publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

LAMISIL 250 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Dermatologie
principes actifs: Terbinafine
laboratoire: Novartis Pharma SA

Comprimé sécable
Boîte de 14
Toutes les formes
17,94€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 18,76 €

Indication

· Onychomycoses,

· Dermatophyties cutanées (notamment dermatophytie de la peau glabre, kératodermie palmo-plantaire, intertrigo interdigito-plantaire),

· Candidoses cutanées,

lorsque ces 2 dernières infections ne peuvent être traitées localement du fait de l'étendue des lésions ou de la résistance aux traitements antifongiques habituels.

La terbinafine administrée per os est inefficace dans le pityriasis versicolor et les candidoses vaginales.

Posologie LAMISIL 250 mg Comprimé sécable Boîte de 14

Adultes

Un comprimé par jour, de préférence au cours du repas.

Durée du traitement

La durée du traitement dépend de l'indication et de la sévérité de l'infection. Les durées de traitement habituelles sont les suivantes :

· Intertrigos des orteils (de type interdigital, plantaire/mocassin) : 2 - 6 semaines.

· Dermatophyties de la peau glabre, candidoses cutanées ou intertrigos génitaux ou cruraux : 2 - 4 semaines.

· Onychomycoses : la durée du traitement est généralement comprise entre 6 semaines et 3 mois. Un traitement de 6 semaines pour les onychomycoses des ongles des mains est généralement suffisant. En ce qui concerne les onychomycoses des ongles des pieds, un traitement de 12 semaines est généralement suffisant, même si certains patients avec une croissance des ongles lente peuvent nécessiter un traitement plus long (6 mois ou plus). La disparition complète des signes cliniques peut se produire que plusieurs mois après l'arrêt du traitement. Cela correspond au temps nécessaire à la croissance d'un ongle sain.

Patients âgés

Aucun élément ne suggère que les patients âgés aient besoin de posologies différentes de celles requises chez les patients plus jeunes. La possibilité d'une altération de la fonction hépatique ou rénale doit être envisagée dans ce groupe d'âge (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Insuffisance hépatique

Ce médicament n'est pas recommandé chez les patients présentant une maladie hépatique chronique ou active. En cas d'insuffisance hépatique et dans l'éventualité où les bénéfices attendus sont supérieurs aux risques encourus, il est recommandé d'initier le traitement à dose plus faible. Chez les patients présentant une maladie hépatique pré-existante légère ou grave, l'élimination de la terbinafine peut être réduite (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques ; voir également rubriques Contre-indications et Mises en garde et précautions d'emploi concernant les patients insuffisants hépatiques).

Insuffisance rénale :

Les patients avec une fonction rénale réduite (clairance de la créatinine < 50 ml/min ou créatininémie 300 µmol/l) doivent recevoir la moitié de la dose normale. Voir rubrique Contre-indications.

Contre indications

Ce médicament est contre-indiqué dans les cas suivants :

· Hypersensibilité à la terbinafine ou à l'un des excipients contenus dans le comprimé (voir rubrique Composition).

· Insuffisance hépatique sévère (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

· Insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine en dessous de 30 ml/min).

Ce médicament est déconseillé pendant l'allaitement.

Effets indésirables Lamisil

10% des patients ayant participé aux études cliniques ont présenté des effets indésirables. Les effets indésirables les plus fréquents concernent le tractus gastro-intestinal (5%).

Les réactions indésirables sont présentées ci-dessous par Système Organe Classe et par fréquence en utilisant en utilisant les catégories suivantes: très fréquente ( ³ 1/10), fréquente ( ³ 1/100, < 1/10), peu fréquente ( ³ 1/1000, < 1/100), rare ( ³ 1/10000, < 1/1000), très rare (< 1/10000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Affections hématologiques et du système lymphatique

Très rare : neutropénie, agranulocytose, thrombopénie

Affections du système immunitaire

Très rare : réaction anaphylactique

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Rare : arthralgie, myalgie

Très rare : lupus érythémateux systémique

Affections du système nerveux

Fréquent : céphalée

Peu fréquent : dysgueusie, agueusie

Très rare : paresthésie, hypoesthésie, sensation vertigineuse

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Fréquent : appétit diminué

Investigations

Très rare : perte de poids

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Très rare : fatigue

Affections gastro-intestinales

Fréquent : nausées, diarrhée, douleurs abdominales, dyspepsie, gêne abdominale

Affections hépatobiliaires

Rare : cholestase

Très rare : insuffisance hépatique dont certains cas ont exceptionnellement conduit à la transplantation hépatique ou au décès (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Très fréquent : rash, urticaire

Rare : syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique, syndrome de Lyell, angioedème, éruption vésiculaire

Très rare : lupus cutané érythémateux, psoriasis, exanthème pustuleux aigu généralisé

Fréquence indéterminée : alopécie

Infections et infestations

Très rare : éruption pustuleuse



publicité