publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

JOSACINE 125 mg/5 ml granulés pour suspension buvable flacon (+ seringue pour administration orale) de 60 ml de suspension reconstituée

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Josamycine
laboratoire: Astellas Pharma Sas

Granulé pour suspension buvable
Toutes les formes
3,58€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 4,40 €

Indication

Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles:

·         angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé.

·         sinusites aiguës. Compte-tenu du profil microbiologique de ces infections, les macrolides sont indiqués lorsqu'un traitement par une bêta-lactamine est impossible.

·         surinfections des bronchites aiguës.

·         exacerbations des bronchites chroniques.

·         pneumopathies communautaires chez des sujets:

o        sans facteurs de risque,

o        sans signes de gravité clinique,

o        en l'absence d'éléments cliniques évocateurs d'une étiologie pneumococcique.

En cas de suspicion de pneumopathie atypique, les macrolides sont indiqués quels que soient la gravité et le terrain.

·         infections cutanées bénignes: impétigo, impétiginisation des dermatoses, ecthyma, dermo-hypodermite infectieuse (en particulier, érysipèle), érythrasma.

·         infections stomatologiques.

·         infections génitales non gonococciques.

·         chimioprophylaxie des rechutes du RAA en cas d'allergie aux bêta-lactamines.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie JOSACINE 125 mg/5 ml granulés pour suspension buvable flacon (+ seringue pour administration orale) de 60 ml de suspension reconstituée

Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles:

·         angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé.

·         sinusites aiguës. Compte-tenu du profil microbiologique de ces infections, les macrolides sont indiqués lorsqu'un traitement par une bêta-lactamine est impossible.

·         surinfections des bronchites aiguës.

·         exacerbations des bronchites chroniques.

·         pneumopathies communautaires chez des sujets:

o        sans facteurs de risque,

o        sans signes de gravité clinique,

o        en l'absence d'éléments cliniques évocateurs d'une étiologie pneumococcique.

En cas de suspicion de pneumopathie atypique, les macrolides sont indiqués quels que soient la gravité et le terrain.

·         infections cutanées bénignes: impétigo, impétiginisation des dermatoses, ecthyma, dermo-hypodermite infectieuse (en particulier, érysipèle), érythrasma.

·         infections stomatologiques.

·         infections génitales non gonococciques.

·         chimioprophylaxie des rechutes du RAA en cas d'allergie aux bêta-lactamines.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Contre indications

Ce médicament NE DOIT PAS ETRE UTILISE dans les cas suivants :

·         hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients,

·         en association avec :

o        l'ergotamine et la dihydroergotamine,

o        le cisapride,

o        le pimozide,

o        l'ivabradine,

o        la colchicine,

(voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

·         l'utilisation de ce médicament est contre indiquée chez la femme qui allaite un enfant traité par cisapride (voir rubrique Grossesse et allaitement).

Effets indésirables Josacine

Affections gastro-intestinales

Nausées, vomissements, gastralgies, diarrhée, douleurs abdominales, colite pseudomembraneuse, stomatite (fréquence indéterminée).

Affections de la peau et du tissus sous-cutané

Eruption érythémateuse ou maculopapuleuse, érythème multiforme, dermatose bulleuse, syndrome de Stevens-Johnson, syndrome de Lyell.

Affections du système immunitaire

·         Réactions d'hypersensibilité à type de prurit, urticaire, oedème de la face, oedème de Quincke (angioedème), gêne respiratoire, réaction et choc anaphylactique;

·         Maladie sérique.

Affections hépatobiliaires

Augmentation des transaminases et phosphatases alcalines, ictère, hépatite cholestatique ou hépatite cytolytique.

Affections vasculaires

Purpura, vascularite cutanée.

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Diminution de l'appétit (fréquence indéterminée).

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance. Site internet: www.ansm.sante.fr



publicité