publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

KRENOSIN 6 mg/2 mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Adénosine
laboratoire: Sanofi-Aventis France

Solution injectable
Boîte de 6 Flacons de 2 ml
Toutes les formes

Indication

Conversion rapide en rythme sinusal des tachycardies jonctionnelles, y compris celles associées à une voie accessoire (syndrome de Wolf-Parkinson-White).

Aide au diagnostic des tachycardies à complexes larges ou fins. Bien que l'adénosine ne soit pas efficace dans le traitement du flutter auriculaire, de la fibrillation auriculaire et des tachycardies ventriculaires, le ralentissement de la conduction au niveau auriculo-ventriculaire peut faciliter l'analyse de l'activité auriculaire.

Posologie KRENOSIN 6 mg/2 mL Solution injectable Boîte de 6 Flacons de 2 ml

KRENOSIN est destiné à l'usage hospitalier. Il doit être administré sous monitoring par un médecin disposant de moyens de réanimation cardio-respiratoire.

L'administration doit se faire par embol intraveineux rapide conformément au schéma posologique ci-dessous.

Pour être certain que la solution atteigne la circulation systémique, pratiquer l'injection soit par voie IV directe, soit par l'intermédiaire d'une tubulure. Dans ce cas, l'injection doit être aussi proximale que possible et être suivie par un flush de solution saline.

La survenue d'un bloc auriculo-ventriculaire de haut degré interdit l'administration d'une dose supérieure.

1. Conversion en rythme sinusal des tachycardies jonctionnelles :

Adultes :

· dose initiale : 3 mg administrés sous forme d'un bolus intraveineux (injection en 2 secondes) ;

· deuxième dose : dans le cas où la première dose n'arrête pas la tachycardie supraventriculaire en 1 à 2 minutes, 6 mg seront alors administrés sous forme d'un embol intraveineux ;

· troisième dose : si la deuxième dose n'arrête pas la tachycardie supraventriculaire en 1 à 2 minutes, 12 mg seront alors administrés sous forme d'un embol intraveineux.

Des doses complémentaires ou supérieures ne sont pas recommandées.

Enfants :

La sécurité et l'efficacité de l'adénosine chez les enfants âgés de 0 à 18 ans n'ont pas été établies dans les études contrôlées.

Les études non contrôlées publiées démontrent un effet comparable chez l'adulte et chez l'enfant. Les doses efficaces chez l'enfant étaient comprises entre 0,0375 et 0,25 mg/kg.

Sujets âgés :

Posologies identiques à celles recommandées chez l'adulte.

2. Aide au diagnostic des tachycardies à complexes larges ou fins :

L'administration s'effectuera selon le même schéma posologique.

Contre indications

KRENOSIN est contre-indiqué chez les patients présentant les pathologies suivantes :

· Hypersensibilité connue à l'adénosine ou à tout autre composant contenu dans la spécialité.

· Bloc auriculo-ventriculaire du deuxième ou du troisième degré, à l'exception des patients porteurs d'un stimulateur cardiaque.

· Dysfonctionnement sino-auriculaire (maladie de l'oreillette) à l'exception des patients porteurs d'un stimulateur cardiaque.

· Broncho-pneumopathies chroniques obstructives avec bronchospasme (ex : asthme bronchique).

· Syndrome du QT long.

· Hypotension artérielle sévère.

Effets indésirables Krenosin

Les effets indésirables ont été classés par système-organe et par fréquence : très fréquent ( ³ 1/10) ; fréquent ( ³ 1/100, < 1/10) ; peu fréquent ( ³ 1/1000, < 1/100) ; rare ( ³ 1/10 000, < 1/1000) ; très rare (< 1/10 000) ; inconnue (lorsque la fréquence ne peut être estimée d'après les données disponibles).

Ces effets sont généralement de courte durée (moins de 1 minute).

Affections du système nerveux :

· Fréquent : céphalées, vertiges, sensation de tête vide.

· Peu fréquent : pression intracrânienne.

· Très rare : aggravation de courte durée d'une hypertension intracrânienne, spontanément et rapidement réversible.

· Fréquence inconnue :

o Perte de connaissance / syncope.

o Convulsions, particulièrement chez les patients prédisposés (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Affections psychiatriques :

· Fréquent : anxiété, angoisse légère.

Affections oculaires :

· Peu fréquent : vision trouble.

Affections gastro-intestinales :

· Fréquent : nausées.

· Peu fréquent : goût métallique.

· Fréquence inconnue : vomissements.

Affections cardiaques :

· Très fréquent : bradycardie, pause sinusale, pause post-extrasystolique, extrasystoles auriculaires, bloc auriculo-ventriculaire, troubles de l'excitabilité ventriculaire tels que des extrasystoles ventriculaires, tachycardies ventriculaires non soutenues.

· Peu fréquent : tachycardie sinusale, palpitations.

· Très rare : fibrillation auriculaire, bradycardies sévères non corrigées par l'atropine et pouvant nécessiter une stimulation temporaire, désordres d'excitabilité ventriculaires incluant torsades de pointes, fibrillation ventriculaire (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

L'induction d'une bradycardie prédispose à des troubles du rythme ventriculaire, y compris une fibrillation ventriculaire et des torsades de pointes qui justifient les recommandations faites dans la rubrique Posologie/Mode d'administration.

· Fréquence inconnue :

o Hypotension parfois sévère.

o Asystolie/Arrêt cardiaque (quelques cas d'issue fatale) particulièrement chez les patients ayant une pathologie cardiaque sous-jacente (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Les arythmies cardiaques mentionnées ci-dessus apparaissent lors du passage en rythme sinusal.

Affections vasculaires :

· Très fréquent : flush facial.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :

· Très fréquent : dyspnée.

· Peu fréquent : hyperventilation.

· Très rare : bronchospasme (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

· Fréquence inconnue :

o Insuffisance respiratoire (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

o Apnée/Arrêt respiratoire.

Des cas d'issue fatale d'insuffisance respiratoire, de bronchospasme, et d'apnée/arrêt respiratoire ont été rapportés.

Troubles généraux et anomalies au site d'administration :

· Très fréquent : sensation d'oppression/douleur dans la poitrine.

· Fréquent : sensation de brûlure.

· Peu fréquent : douleur dans les membres, le cou et le dos, sueurs, sensation de faiblesse, sensation d'inconfort.

· Très rare : réactions au site d'injection.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr

Krenosin existe aussi sous ces formes

Krenosin



publicité