans dépasser 3 mg), par perfusion dans 10 à 30 ml de liquide pour perfusion, sur une durée de cinq minutes.
. La dose (initiale) doit être administrée immédiatement avant le début du traitement cytotoxique.
. Une dose supplémentaire de 40 µg/kg de masse corporelle (sans dépasser 3 mg), peut être administrée sur une période de 24 heures si nécessaire. Cette dose supplémentaire doit être administrée au moins 10 minutes après la perfusion initiale.
- Groupes de patients particuliers :
. Sujets âgés :
Même posologie que pour les adultes (voir rubrique propriétés pharmacocinétiques).
. Insuffisants rénaux et/ou hépatiques :
Même posologie que pour les adultes (voir rubrique propriétés pharmacocinétiques).

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Hypersensibilité au granisétron ou substances apparentées (par exemple ondansétron) ou à l'un des excipients (voir rubrique composition).
DECONSEILLE :
Allaitement : aucune donnée relative au passage du granisétron dans le lait maternel n'est disponible. En conséquence, il est préférable de ne pas allaiter durant le traitement.

Effets indésirables Granisetron Teva

Les effets indésirables sont classés par fréquence : très courant (> = 1/10), courant (> = 1/100 à < 1/10), peu courant (> = 1/1000 à < 1/100), rare (> = 1/10000 à < 1/1000), très rare (< 1/10000), inconnu (ne peut pas être estimé à partir des données disponibles).
- Troubles cardiaques :
Rares : Arythmie, douleur thoracique.
- Troubles du système nerveux :
. Très courant : Céphalées.
. Rares : Dystonies, dyskinésies*.
. Très rare : Coma.
- Troubles gastro-intestinaux :
. Très courants : Nausées, constipation.
. Courants : Perte d'appétit, diarrhées, vomissements, douleurs abdominales.
- Troubles cutanés et sous-cutanés :
Très rare : Rash.
- Troubles vasculaires :
Inconnu : Hypotension.
- Troubles divers :
. Courants : Asthénie, douleurs, fièvre.
. Très rares : Anaphylaxie, évanouissements, somnolence, insomnie, agitation.
- Troubles psychiatriques :
Très rare : Anorexie.
- Troubles hépatobiliaires :
Rares : Fonction hépatique anormale, taux élevés des transaminases.
*Des dystonies et des dyskinésies ont été rapportées pour des médicaments de la classe des antagonistes de 5-HT3. Dans le cas du granisétron, les rapports sur de tels effets sont rares.



publicité