publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ISOFUNDINE

Médicament soumis à prescription hospitalière

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Chlorure de sodium, Chlorure de potassium (E508), Chlorure de magnésium, Chlorure de calcium, Acétate de sodium, Acide malique (E296)
laboratoire: B-Braun Melsungen

Solution injectable pour perfusion IV
Boîte de 10 Poches ECOFLAC de 1000 ml
Toutes les formes

Indication

Remplacement des pertes de liquide extracellulaire en cas de déshydratation isotonique lorsqu'une acidose est imminente ou déjà déclarée.

Posologie ISOFUNDINE Solution injectable pour perfusion IV Boîte de 10 Poches ECOFLAC de 1000 ml

Posologie

Adultes, patients âgés, adolescents et enfants:

La posologie est fonction de l'âge, du poids, de l'état biologique et clinique du patient ainsi que des traitements concomitants.

Posologie recommandée :

· Pour les adultes, patients âgés et adolescents :

500 ml à 3 litres/24 h, soit 1 à 6 mmol de sodium/kg/24 h et 0,03 à 0,17 mmol de potassium/kg/24 h.

· Pour les nouveau-nés et les enfants :

20 ml à 100 ml/kg/24 h, soit 3 à 14 mmol de sodium/kg/24 h et 0,08 à 0,40 mmol de potassium/kg/24 h.

Débit de perfusion :

La vitesse de perfusion maximale dépend des besoins du patient en remplissage hydroélectrolytique, de son poids, de l'état clinique et du statut biologique.

En pédiatrie, la vitesse de perfusion est en moyenne de 5 ml/kg/h mais cette valeur varie avec l'âge : 6-8 ml/kg/h pour le nouveau-né :

· 4-6 ml/kg/h pour le nourrisson,

· 2-4 ml/kg/h pour l'enfant en âge scolaire.

Pour information : Nouveau-né et nourrisson: de 28 jours à 23 mois (un nourrisson peut marcher). Enfant et enfant en âge d'aller à l'école : de 2 ans à 11 ans.

Mode d'administration

Administration intraveineuse stricte, en perfusion.

La solution présente un pH de 5,1 à 5,9 et une osmolarité théorique de 309 mosm/l. Par conséquent, elle peut être administrée par voie veineuse périphérique.

En cas d'administration par perfusion rapide sous pression, la totalité de l'air doit être retirée du contenant plastique et du dispositif de perfusion avant d'initier la perfusion. En effet, dans le cas contraire, il existe un risque d'embolie gazeuse.

Suivi :

L'équilibre hydrique, les concentrations plasmatiques en électrolytes ainsi que le pH doivent être contrôlés pendant l'administration.

Isofundine peut être administré aussi longtemps qu'une indication de remplissage vasculaire s'avère nécessaire.

Contre indications

Isofundine ne doit pas être administré dans les conditions suivantes :

· Hypervolémie,

· Insuffisance cardiaque congestive sévère,

· Insuffisance rénale avec oligurie ou anurie,

· Œdème sévère généralisé,

· Hyperkaliémie,

· Hypercalcémie,

· Alcalose métabolique.

Effets indésirables Isofundine

Des signes de surdosage peuvent survenir (voir rubrique Surdosage).

Des cas isolés de réactions d'hypersensibilité caractérisées par un urticaire ont été observés après administration intraveineuse de sels de magnésium. De  rares cas d'iélus paralytiques ont été observés après administration intraveineuse de sulfate de magnésium. Il est cepednant connue que les sels de magnésium administrés par orale orale stimulent le péristaltisme,

La technique d'administration peut induire des effets indésirables notamment des réactions fébriles, une infection au site d'injection, une douleur ou une réaction locale, une irritation des veines, une thrombose veineuse ou une phlébite, ceci à partir du site d'injection et d'extravasation.

Des effets indésirables peuvent également être dus aux médicaments ajoutés dans la solution; ces effets indésirables dépendent de la nature des médicaments associés.



publicité