publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
16/10/2017

KETAMINE PANPHARMA 250 mg/5 ml solution injectable (I.V.-I.M.) boîte de 5 ampoules de 5 ml

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Kétamine
laboratoire: Panpharma

Solution injectable (IM, IV)
Toutes les formes

Indication

Générales :

La kétamine peut être utilisée:

·         soit comme agent anesthésique unique : particulièrement adapté aux interventions de courte durée, il permet également, grâce à des injections répétées ou à son utilisation en perfusion intraveineuse, d'obtenir une anesthésie prolongée durant plusieurs heures ;

·         soit comme inducteur d'anesthésie avant l'administration d'autres agents anesthésiques ;

·         soit comme potentialisateur d'agents anesthésiques de faible puissance, tel le protoxyde d'azote.

 

Obstétricales :

La kétamine peut être utilisée seule ou en association avec d'autres anesthésiques.

Posologie KETAMINE PANPHARMA 250 mg/5 ml solution injectable (I.V.-I.M.) boîte de 5 ampoules de 5 ml

Générales :

La kétamine peut être utilisée:

·         soit comme agent anesthésique unique : particulièrement adapté aux interventions de courte durée, il permet également, grâce à des injections répétées ou à son utilisation en perfusion intraveineuse, d'obtenir une anesthésie prolongée durant plusieurs heures ;

·         soit comme inducteur d'anesthésie avant l'administration d'autres agents anesthésiques ;

·         soit comme potentialisateur d'agents anesthésiques de faible puissance, tel le protoxyde d'azote.

 

Obstétricales :

La kétamine peut être utilisée seule ou en association avec d'autres anesthésiques.

Contre indications

·         Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition

·         Hypertension artérielle

·         Insuffisance cardiaque sévère

Effets indésirables Ketamine Panpharma

Les effets indésirables sont listés par classe de système d'organes et fréquence : très fréquent (≥ 1/10) ; fréquent (≥ 1/100, < 1/10) ; peu fréquent (≥ 1/1000, < 1/100) ; rare (≥ 1/10000, < 1/1000) ; très rare (< 1/10000) et fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Affections du système immunitaire

Fréquence indéterminée : réaction d'hypersensibilité, choc.

Affections psychiatriques

Elles surviennent généralement à la phase de réveil.

Très fréquent : hallucinations qui peuvent conduire à l'usage détourné de la spécialité, cauchemars, désorientation.

Fréquent : anxiété, dysphorie

Fréquence indéterminée : retours en arrière (flashbacks), insomnie, troubles dissociatifs qui peuvent conduire à l'usage détourné de la spécialité.

Affections du système nerveux

Fréquent : mouvements toniques ou cloniques en rapport avec le maintien du tonus musculaire pendant la procédure anesthésique

Fréquence indéterminée : augmentation de courte durée de la pression intracrânienne. La monothérapie anesthésique et l'absence de ventilation contrôlée sont des facteurs favorisants.

Affections oculaires

Très fréquent : nystagmus

Fréquence indéterminée : diplopie, variation de la pression intraoculaire

Affections cardiaques et vasculaires

Très fréquent : élévation de l'ordre de 15 à 25% de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle

Fréquent : hypotension

Peu fréquent : troubles du rythme cardiaque

Affections respiratoires

Fréquent : dépression respiratoire modérée et transitoire ou une apnée notamment après injection IV rapide de fortes doses

Peu fréquent : laryngospasme

Fréquence indéterminée : bronchospasme

Affections gastro-intestinales

Fréquent : nausées, vomissements, hypersalivation

Affections du rein et des voies urinaires

Fréquence indéterminée : cystite non infectieuse, cystite interstitielle, hydronéphrose en cas de traitement prolongé ou d'abus

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Fréquence indéterminée : érythème ou douleur et/ou rash morbilliforme au point d'injection

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr.



publicité