publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

LAMALINE 300 mg/10 mg/30 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Antalgiques
principes actifs: Paracétamol, Opium, Caféine
laboratoire: Abbott Products

Gélule
Boîte de 16
Toutes les formes
1,49€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 2,31 €

Indication

Traitement symptomatique des douleurs d'intensité modérée à intense et/ou ne répondant pas à l'utilisation d'antalgiques périphériques utilisés seuls.

Posologie LAMALINE 300 mg/10 mg/30 mg Gélule Boîte de 16

RESERVE A L'ADULTE.
Mode d'administration :
Voie orale.
Les gélules sont destinées à être ingérées telles quelles à l'aide d'un grand verre d'eau.
Posologie :
- Comme pour tous les médicaments antalgiques, la posologie de LAMALINE doit être adaptée à l'intensité de la douleur et à la réponse clinique de chaque patient.
La posologie usuelle est de 3 à 5 gélules par jour, à raison de 1 à 2 gélules par prise, sans dépasser 10 gélules par jour.
Les prises doivent être espacées d'au moins 4 heures.
- Insuffisance rénale : en cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine inférieure à 10 ml/min), l'intervalle entre deux prises sera au minimum de 8 heures.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité à l'un des composants de la spécialité.
- Insuffisance hépatocellulaire.
- Enfant de moins de 15 ans.
- Grossesse, allaitement : ne pas administrer en cas de grossesse ou d'allaitement du fait de la présence d'opium.
- Association aux agonistes-antagonistes morphiniques (nalbuphine, buprénorphine, pentazocine).
DECONSEILLE :
L'absorption d'alcool est déconseillée pendant le traitement.

Effets indésirables Lamaline

- Paracétamol : quelques rares réactions d'hypersensibilité à type de choc anaphylactique, oedème de Quincke, érythème, urticaire, rashs cutanés ont été rapportées. Leur survenue impose l'arrêt définitif de ce médicament et des médicaments apparentés.
De très exceptionnels cas de thrombopénie ont été signalés.
- Opium : majoration d'une tendance à la constipation.
- Caféine : possibilité d'excitation, d'insomnies et de palpitations.



publicité