publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
26/10/2016

ISOPTO-HOMATROPINE 1 POUR CENT collyre flacon compte-gouttes de 10 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.09.2016

Médicament générique du Classe thérapeutique: Ophtalmologie
principes actifs: Homatropine
laboratoire: Alcon

Indication

 

Examen de la réfraction sous cyclopégie.

Iritis, uvéites, irido-cyclites.

Sclérites et épisclérites.

Kératite ponctuée superficielle.

En strabologie : au cours des strabismes, accommodatifs essentiellement.

Posologie ISOPTO-HOMATROPINE 1 POUR CENT collyre flacon compte-gouttes de 10 ml

 

Examen de la réfraction sous cyclopégie.

Iritis, uvéites, irido-cyclites.

Sclérites et épisclérites.

Kératite ponctuée superficielle.

En strabologie : au cours des strabismes, accommodatifs essentiellement.

Contre indications

 

À         En cas d'hypersensibilitÚ Ó l'homatropine ou Ó l'un des excipients du collyre (notamment au chlorure de benzalkonium).

À         Chez les patients Ó risque de glaucome par fermeture de l'angle.


Effets indésirables Isoptohomatropine

 

Effets indésirables oculaires

·         Risque de glaucome aigu par fermeture de l'angle (voir rubrique Contre-indications).

·         Mydriase gênante, troubles de l'accommodation prolongés.

·         Irritation locale, picotement, possibilité de réaction allergique.


Lié à l'excipient :

 

En raison de la présence  de chlorure de benzalkonium : risque d'irritation oculaire.

 

Effets indésirables systémiques

L'homatropine en collyre passe dans la circulation générale et peut entraîner des effets systémiques particulièrement chez l'enfant et le sujet âgé (voir rubriques Posologie et mode d'administration «mode d'administration» et  Mises en garde et précautions d'emploi).

Les effets indésirables sont essentiellement neurologiques et psychiatriques :

·         en particulier : agitation, hyperexcitabilité ou somnolence brutale, confusion,

·         plus rarement à posologies thérapeutiques : convulsions et hallucinations,

·         l'enfant et le sujet âgé ont des réponses variables aux collyres atropiniques.

D'autres signes d'imprégnation atropinique sont fréquents :

·         Rougeur de la face, tachycardie, sécheresse buccale.

·         Fièvre chez l'enfant, rarement sévère sauf en cas de surdosage.

·         Troubles digestifs :

o        constipation en particulier chez le sujet âgé,

o        chez le nouveau né prématuré : Distension abdominale, iléus, occlusion.

Une grande prudence d'administration est indispensable dans cette population de nouveau nés prématurés. 

 

 

Isoptohomatropine existe aussi sous ces formes

Isoptohomatropine



publicité