publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

KAYEXALATE

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Urologie néphrologie
principes actifs: Sodium polystyrène sulfonate
laboratoire: Sanofi-Aventis France

Poudre pour suspension orale et rectale
Flacon (+ cuillère-mesure) de 454 g
Toutes les formes
34,45€* (remboursé à 100%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 35,27 €

Indication

Hyperkaliémie.

Posologie KAYEXALATE Poudre pour suspension orale et rectale Flacon (+ cuillère-mesure) de 454 g

La quantité de polystyrène sulfonate de sodium à administrer est en rapport direct avec le taux de potassium sanguin; elle est donc à adapter à chaque malade.

A titre indicatif:

· Chez l'adulte.
Voie orale:
Une posologie de 15 g, soit 1 mesurette ou 4 cuillères à café arasées, une à quatre fois par jour par voie buccale, est de prescription courante. Le polystyrène sulfonate de sodium est administré après mise en suspension dans un peu d'eau. L'adjonction éventuelle de sucre vanillé ou de sirop doit être laissée à l'appréciation de chaque patient. La mise en suspension dans un jus de fruit est à proscrire en raison de la teneur élevée en potassium.
Voie rectale:
Le polystyrène sulfonate de sodium peut être administré par lavement en le mettant en suspension dans 100 ml de solution de glucose à 10 % à température du corps ou en mélange à parties égales d'eau et de suspension à 2 % de méthylcellulose.
Le liquide contenant le polystyrène sulfonate de sodium en suspension sera agité doucement au cours de l'administration pour le maintenir en suspension. Le lavement sera retenu 4 à 10 heures si possible et suivi d'un lavement évacuateur.
Cette opération peut être répétée deux fois par jour si nécessaire.
NB: étant donné que l'échange des ions a lieu essentiellement dans le côlon, il peut être nécessaire, en début de traitement, de commencer par administrer le produit par un lavement tout en l'administrant par voie orale. La baisse de la kaliémie sera ainsi obtenue plus rapidement et sera maintenue par l'administration orale.
Lorsqu'il est nécessaire de poursuivre le traitement pendant une période prolongée, la surveillance assurée par les dosages du potassium sanguin permettra d'ajuster la dose efficace.

· Chez l'enfant.
La quantité doit être ajustée en partant du principe que 1 g de résine élimine 1 mmol (1 mEq) de potassium. La posologie initiale habituelle par voie orale chez l'enfant est de 1 g/kg de poids corporel/jour en plusieurs prises, pouvant être ensuite réduite en traitement d'entretien à 0,5 g/kg de poids corporel par jour.
Le polystyrène sulfonate de sodium peut être administré chez l'enfant par voie rectale à la même posologie que s'il avait été donné par voie orale et selon les mêmes modalités que chez l'adulte.

· Chez le nouveau-né.
Le polystyrène sulfonate de sodium doit être administré uniquement par voie rectale. La dose minimale efficace est comprise entre 0,5 g/kg et 1 g/kg de poids corporel/jour.

Contre indications

Ce médicament ne doit jamais être utilisé dans les cas suivants :

· kaliémie inférieure à 5 mmol/l,

· antécédent d'hypersensibilité aux résines de polystyrène sulfonate,

· pathologie intestinale obstructive (voie orale),

· administration par voie orale chez le nouveau-né,

· administration (par voie orale et rectale) chez le nouveau-né présentant une diminution de la motricité intestinale (post-opératoire ou d'origine médicamenteuse).

Effets indésirables Kayexalate

· Hypokaliémie, hypocalcémie, rétention hydro-sodée, hypomagnésémie.

· Constipation.

· Troubles digestifs mineurs après administration orale (irritation gastrique, nausées, vomissements, anorexie, parfois diarrhée).

Ont également été rapportés de façon exceptionnelle :

· Fécalome après administration rectale, en particulier chez les enfants.

· Concrétions gastro-intestinales (bézoards) après administration orale.

· Occlusion intestinale (notamment en cas de pathologie intercurrente ou de dilution inadéquate de la résine).

· Colite ischémique, ulcération gastro-intestinale, nécrose gastro-intestinale voire perforation intestinale.

· Bronchite aiguë et/ou broncho-pneumonie après inhalation de particules de polystyrène sulfonate de sodium.

Des nécroses intestinales ont été rapportées lors d'une utilisation concomitante de sorbitol et de Kayexalate (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).



publicité