publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

IVEPAQUE 250 mg iode/ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 05.09.2005

Médicament générique du Classe thérapeutique: Produits diagnostiques ou autres produits thérapeutiques
principes actifs: Iopentol
laboratoire: Amersham Health

Solution injectable
par voie intravasculaire Boîte de 1 Flacon de 50 ml
Toutes les formes
20,25€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 21,07 €

Indication

Produit de contraste destiné à être utilisé pour :
- phlébographie,
- cholangiopancréatographie par endoscopie rétrograde,
- hystérosalpingographie.

Posologie IVEPAQUE 250 mg iode/ml Solution injectable par voie intravasculaire Boîte de 1 Flacon de 50 ml

La dose peut varier selon le type d'examen, la technique utilisée, et selon le poids, le débit cardiaque et l'état général du sujet.
Pour éviter tout risque d'incompatibilité, aucune médication ne doit être injectée dans la même seringue.
La posologie moyenne recommandée est :
- Administration intraveineuse :
Phlébographie (jambe) : 20-100 ml/jambe
- Administration intracavitaire :
. Cholangiopancréatographie par endoscopie rétrograde : 20-50 mI
. Hystérosalpingographie : 10-50 ml

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Toute forme d'injection dans l'espace sous-arachnoïdien.
- Antécédent de réactions graves aux produits de contraste iodés.
DECONSEILLE :
Allaitement : en l'absence de données sur le passage dans le lait maternel, il est préférable de suspendre l'allaitement pendant au moins 24 heures.

Effets indésirables Ivepaque

- Réactions mineures : respiratoires, digestives (nausées, vomissements), neurosensorielles (céphalées, troubles visuels, dysgueusie, parosmie, sensation de chaleur ou de froid), cutanées (éruption, urticaire, prurit).
- Réactions graves : cardiologiques, ventilatoires, neurologiques.
- Néphrotoxicité : risque d'insuffisance rénale aiguë lorsque des doses trop importantes sont administrées à des sujets déshydratés, ou bien lorsque la dose totale est trop élevée, à la suite d'injections répétées.
- D'autres réactions très rares ont été décrites : paresthésie et frisson.



publicité