publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

HERCEPTIN 600 mg/5 mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Trastuzumab
laboratoire: Roche Registration Ltd

Solution injectable
Boîte de 1 Flacon de 5 ml
Toutes les formes

Indication

Cancer du sein

Cancer du sein m étastatique

Herceptin est indiqu é dans le traitement de patients adultes atteints d'un cancer du sein métastatique HER2 positif :

-           en monoth érapie, chez les patients déjà pré-traités par au moins deux protocoles de chimiothérapie pour leur maladie métastatique. Les chimiothérapies précédentes doivent au moins inclure une anthracycline et un taxane, à moins que ces traitements ne conviennent pas aux patients. Les patients répondeurs à l'hormonothérapie doivent également être en échec à l'hormonothérapie, à moins que ces traitements ne leur conviennent pas.

-           en association avec le paclitaxel, chez les patients non pr é-traités par chimiothérapie pour leur maladie métastatique et chez lesquels le traitement par anthracyclines ne peut pas être envisagé.

-           en association avec le doc étaxel, chez les patients non pré-traités par chimiothérapie pour leur maladie métastatique.

-           en association à un inhibiteur de l'aromatase, chez les patientes ménopausées ayant des récepteurs hormonaux positifs, non traitées précédemment par trastuzumab.

Cancer du sein pr écoce

Herceptin est indiqu é dans le traitement de patients adultes atteints d'un cancer du sein précoce HER2 positif :

-           apr ès chirurgie, chimiothérapie (néoadjuvante ou adjuvante) et radiothérapie (si indiquée) (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

-           apr ès une chimiothérapie adjuvante avec la doxorubicine et le cyclophosphamide, en association avec le paclitaxel ou le docétaxel.

-           en association à une chimiothérapie adjuvante associant le docétaxel et le carboplatine.

-           en association à une chimiothérapie néoadjuvante, suivie d'un traitement adjuvant avec

Herceptin, chez les patients ayant une maladie localement avancée (y compris inflammatoire) ou des tumeurs mesurant plus de 2 cm de diamètre (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacodynamiques).

Herceptin ne doit être utilisé que chez les patients atteints d'un cancer du sein précoce ou métastatique dont les tumeurs présentent soit une surexpression de HER2, soit une amplification du gène HER2 déterminée par une méthode précise et validée (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacodynamiques).

Cancer gastrique m étastatique

Herceptin est indiqu é dans le traitement de l'adénocarcinome métastatique de l'estomac ou de la jonction oesogastrique HER2 positif, en association à la capécitabine ou au 5-fluoro-uracile et au cisplatine, chez les patients adultes n'ayant pas été précédemment traités pour leur maladie métastatique.

Herceptin doit être utilisé uniquement chez les patients atteints d'un cancer gastrique métastatique dont les tumeurs présentent une surexpression de HER2 définie par IHC2+ confirmée par un résultat FISH+ ou SISH+, ou par IHC3+. Des méthodes d'analyse précises et validées doivent être utilisées (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacodynamiques).

Posologie HERCEPTIN 600 mg/5 mL Solution injectable Boîte de 1 Flacon de 5 ml

Un test HER2 doit être obligatoirement effectué avant le début du traitement (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacodynamiques). Le traitement par Herceptin ne doit être initié que par un médecin expérimenté dans l'administration de chimiothérapie cytotoxique (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi) et ne doit être administré que par un professionnel de santé.

Il est important de v érifier les étiquettes du produit afin de s'assurer que la formulation correcte (intraveineuse ou sous-cutanée à dose fixe) est administrée au patient, conformément à la prescription. La formulation sous-cutanée de Herceptin n'est pas destinée à l'administration intraveineuse et doit être administrée uniquement par injection sous-cutanée. L'information disponible concernant le passage d'une formulation à une autre est actuellement limitée.

