publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

INSULATARD INNOLET 100 UI/mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Métabolisme et nutrition
principes actifs: Insuline humaine
laboratoire: Novo Nordisk A/S

Suspension injectable
Boîte de 5 Stylos préremplis de 3 ml
Toutes les formes
38,25€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 39,07 €

Indication

Traitement du diabète.

Posologie INSULATARD INNOLET 100 UI/mL Suspension injectable Boîte de 5 Stylos préremplis de 3 ml

Insulatard est une insuline d'action prolongée.
Posologie :
- La posologie dépend de chaque individu et est déterminée en fonction des besoins du patient. Les besoins individuels en insuline se situent généralement entre 0,3 et 1,0 UI/kg/jour. Les besoins journaliers en insuline peuvent être plus élevés chez les patients présentant une résistance à l'insuline (par exemple lors de la puberté ou en cas d'obésité) et plus faibles chez les patients présentant une insulinosécrétion endogène résiduelle.
- Le médecin détermine si une ou plusieurs injections sont nécessaires quotidiennement. Insulatard peut être utilisé seul ou mélangé avec une insuline d'action rapide. En cas d'insulinothérapie intensive, la suspension peut être utilisée comme insuline basale (injection du soir et/ou du matin) avec administration d'une insuline d'action rapide au moment des repas.
- Chez les patients diabétiques, un contrôle glycémique optimisé retarde l'apparition des complications diabétiques tardives. C'est pourquoi il est recommandé de surveiller attentivement la glycémie.
Ajustement de la posologie :
- Les maladies concomitantes, en particulier les infections et les états fébriles, augmentent généralement les besoins en insuline du patient.
- Les troubles rénaux ou hépatiques peuvent réduire les besoins en insuline.
- Un ajustement de la posologie peut également être nécessaire si le patient modifie son activité physique ou son régime alimentaire.
Un ajustement de la posologie peut être nécessaire lorsque le patient est transféré d'une préparation d'insuline à une autre (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).
Administration :
- Par voie sous-cutanée. Les suspensions d'insuline ne doivent jamais être administrées par voie intraveineuse.
- Insulatard est généralement administré par voie sous-cutanée au niveau de la cuisse. Les injections peuvent aussi être réalisées dans la paroi abdominale, dans la région fessière ou dans la région deltoïde.
- Une injection par voie sous-cutanée dans la cuisse assure une absorption plus lente et moins variable que dans les autres sites d'injection.
- L'injection dans un pli cutané diminue le risque d'injection intramusculaire accidentelle.
Après l'injection, l'aiguille doit demeurer sous la peau pendant au moins 6 secondes pour garantir l'injection de la totalité de la dose.
Pour éviter les lipodystrophies, les sites d'injection devront être alternés au sein d'une même région corporelle.
- Insulatard InnoLet est conçu pour être utilisé avec les aiguilles NovoFine munies d'une protection courte d'une longueur maximale de 8 mm. Un S figure sur la boîte de ce type d'aiguilles.
InnoLet délivre de 1 à 50 unités par paliers de 1 unité.
L'air doit être éliminé du stylo avant chaque injection, jusqu'à ce que le sélecteur de dose revienne à zéro et qu'une goutte d'insuline apparaisse au bout de l'aiguille.
Pour sélectionner la dose, tourner le sélecteur de dose, qui revient à zéro pendant l'injection.
- Insulatard est accompagné d'une notice, dont les instructions doivent être respectées.

Contre indications

- Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients (voir rubrique composition).
- Hypoglycémie.
- Les suspensions d'insuline ne doivent jamais être administrées par voie intraveineuse.
- Les suspensions d'insuline ne doivent pas être utilisées dans les pompes à perfusion d'insuline.

Effets indésirables Insulatard Innolet

- Comme pour les autres insulines, l'effet indésirable le plus fréquent est généralement l'hypoglycémie. Celle-ci survient lorsque la dose d'insuline est trop importante par rapport aux besoins insuliniques. Lors des essais cliniques et depuis la mise sur le marché, la fréquence des hypoglycémies a varié en fonction de la population de patients et des doses utilisées, c'est pourquoi il n'est pas possible de l'évaluer. L'hypoglycémie sévère peut entraîner une perte de connaissance et/ou des convulsions et causer une altération transitoire ou définitive des fonctions cérébrales, voire le décès.
- Les fréquences des effets indésirables issus des études cliniques, et considérés comme imputables à Insulatard, sont répertoriées ci-dessous. Les fréquences sont définies comme suit : peu fréquent (> = 1/1000 à < 1/100). Les cas spontanés isolés sont considérés comme très rares (< 1/10000), y compris les cas isolés.
Au sein de chaque groupe de fréquence, les effets indésirables doivent être présentés suivant un ordre décroissant de gravité.
- Affections du système nerveux :
Très rare - Neuropathie périphérique.
Une amélioration rapide du contrôle glycémique peut être associée à un état appelé "neuropathie douloureuse aiguë", qui est habituellement réversible.
- Affections oculaires :
. Très rare - Anomalies de la réfraction.
Des anomalies de la réfraction peuvent survenir au début de l'insulinothérapie. Ces symptômes sont habituellement transitoires.
. Peu fréquent - Rétinopathie diabétique.
L'amélioration du contrôle glycémique à long terme diminue le risque de progression de la rétinopathie diabétique. Cependant, une intensification de l'insulinothérapie avec amélioration soudaine du contrôle glycémique peut être associée à une aggravation transitoire de la rétinopathie diabétique.
- Affections de la peau et du tissu sous-cutané :
Peu fréquent - Lipodystrophie.
L'apparition d'une lipodystrophie au niveau du site d'injection est possible lorsque l'alternance des sites d'injection dans une même zone n'est pas respectée.
- Troubles généraux et anomalies au site d'administration :
. Peu fréquent - Réactions au site d'injection.
Des réactions au site d'injection (rougeur, tuméfaction, démangeaisons, douleur et hématome au site d'injection) peuvent survenir au cours de l'insulinothérapie. Ces réactions sont habituellement transitoires et disparaissent généralement lors de la poursuite du traitement.
. Peu fréquent - Oedème.
Un oedème peut survenir au début de l'insulinothérapie. Ces symptômes sont habituellement transitoires.
- Affections du système immunitaire :
. Peu fréquent - Urticaire, rash.
. Très rare - Réactions anaphylactiques.
Les symptômes d'hypersensibilité généralisée peuvent inclure des éruptions cutanées généralisées, démangeaisons, sueurs, troubles gastro-intestinaux, oedème angioneurotique, difficultés respiratoires, palpitations, baisse de la pression artérielle et évanouissement/perte de connaissance. Les réactions d'hypersensibilité généralisée peuvent menacer le pronostic vital.

Insulatard Innolet existe aussi sous ces formes

Insulatard Innolet



publicité