publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

IBUPROFENE MYLAN 5 %

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.03.2015

Médicament générique du Classe thérapeutique: Rhumatologie
principes actifs: Ibuprofène
laboratoire: Mylan

Solution pour pulvérisation cutanée
Flacon de 50 ml
Toutes les formes

Indication

Traitement symptomatique local de courte durée chez l'adulte et l'enfant de plus de 15 ans des traumatismes bénins : entorses (foulures), contusions.

Posologie IBUPROFENE MYLAN 5 % Solution pour pulvérisation cutanée Flacon de 50 ml

Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 15 ans.

Mode d'administration :

Voie locale.

Appliquer la solution par un massage doux et prolongé, sur la région douloureuse ou inflammatoire.

Bien se laver les mains après chaque utilisation.

Posologie :

5 pulvérisations par administration, 3 fois par jour (matin, midi et soir)

Durée du traitement :

La durée du traitement est limitée à 5 jours.

Contre indications

Ce médicament est contre-indiqué dans les situations suivantes :

· à partir du 6ème mois de la grossesse (voir rubrique Grossesse et allaitement),

· antécédent d'allergie à l'ibuprofène et aux substances d'activité proche telles que autres AINS, aspirine,

· antécédent d'allergie à l'un des excipients,

· peau lésée, quelque soit la lésion : dermatoses suintantes, eczéma, lésion infectée, brûlure ou plaie.

Effets indésirables Ibuprofene Mylan

· Effets indésirables liés à la voie d'administration : réactions cutanées locales à type d'hypersensibilité, de rougeur, prurit et sensations de brûlures, risque d'eczéma de contact (en raison de la présence de propylène glycol).

· Réactions d'hypersensibilité :

o dermatologiques,

o respiratoires : la survenue de crise d'asthme peut être liée chez certains sujets à une allergie à l'aspirine ou à un AINS (voir rubrique Contre-indications),

o générales : réactions de type anaphylactique.

· Autres effets systémiques des AINS : ils sont fonction du passage transdermique du principe actif et donc de la quantité de la solution appliquée, de la surface traitée, du degré d'intégrité cutanée, de la durée de traitement et de l'utilisation ou non d'un pansement occlusif (effets digestifs, rénaux).



publicité