Posologie

La dose recommand ée de la formulation sous-cutanée de Herceptin est de 600 mg/5 ml, quel que soit le poids corporel du patient. Aucune dose de charge n'est requise. Cette dose doit être administrée par voie sous-cutanée pendant 2 à 5 minutes, toutes les trois semaines.

Dans l 'étude clinique pivot (BO22227), la formulation sous-cutanée de Herceptin a été administrée en situation néoadjuvante/adjuvante chez des patients atteints d'un cancer du sein précoce. La chimiothérapie préopératoire se composait de docétaxel (75 mg/m2) suivi par FEC (5-fluorouracile, épirubicine et cyclophosphamide) à une dose standard.

Voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques pour les posologies de la chimioth érapie associée.

Dur ée du traitement

Les patients atteints d 'un cancer du sein métastatique doivent être traités par Herceptin jusqu'à progression de la maladie. Les patients atteints d'un cancer du sein précoce doivent être traités par Herceptin pendant une durée de 1 an ou jusqu'à rechute de la maladie, si elle survient avant la fin de la durée de 1 an de traitement. L'extension de la durée du traitement dans le cancer du sein précoce au-delà d'un an n'est pas recommandée (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

R éduction des doses

Aucune r éduction de la dose de Herceptin n'a été effectuée lors des études cliniques. Les patients peuvent poursuivre le traitement au cours des périodes de myélosuppression réversible induite par la chimiothérapie, mais doivent être étroitement surveillés pendant ces périodes, en raison des complications neutropéniques. Se référer au Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) du paclitaxel, du docétaxel ou de l'inhibiteur de l'aromatase pour des informations sur la réduction ou le report de la dose.

Si la fraction d 'éjection ventriculaire gauche (FEVG) diminue de ≥ 10 points de fraction d'éjection (FE) par rapport à sa valeur initiale ET qu'elle est inférieure à 50 %, le traitement doit être suspendu et une nouvelle évaluation de la FEVG doit être réalisée dans un délai d'environ 3 semaines. Si la FEVG ne s'est pas améliorée ou qu'elle s'est détériorée ou qu'une insuffisance cardiaque congestive (ICC) symptomatique s'est développée, l'arrêt du traitement par Herceptin doit être sérieusement envisagé, à moins que le bénéfice individuel attendu pour le patient ne soit supérieur aux risques encourus. Ce type de patient doit être adressé à un cardiologue pour évaluation et suivi.

Oubli de dose

Si le patient ne re çoit pas une dose programmée de la formulation sous-cutanée de Herceptin, il est recommandé d'administrer la dose de 600 mg suivante (c.-à.-d. la dose oubliée) dès que possible. L'intervalle entre deux administrations consécutives de la formulation sous-cutanée de Herceptin ne doit pas être inférieur à trois semaines.

Populations particuli ères

Aucune étude pharmacocinétique spécifique n'a été conduite chez les sujets âgés ou ceux présentant une insuffisance hépatique ou rénale. L'analyse d'une pharmacocinétique de population n'a pas montré que l'âge et l'insuffisance rénale affectaient l'élimination du trastuzumab.

Population p édiatrique

Il n 'y a pas d'utilisation justifiée de Herceptin dans la population pédiatrique.

Mode d 'administration

La dose de 600 mg doit être administrée uniquement par injection sous-cutanée pendant 2 à 5 minutes. Le site d'injection doit être alterné entre la cuisse gauche et la cuisse droite. Les nouvelles injections doivent être réalisées à au moins 2,5 cm de l'ancien site et jamais à des endroits où la peau est rouge, avec un bleu, sensible ou dure. Pendant le traitement avec la formulation sous-cutanée de Herceptin, les autres médicaments à administration sous-cutanée doivent de préférence être injectés au niveau de sites différents. Les patients doivent être surveillés pendant six heures après la première injection et pendant deux heures après les injections suivantes pour les signes ou symptômes de réactions liées à l'administration (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Effets indésirables).

Pour les instructions sur l 'utilisation et la manipulation de la formulation sous-cutanée de Herceptin, voir rubrique Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination.

