publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

IOPIDINE 1 %

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Ophtalmologie
principes actifs: Apraclonidine
laboratoire: Alcon

Collyre en solution
Boîte de 2 Récipients unidoses de 0,25 mL
Toutes les formes
12,96€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 13,78 €

Indication

IOPIDINE 1% est indiqué pour contrôler ou prévenir les élévations post-chirurgicales de la pression intra-oculaire chez les patients venant de subir une intervention au laser au niveau du segment antérieur de l'oeil (les études cliniques ont été conduites sur des trabéculoplasties, des iridotomies et des capsulotomies).

Posologie IOPIDINE 1 % Collyre en solution Boîte de 2 Récipients unidoses de 0,25 mL

- Adultes (incluant les personnes âgées) :
. Instiller une goutte de collyre dans l'oeil à opérer, une heure avant le début de l'intervention chirurgicale au laser au niveau du segment antérieur de l'oeil. Instiller une seconde goutte dans le même oeil, immédiatement après la fin de l'intervention au laser.
. Si la goutte de IOPIDINE 1% n'est pas retenue par l'oeil après administration, quelle qu'en soit la raison, instiller une seconde goutte.
. Une occlusion nasolacrymale ou une fermeture douce des paupières après l'instillation est recommandée. Ceci peut réduire l'absorption systémique des traitements administrés par voie oculaire et conduire à une diminution des effets secondaires systémiques.
. L'administration chez le sujet âgé ne nécessite aucune précaution particulière.
- Enfants :
La tolérance et l'efficacité de IOPIDINE n'ayant pas été établies chez l'enfant, IOPIDINE 1% n'est pas recommandé chez celui-ci.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- IOPIDINE 1% est contre-indiqué en cas d'antécédents de pathologie cardiovasculaire sévère ou instable et non contrôlée.
- IOPIDINE 1% est contre-indiqué chez l'enfant, chez les patients recevant un traitement IMAO, sympathomimétique par voie systémique ou antidépresseur de type tricyclique et chez les patients ayant une hypersensibilité à l'un des composants du collyre ou à la clonidine.
DECONSEILLE :
- Grossesse : il n'y a pas de données liées à l'utilisation de IOPIDINE 1% collyre en solution chez la femme enceinte. Les études précliniques avec l'apraclonidine ont montré une embryotoxicité. Le risque potentiel chez l'homme n'est pas connu.
- Allaitement : on ne sait pas si l'apraclonidine administrée par voie topique est excrétée dans le lait chez la femme. De nombreux médicaments étant excrétés dans le lait, la prudence s'impose lorsque IOPIDINE 1% est administré chez la femme qui allaite.

Effets indésirables Iopidine

LES EFFETS INDESIRABLES SUIVANTS OBSERVES CHEZ MOINS DE 2% DES PATIENTS ont été rapportés suite à l'utilisation de IOPIDINE 1% dans la chirurgie au laser :
- Affections oculaires :
. Fréquentes (> 1/100 < 1/10) : hyperémie oculaire.
. Peu fréquentes (> 1/1000 < = 1/100) : hémorragie conjonctivale, mydriase, inflammation oculaire, affections des paupières (relèvement de la paupière supérieure).
- Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :
Peu fréquentes (> 1/1000 < 1/100) : sécheresse nasale.
- Investigations :
Peu fréquentes (> 1/1000 < = 1/100) : battements cardiaques irréguliers.
LES EFFETS INDESIRABLES SUIVANTS ont été observés au cours des études expérimentales en dehors de tout traitement par le laser, avec IOPIDINE 1% administré une à deux fois par jour pendant des périodes allant jusqu'à 28 jours :
- Affections psychiatriques :
Peu fréquentes (> 1/1000 < = 1/100) : insomnie, rêves anormaux.
- Affections du système nerveux :
. Peu fréquentes (> 1/1000 < = 1/100) : syncope vagale, paresthésie, diminution de la libido, irritabilité.
. Rares (> 1/10000 < = 1/1000) : hypo-esthésie, dysgueusie, céphalée.
- Affections oculaires :
Peu fréquentes (> 1/1000 < = 1/100) : hypotonie oculaire, acuité visuelle réduite (vision faible), hémorragie conjonctivale, mydriase, vision floue, allergie oculaire, affection des paupières (relèvement de la paupière supérieure), prurit oculaire, sécheresse oculaire, affection oculaire (blanchiment conjonctival), irritation oculaire, inconfort oculaire, sensation anormale dans l'oeil.
- Affections cardiaques :
Peu fréquentes (> 1/1000 < = 1/100) : bradycardie, palpitations.
- Affections vasculaires :
Peu fréquentes (> 1/1000 < = 1/100) : hypotension orthostatique.
- Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :
Rares (> 1/10000 < = 1/1000) : dyspnée, sécrétions bronchiques supérieures augmentées, inconfort nasal, sécheresse nasale.
- Affections gastro-intestinales :
. Peu fréquentes (> 1/1000 < = 1/100) : diarrhée, vomissements, douleur abdominale, troubles gastriques.
. Rares (> 1/10000 < = 1/1000) : sécheresse de la bouche.
- Affections de la peau et du tissu sous-cutané :
Rares (> 1/10000 < = 1/1000) : hyperhidrose, prurit.
- Affections musculosquelettiques, du tissu conjonctif et des os :
Rares (> 1/10000 < = 1/1000) : douleurs aux extrémités.
- Troubles généraux et anomalies au site d'administration :
Rares (> 1/10000 < = 1/1000) : douleur thoracique, fatigue, sensation de chaud, sensation de chaud et froid.



publicité