publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

HALOTHANE BELAMONT

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Halothane
laboratoire: Piramal Healthcare UK Ltd

Liquide pour inhalation par vapeur
Boîte de 1 Flacon de 250 ml
Toutes les formes

Indication

Anesthésique général par inhalation, utilisable en induction et entretien, chez l'adulte et l'enfant.

Posologie HALOTHANE BELAMONT Liquide pour inhalation par vapeur Boîte de 1 Flacon de 250 ml

Propriétés physico-chimiques :
Liquide volatil, ininflammable et inexplosible aux concentrations habituelles.
Stabilisé par la présence de thymol qui peut éventuellement se concentrer dans le vaporisateur (coloration brune), l'halothane n'est pas décomposé par la chaux sodée. Il peut être utilisé en circuit ouvert, semi-ouvert, semi-fermé ou fermé.
Evaporateur :
Des évaporateurs spécialement calibrés pour l'halothane doivent être utilisés afin de contrôler avec précision la concentration de l'anesthésique délivré. Il est recommandé de leur assurer un entretien régulier.
Prémédication :
L'administration d'atropine (0,5 mg) est indiquée dans certains cas (voir mises en garde).
Concentration :
La concentration alvéolaire minimale de l'halothane est en moyenne de 0,76% et est abaissée en présence de protoxyde d'azote.
- Adultes :
. Induction :
L'anesthésie peut être induite en douceur avec des concentrations de 2 à 4% d'halothane dans l'oxygène ou un mélange d'oxygène et de protoxyde d'azote.
Lorsque l'oxygène ou l'air sont utilisés seuls, des concentrations supérieures d'halothane de l'ordre de 4 à 5% sont souvent nécessaires. L'intubation peut être pratiquée 3 à 4 minutes après le début de l'inhalation.
Il est tout à fait possible de faire appel à un anesthésique intraveineux avant de commencer l'administration d'halothane.
. Entretien :
Des concentrations comprises entre 0,5 et 2% d'halothane dans l'oxygène ou le mélange oxygène/protoxyde d'azote sont habituellement adéquates chez l'adulte.
Ces concentrations permettent l'utilisation d'une concentration élevée d'oxygène, évitant ainsi toute hypoxie.
- Sujet âgé : La concentration alvéolaire minimale est plus faible que chez l'adulte d'âge moyen. En conséquence, les concentrations utilisées à l'induction et à l'entretien sont généralement réduites.
- Enfant : Pour l'induction, une concentration comprise entre 1,5 et 2% d'halothane dans l'oxygène ou le mélange oxygène/protoxyde d'azote est indiquée. Pour l'entretien, une concentration comprise entre 0,5 et 2% est généralement suffisante.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité aux agents anesthésiques volatils.
- Patients ayant des antécédents, personnels ou familiaux d'hyperthermie maligne.
- Patients ayant présenté une atteinte hépatique, un ictère, une fièvre inexpliquée ou une éosinophilie après administration d'un anesthésique halogéné.
DECONSEILLE :
- Grossesse : des études animales ont montré un potentiel tératogène chez certaines espèces. Bien que ces données expérimentales ne puissent être totalement extrapolées à l'homme, il est prudent d'éviter toute anesthésie générale par inhalation pendant les premiers mois de la grossesse, à moins que cela ne soit indispensable.
- Il est déconseillé d'utiliser l'halothane chez les sujets susceptibles de présenter une hyperthermie maligne (antécédents d'hyperthermie maligne d'effort, myopathies telles que les dystrophies musculaires, syndrome de King, myotonie, myopathie à noyau central).
- Associations déconseillées : sympathomimétiques alpha et bêta (dopamine, adrénaline et noradrénaline pour action systémique par voie parentérale) ; sympathomimétiques bêta (isoprénaline) ; théophylline (base et sels) et aminophylline ; sympathomimétiques bêta 2 (salbutamol, terbutaline, ritodrine).

Effets indésirables Halothane Belamont

- De rares observations d'hépatite cytolytique ont été rapportées après anesthésie à l'halothane. L'âge adulte, le sexe féminin et surtout le caractère itératif et rapproché des anesthésies avec ce même produit sont considérés comme des facteurs de risque (voir contre-indications et mises en garde).
- Une bradycardie et/ou une hypotension peuvent survenir pendant l'anesthésie par halothane. Une baisse modérée de la tension artérielle est habituelle durant l'induction à l'halothane (l'halothane diminue la pression artérielle de manière dose-dépendante). La tension tend ensuite à remonter avec la réduction de la concentration de l'halothane en entretien, mais demeure généralement stable, nettement au-dessous de la valeur pré-anesthésique.
Cet effet hypotenseur peut être utilisé pour réduire le saignement et libérer ainsi le champ opératoire.
Cependant, si nécessaire, une administration intraveineuse de phényléphrine permettra de maîtriser cette baisse tensionnelle.
- Des cas de troubles du rythme cardiaque, en particulier ventriculaires, ont été signalés comme très fréquents. Certains sont d'évolution grave et ont pu conduire à des décès.
- Des frissons peuvent s'observer pendant la phase du réveil, notamment si le patient est hypothermique.
- L'anesthésie par halothane peut entraîner des nausées et des vomissements post-opératoires.
- Dépression respiratoire, surtout aux fortes concentrations.
- De même qu'avec les autres agents anesthésiques de ce type, l'halothane peut déclencher un état d'hypermétabolisme du muscle squelettique conduisant à une forte demande en oxygène et induisant un syndrome clinique connu sous le nom d'hyperthermie maligne (HM). Ce syndrome comprend des symptômes non spécifiques tels que rigidité musculaire, tachycardie, tachypnée, cyanose, arythmie et tension artérielle instable, ainsi qu'une élévation de l'ensemble du métabolisme ce qui se traduit par une élévation de la température corporelle et l'augmentation du CO2 en fin d'expiration (PetCO2). De tels effets ont été observés, dans des rares cas, chez l'Homme après une anesthésie par l'halothane (voir mises en garde et précautions d'emploi).

Halothane Belamont existe aussi sous ces formes

Halothane Belamont



publicité