Contre indications

• Hypersensibilité au trastuzumab, aux protéines murines, à la hyaluronidase ou à l'un des autres excipients mentionnés à la rubrique Composition.

• Dyspnée de repos sévère en rapport avec des complications liées au stade avancé de la maladie ou oxygénodépendante.

Effets indésirables Herceptin

R ésumé du profil de tolérance

Les r éactions indésirables les plus graves et/ou les plus fréquentes rapportées à ce jour avec l'utilisation de Herceptin (formulations intraveineuse et sous-cutanée) sont : un dysfonctionnement cardiaque, des réactions liées à l'administration, une hématotoxicité (en particulier une neutropénie), des infections et des réactions indésirables pulmonaires.

Le profil de tol érance de la formulation sous-cutanée de Herceptin (évalué chez 298 et 297 patients traités respectivement avec la formulation intraveineuse et la formulation sous-cutanée) dans l'étude clinique pivot dans le cancer du sein précoce était généralement similaire au profil de tolérance connu de la formulation intraveineuse.

Les événements indésirables sévères (définis selon la version 3.0 des critères Common Terminology Criteria for Adverse Events du National Cancer Institute (grade ≥ 3 selon NCI CTCAE)) étaient distribu és de façon égale entre les deux formulations de Herceptin (52,3 % avec la formulation intraveineuse versus 53,5 % avec la formulation sous-cutanée).

Certains évènements/réactions indésirables ont été rapportés avec une fréquence plus élevée pour la formulation sous-cutanée :

•           Evénements indésirables graves (la plupart d'entre eux étaient identifiés en raison d'une hospitalisation du patient ou d'une prolongation d'une hospitalisation existante) : 14,1 % avec la formulation intraveineuse versus 21,5 % avec la formulation sous-cutanée. La différence de taux d'événements indésirables graves entre les deux formulations était principalement due aux infections avec ou sans neutropénie (4,4 % versus 8,1 %) et les troubles cardiaques (0,7 % versus 1,7 %) ;

•           Infections des plaies post-opératoires (sévères et/ou graves) : 1,7 % avec la formulation intraveineuse versus 3,0 % avec la formulation sous-cutanée ;

•           Réactions liées à l'administration : 37,2 % avec la formulation intraveineuse versus 47,8 % avec la formulation sous-cutanée ;

•           Hypertension : 4,7 % avec la formulation intraveineuse versus 9,8 % avec la formulation sous-cutanée.

Liste tabul ée des réactions indésirables avec la formulation intraveineuse

Dans cette rubrique, les cat égories suivantes de fréquence ont été utilisées : très fréquent (≥1/10), fréquent (≥1/100, <1/10), peu fréquent (≥1/1 000, <1/100), rare (≥1/10 000, <1/1 000), très rare (<1/10 000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles). Au sein de chaque fréquence de groupe, les réactions indésirables sont présentées suivant un ordre décroissant de gravité.

Sont pr ésentées dans le tableau 1 les réactions indésirables qui ont été rapportées avec l'utilisation de Herceptin intraveineux en monothérapie ou en association avec une chimiothérapie dans les études cliniques pivots et en post-commercialisation.

Tous les termes pr ésentés sont basés sur le pourcentage le plus élevé observé dans les études cliniques pivots.

Tableau 1 : Effets ind ésirables rapportés avec Herceptin intraveineux en monothérapie ou en association avec une chimiothérapie dans les études cliniques pivots (N = 8386) et en post commercialisation

Classe de systèmes d'organes

R éaction indésirable

Fr équence

Infections et infestations

+ Pneumonie

Fr équent

Neutrop énie avec sepsis

Fr équent

Cystite

Fr équent

Zona

Fr équent

Infection

Fr équent

Grippe

Fr équent

Rhino-pharyngite

Fr équent

Sinusite

Fr équent

Infection cutan ée

Fr équent

Rhinite

Fr équent

Infection des voies respiratoires hautes

Fr équent

Infection urinaire

Fr équent

Erysip èle

Fr équent

Cellulite

Fr équent

Sepsis

Peu fr équent

Tumeurs b énignes, malignes et non précisées (incluant les kystes et polypes)

