publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

IMOVAX POLIO

Médicament non soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: [Virus poliomyélitique* de type 1 (inactivé), 3047], [Virus poliomyélitique* de type 2 (inactivé), 3049], [Virus poliomyélitique* de type 3 (inactivé), 3626]
laboratoire: Sanofi Pasteur Msd

Suspension injectable
Boîte de 1 Seringue préremplie de 0,5 mL
Toutes les formes
4,00€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 4,82 €

Indication

Ce vaccin est indiqué pour la prévention de la poliomyélite chez le nourrisson, l'enfant et l'adulte, tant en primo-vaccination qu'en rappel.

Posologie IMOVAX POLIO Suspension injectable Boîte de 1 Seringue préremplie de 0,5 mL

Posologie

Primo-vaccination:

A partir de l'âge de 2 mois, il convient d'administrer 3 doses successives de 0.5 ml à un ou deux mois d'intervalle.

A partir de 6 semaines, IMOVAX POLIO peut être administré à l'âge de 6, 10, 14 semaines selon les recommandations du programme étendu d'immunisation de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Chez l'adulte non vacciné, il convient d'administrer 2 doses successives de 0.5 ml à un ou, de préférence, deux mois d'intervalle.

Rappel:

Chez les enfants au cours de la deuxième année, une 4ème dose (1er rappel) est administrée un an après la 3ème injection.

Chez l'adulte, une 3ème dose (1er rappel) est administrée 8 à 12 mois après la 2ème injection.

Pour les rappels ultérieurs, une injection de rappel est faite tous les 5 ans chez l'enfant et l'adolescent et tous les 10 ans chez l'adulte.

Mode d'administration

L'administration se fait par voie intra-musculaire de préférence, ou sous-cutanée.

L'injection intramusculaire se fera de préférence dans la face antéro-latérale de la cuisse chez le jeune enfant et dans le deltoïde chez l'enfant, l'adolescent et l'adulte.

Contre indications

Hypersensibilité sévère connue à l'un des composants du vaccin, ou d'un vaccin contenant les mêmes substances, à l'un des excipients, à la néomycine, à la streptomycine et à la polymyxine B.

Contre-indications transitoires habituelles de toute vaccination: en cas de fièvre ou maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Effets indésirables Imovax Polio

Expérience acquise au cours des essais cliniques

La tolérance locale a été évaluée au cours de deux essais cliniques multicentriques randomisés incluant 395 patients au total. Au niveau du site d'injection, les réactions locales ont été rapportées de façon fréquente à très fréquente : rougeur (chez 0,7 à 2,4% des sujets dans chaque essai), douleur (0,7% à 34%), induration (0,4%).

L'incidence et la sévérité des réactions locales peuvent être influencées par le site, la voie et le mode d'injection ainsi que le nombre d'injections préalablement reçues.

Lors d'une étude multicentrique randomisée de phase III incluant 205 enfants, des cas de fièvre supérieure à 38,1°C ont été rapportés (chez 10% des enfants après la première dose, chez 18% après la deuxième dose et chez 7% après la troisième dose).

Autres effets indésirables mis en évidence après commercialisation

Basé sur les données des déclarations spontanées, les évènements suivants ont été rapportés avec une fréquence très rare (<0,01%), après la mise sur le marché. Cependant la fréquence exacte ne peut être précisément calculée.

Compte tenu du calendrier vaccinal chez l'enfant, IMOVAX POLIO est rarement injecté seul.

Troubles généraux et réaction locale :

Réactions locales au site d'injection à type d'oedème pouvant survenir dans les 48 heures suivant la vaccination et persistant un ou deux jours.

Lymphadénopathies.

Troubles du système immunitaire :

Réaction d'hypersensibilité de type I à l'un des composants du vaccin, à type d'urticaire, d'angioedème, réaction anaphylactique ou choc anaphylactique.

Muscle squelettique et tissu conjonctif :

Des arthralgies modérées et transitoires et des myalgies ont été rapportées dans les jours suivant la vaccination.

Trouble du système nerveux :

Convulsions (associées ou non à de la fièvre) dans les jours suivant la vaccination, céphalées, paresthésies modérées et transitoires (principalement des membres inférieurs) survenant dans les deux semaines après la vaccination.

Troubles psychiatriques :

Agitation, somnolence et irritabilité dans la première heure ou les jours suivant la vaccination et disparaissant rapidement.

Troubles de la peau et du tissu sous-cutané :

Rash.

Apnée chez les grands prématurés (nés à 28 semaines de grossesse ou moins) (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi).

Imovax Polio existe aussi sous ces formes

Imovax Polio



publicité