publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

IDARAC 200 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.02.2016

Médicament générique du Classe thérapeutique: Antalgiques
principes actifs: Floctafénine
laboratoire: Sanofi-Aventis France

Comprimé sécable
Boîte de 20
Toutes les formes
2,69€* (remboursé à 15%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 3,51 €

Indication

Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée.

Posologie IDARAC 200 mg Comprimé sécable Boîte de 20

RESERVE A L'ADULTE.
Les comprimés sont à prendre avec un verre d'eau ; ils peuvent être absorbés entiers, ou mieux, délayés dans l'eau.
Respecter un intervalle de 4 à 6 heures entre les prises.
1 comprimé par prise à renouveler en cas de besoin sans dépasser 4 comprimés par jour.
En cas de douleurs intenses, 2 comprimés d'emblée par prise, puis 1 comprimé à renouveler en cas de besoin sans dépasser 4 comprimés par jour.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament ne doit JAMAIS être utilisé dans les cas suivants :
- accidents antérieurs d'hypersensibilité à la floctafénine ou à des substances apparentées (glafénine, antrafénine),
- insuffisance cardiaque sévère,
- cardiopathies ischémiques,
- association aux bêtabloquants y compris les bêtabloquants indiqués dans l'insuffisance cardiaque (sauf esmolol) (voir rubrique interactions).
DECONSEILLE :
Allaitement : en raison d'un passage dans le lait maternel, la prise de floctafénine est déconseillée au cours de l'allaitement.

Effets indésirables Idarac

- Accidents d'allure allergique : ces accidents sont rares mais graves et imposent l'arrêt définitif de ce médicament et des médicaments apparentés.
- Urticaire, oedème de Quincke.
- Accidents de type anaphylactique survenant 30 minutes en moyenne après la prise, avec fourmillements et sensation de cuisson des extrémités et du visage, érythème généralisé prurigineux, sensation de malaise, lipothymie, hypotension artérielle pouvant aller jusqu'au collapsus.
- Dyspnée de type asthmatiforme.
- Insuffisance rénale aiguë oligo-anurique de mécanisme probablement immuno-allergique.
Ces troubles peuvent se produire chez un sujet préalablement sensibilisé (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi), sans antécédent allergique connu, avec un seul comprimé. Le traitement, non spécifique, est celui de toute réaction anaphylactique, en particulier l'utilisation d'adrénaline (avec les précautions habituelles) en cas de collapsus. Une corticothérapie et (ou) l'administration d'antihistaminiques peuvent être indiquées, notamment en cas de dyspnée asthmatiforme ou d'oedème de Quincke.
- Exceptionnellement ont été observés :
. nausées et vomissements,
. somnolence chez certains sujets,
. sensation de brûlure à la miction,
. thrombopénies.
- En cas de traitement prolongé et/ou à dose supérieure à la dose recommandée, il existe un risque de lithiase urinaire.

Idarac existe aussi sous ces formes

Idarac



publicité