Progression d 'une tumeur maligne

Ind éterminée

Progression d 'une tumeur

Ind éterminée

Affections h ématologiques et du système lymphatique

Neutrop énie fébrile

Tr ès fréquent

An émie

Tr ès fréquent

Neutrop énie

Tr ès fréquent

Diminution des globules blancs/leucop énie

Tr ès fréquent

Thrombocytop énie

Fr équent

Hypoprothrombin émie

Ind éterminée

Affections du syst ème immunitaire

R éaction d'hypersensibilité

Fr équent

+ R éaction anaphylactique

Ind éterminée

+ Choc anaphylactique

Ind éterminée

Troubles du m étabolisme et de la nutrition

Perte de poids

Fr équent

Anorexie

Fr équent

Hyperkali émie

Ind éterminée

Affections psychiatriques

Anxi été

Fr équent

D épression

Fr équent

Insomnie

Fr équent

Pens ées anormales

Fr équent

Affections du syst ème nerveux

1 Tremblements

Tr ès fréquent

Etourdissements

Tr ès fréquent

C éphalée

Tr ès fréquent

Neuropathie p ériphérique

Fr équent

Paresth ésie

Fr équent

Hypertonie

Fr équent

Somnolence

Fr équent

Dysgueusie

Fr équent

Ataxie

Fr équent

Par ésie

Rare

Oed ème cérébral

Ind éterminée

Affections oculaires

Conjonctivite

Tr ès fréquent

Augmentation du larmoiement

Tr ès fréquent

S écheresse oculaire

Fr équent

Œdème papillaire

Ind éterminée

H émorragie rétinienne

Ind éterminée

Affections de l 'oreille et du labyrinthe

Surdit é

Peu fr équent

Affections cardiaques

1 Diminution de la tension art érielle

Tr ès fréquent

1 Augmentation de la tension art érielle

Tr ès fréquent

1 Rythme cardiaque irr égulier

Tr ès fréquent

1 Palpitations

Tr ès fréquent

1 Flutter cardiaque

Tr ès fréquent

Diminution de la fraction d 'éjection*

Tr ès fréquent

+ Insuffisance cardiaque (congestive)

Fr équent

+1 Tachy-arythmie supra-ventriculaire

Fr équent

Cardiomyopathie

Fr équent

Epanchement p éricardique

Peu fr équent

Choc cardiog énique

Ind éterminée

P éricardite

Ind éterminée

Bradycardie

Ind éterminée

Bruit de gallop

Ind éterminée

Affections vasculaires

Bouff ée de chaleur

Tr ès fréquent

+1 Hypotension

Fr équent

Vasodilatation

Fr équent

Affections respiratoires, thoraciques et m édiastinales

+1 R âles sibilants

Tr ès fréquent

+ Dyspn ée

Tr ès fréquent

Toux

Tr ès fréquent

Epistaxis

Tr ès fréquent

Rhinorrh ée

Tr ès fréquent

Asthme

Fr équent

Troubles pulmonaires

Fr équent

Pharyngite

Fr équent

+ Epanchement pleural

Peu fr équent

Pneumonie

Rare

+ Fibrose pulmonaire

Ind éterminée

+ D étresse respiratoire

Ind éterminée

+ Insuffisance respiratoire

Ind éterminée

+ Infiltration pulmonaire

Ind éterminée

+ Oed ème aigu du poumon

Ind éterminée

+ Syndrome de d étresse respiratoire aiguë

Ind éterminée

+ Bronchospasme

Ind éterminée

+ Hypoxie

Ind éterminée

+ D ésaturation en oxygène

Ind éterminée

Oed ème laryngé

Ind éterminée

Orthopn ée

Ind éterminée

Oed ème pulmonaire

Ind éterminée

Affections gastro-intestinales

Diarrh ée

Tr ès fréquent

Vomissements

Tr ès fréquent

Naus ées

Tr ès fréquent

1 Oed ème labial

Tr ès fréquent

Douleur abdominale

Tr ès fréquent

Dyspepsie

Tr ès fréquent

Constipation

Tr ès fréquent

Pancr éatite

Fr équent

H émorroïdes

Fr équent

S écheresse buccale

Fr équent

Affections h épatobilaires

Atteinte h épatocellulaire

Fr équent

H épatite

Fr équent

Sensibilit é du foie à la palpation

Fr équent

Ict ère

Rare

Insuffisance h épatique

Ind éterminée

Affections de la peau et du tissu sous-cutan e

Eryth ème

Tr ès fréquent

Rash

Tr ès fréquent

1 Oed ème facial

Tr ès fréquent

Alop écie

Tr ès fréquent

Acn ée

Fr équent

S écheresse cutanée

Fr équent

Ecchymose

Fr équent

Hyperhydrose

Fr équent

Rash maculopapuleux

Fr équent

Trouble ungu éal

Fr équent

Prurit

Fr équent

Onychoclasie

Fr équent

Dermatite

Fr équent

Urticaire

Peu fr équent

Angioed ème

Ind éterminée

Affections musculo-squelettiques et syst émiques

Arthralgie

Tr ès fréquent

1 Contraction musculaire

Tr ès fréquent

Myalgie

Tr ès fréquent

Arthrite

Fr équent

Dorsalgie

Fr équent

Douleur osseuse

Fr équent

Spasmes musculaires

Fr équent

Cervicalgie

Fr équent

Douleur des extr émités

Fr équent

Affections du rein et des voies urinaires

Trouble r énal

Fr équent

Glom érulonéphrite membraneuse

Ind éterminée

N éphropathie glomérulaire

Ind éterminée

Insuffisance r énale

Ind éterminée

Affections gravidiques, puerp érales et périnatales

Oligohydramnios

Ind éterminée

Affections des organes de reproduction et du sein

Inflammation du sein/mastite

Fr équent

Troubles g énéraux et anomalies au site d'administration

Asth énie

Tr ès fréquent

Douleur thoracique

Tr ès fréquent

Frissons

Tr ès fréquent

Fatigue

Tr ès fréquent

Syndrome pseudo-grippal

Tr ès fréquent

R éaction liée à la perfusion

Tr ès fréquent

Douleur

Tr ès fréquent

Fi èvre

Tr ès fréquent

Inflammation des muqueuses

Tr ès fréquent

Oed ème périphérique

Fr équent

Malaise

Fr équent

Oed ème

Fr équent

L ésions, intoxications et complications liées aux procédures

Contusion

Fr équent

+ Indique les r éactions indésirables qui ont été rapportées en association à une issue fatale.

1 Indique les r éactions indésirables qui ont été largement rapportées en association à des réactions li ées à l'administration. Des pourcentages spécifiques ne sont pas disponibles.

* Observé avec un traitement en association avec des taxanes après un traitement par des anthracyclines.

Description de r éactions indésirables spécifiques

Dysfonctionnement cardiaque

L 'insuffisance cardiaque congestive (classe II-IV selon NYHA) est une réaction indésirable fréquente avec Herceptin. Cette réaction a été associée à une issue fatale. Les signes et les symptômes d'un dysfonctionnement cardiaque tels qu'une dyspnée, une orthopnée, une augmentation de la toux, un oedème pulmonaire, un galop S3 ou une réduction de la fraction d'éjection ventriculaire ont été observés chez des patients traités par Herceptin (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Dans trois études cliniques pivots dans le cancer du sein précoce avec Herceptin intraveineux en adjuvant administré en association avec une chimiothérapie, l'incidence des dysfonctionnements cardiaques de grade 3/4 (spécifiquement insuffisance cardiaque congestive symptomatique) a été similaire chez les patients ayant reçu une chimiothérapie seule (c.-à-d. n'ayant pas reçu Herceptin) et chez les patients ayant reçu Herceptin séquentiellement à un taxane (0,3 - 0,4 %). L‘incidence a été plus élevée chez les patients ayant reçu Herceptin en association avec un taxane (2,0 %). En situation néoadjuvante, l'expérience de l'administration de Herceptin en association avec un traitement par une anthracycline à faible dose est limitée (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Lorsque Herceptin a été administré après la fin d'une chimiothérapie adjuvante, une insuffisance cardiaque de classe III-IV selon NYHA a été observée chez 0,6 % des patients dans le bras à un an après un suivi médian de 12 mois. Après un suivi médian de 8 ans, l'incidence d'ICC sévère (III & IV selon NYHA) après 1 an de traitement par Herceptin (analyse combinée des deux bras de traitement par Herceptin) était de 0,89 % et le taux de dysfonctionnement ventriculaire gauche modéré symptomatique et asymptomatique était de 6,35 %. La réversibilité d'une ICC sévère (définie comme une séquence d'au moins deux valeurs consécutives de FEVG ≥ 50 % après l'événement) a été montrée chez 70 % des patients traités par Herceptin. La réversibilité d'un dysfonctionnement ventriculaire gauche modéré symptomatique et asymptomatique a été démontrée chez 83,1 % des patients traités par Herceptin. Environ 10 % des événements cardiaques sont survenus après la fin du traitement par Herceptin.

Dans les études cliniques pivots dans le cancer du sein métastatique avec Herceptin intraveineux, l'incidence d'un dysfonctionnement cardiaque a varié entre 9 % et 12 % lorsque Herceptin était associé au paclitaxel, comparé à 1 % - 4 % avec le paclitaxel seul. En monothérapie, le taux était de 6 % - 9 %. Le taux le plus élevé de dysfonctionnement cardiaque a été observé chez les patients recevant Herceptin en association avec une anthracycline ou du cyclophosphamide (27 %), taux significativement plus élevé qu'avec une anthracycline ou du cyclophosphamide seul (7 % - 10 %). Dans une étude clinique ultérieure avec une surveillance prospective de la fonction cardiaque, l'incidence d'ICC symptomatique a été de 2,2 % chez les patients recevant Herceptin et du docétaxel, comparé à 0 % chez les patients recevant du docétaxel seul. La plupart des patients (79 %) ayant développé un dysfonctionnement cardiaque dans ces études cliniques ont présenté une amélioration après avoir reçu un traitement standard pour l'ICC.

R éactions liées à l'administration/réactions d'hypersensibilité

Des r éactions liées à l'administration/réactions d'hypersensibilité telles que des frissons et/ou de la fièvre, une dyspnée, une hypotension, des râles sibilants, un bronchospasme, une tachycardie, une désaturation en oxygène, une détresse respiratoire, une éruption cutanée, des nausées, des vomissements et des céphalées ont été observées dans les études cliniques avec Herceptin (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi). Le taux de réactions liées à l'administration de tous grades variait selon les études en fonction de l'indication, de la méthodologie de recueil des données et selon que le trastuzumab était administré en association à une chimiothérapie ou en monothérapie.

Des r éactions anaphylactoïdes ont été observées dans des cas isolés.

H ématotoxicité

Une neutrop énie fébrile survient très fréquemment. Des réactions indésirables survenant fréquemment comprennent une anémie, une leucopénie, une thrombopénie et une neutropénie. La fréquence de survenue d'une hypoprothrombinémie n'est pas déterminée. Le risque de neutropénie peut être légèrement augmenté lorsque le trastuzumab est administré avec le docétaxel après un traitement avec une anthracycline.

Ev énements pulmonaires

Des r éactions indésirables pulmonaires sévères surviennent en association à l'utilisation de Herceptin et ont été associées à une issue fatale. Ceci inclut, de façon non exhaustive, des infiltrats pulmonaires, un syndrome de détresse respiratoire aiguë, une pneumonie, une pneumopathie, un épanchement pleural, une détresse respiratoire, un oedème aigu du poumon et une insuffisance respiratoire (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Description de r éactions indésirables spécifiques avec la formulation sous-cutanée

R éactions liées à l'administration

Dans l 'étude clinique pivot, le taux de réactions liées à l'administration de tous grades était de 37,2 % avec la formulation intraveineuse de Herceptin et de 47,8 % avec la formulation sous-cutanée. Les réactions sévères de grade 3 ont été rapportées chez respectivement 2,0 % et 1,7 % des patients. Aucune réaction sévère de grade 4 ou 5 n'a été observée. Toutes les réactions liées à l'administration sévères avec la formulation sous-cutanée de Herceptin sont survenues durant l'administration en association à une chimiothérapie. La réaction sévère la plus fréquente était l'hypersensibilité au médicament.

Les r éactions systémiques incluaient une hypersensibilité, une hypotension, une tachycardie, une toux et une dyspnée. Les réactions locales incluaient un érythème, un prurit, un oedème et un rash au site d'injection.

Infections

Le taux d 'infections sévères (grade ≥ 3 selon NCI CTCAE) était de 5,0 % dans le bras formulation intraveineuse de Herceptin versus 7,1 % dans le bras formulation sous-cutanée de Herceptin.

Le taux d 'infections graves (la plupart d'entre elles étaient identifiées en raison d'une hospitalisation du patient ou d'une prolongation d'une hospitalisation existante) était de 4,4 % dans le bras formulation intraveineuse de Herceptin et de 8,1 % dans le bras formulation sous-cutanée de Herceptin. La différence entre les formulations était principalement observée durant la phase de traitement en adjuvant (monothérapie) et était principalement due aux infections des plaies postopératoires, mais également à différentes autres infections comme des infections des voies respiratoires, des pyélonéphrites aiguës et des septicémies. Ces événements se sont résolus en moyenne dans les 13 jours dans le bras de traitement Herceptin intraveineux et dans les 17 jours dans le bras de traitement Herceptin sous-cutané.

Hypertension

Dans l 'étude clinique pivot BO22227, il y a eu plus du double de patients présentant une hypertension de tous grades avec la formulation sous-cutanée de Herceptin (4,7 % avec la formulation intraveineuse versus 9,8 % avec la formulation sous-cutanée), avec une proportion plus élevée de patients avec des événements sévères (grade ≥ 3 selon NCI CTCAE) (< 1 % avec la formulation intraveineuse versus 2,0 % avec la formulation sous-cutanée). Tous les patients à l'exception d'un seul ayant présenté une hypertension sévère avaient un antécédent d'hypertension avant leur entrée dans l'étude clinique. Certains des événements sévères sont survenus le jour de l'injection.

Immunog énicité

En situation n éoadjuvante-adjuvante, 7,1 % des patients traités avec la formulation intraveineuse de Herceptin et 14,6 % des patients traités avec la formulation sous-cutanée de Herceptin ont développé des anticorps anti-trastuzumab (indépendamment de la présence d'anticorps à l'état initial). 15,3 % des patients traités avec la formulation sous-cutanée de Herceptin ont développé des anticorps contre l 'excipient hyaluronidase (rHuPH20). La pertinence clinique de ces anticorps n'est pas connue. Cependant, la pharmacocinétique, l'efficacité (d éterminée par une réponse pathologique complète [pCR]) et la tolérance de la formulation intraveineuse de Herceptin et de la formulation sous-cutanée de Herceptin ne semblent pas être affectées par ces anticorps.

Les d étails des mesures de minimisation des risques conformes au plan de gestion des risques européen sont présentés à la rubrique Mises en garde et précautions d'emploi.

D éclaration des effets indésirables suspectés

La d éclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration - voir Annexe V .



publicité