publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

LIDOCAINE 10 mg/ml ADREN AGUET 0,01 mg/mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Lidocaïne, Adrénaline
laboratoire: Aguettant

Solution injectable
Boîte de 10 Flacons de 20 ml
Toutes les formes

Indication

· Anesthésie locale par infiltration.

· Anesthésie régionale: caudale, péridurale, plexique, tronculaire.

· Infiltrations intra ou péri-articulaires.

· Infiltrations sympathiques.

Posologie LIDOCAINE 10 mg/ml ADREN AGUET 0,01 mg/mL Solution injectable Boîte de 10 Flacons de 20 ml

En dehors de l'anesthésie locale par infiltration, la lidocaïne devra être uniquement utilisée par ou sous la responsabilité de médecins expérimentés dans les techniques d'anesthésie loco-régionale.

La forme, la concentration utilisées varient en fonction de l'indication et du but recherché, de l'âge et de l'état pathologique du patient.

L'anesthésie obtenue est habituellement fonction de la dose totale administrée.

La dose à injecter est fonction de la technique d'anesthésie pour laquelle le produit est utilisé.

Chez l'adulte:

· La dose maximale à ne pas dépasser est de 500 mg.

· Les formes les plus concentrées augmentent l'intensité du bloc moteur.

· En obstétrique, pour l'anesthésie péridurale il est recommandé de diminuer les doses de moitié.

Chez le nourrisson et le jeune enfant:

Utiliser la plus faible concentration possible d'anesthésique local.

Ne pas dépasser une concentration de 1/400 000 en adrénaline. Il est donc nécessaire de diluer la forme adrénalinée.

En anesthésie locale par infiltration et régionale (péridurale, caudale, plexique, tronculaire):

· Les doses maximales recommandées sont de 3 à 10 mg/kg suivant la technique utilisée.

Contre indications

Ce médicament NE DOIT JAMAIS être utilisé en cas de:

· Hypersensibilité aux anesthésiques locaux à liaison amide.

· Porphyries.

· Troubles de la conduction auriculo-ventriculaire nécessitant un entraînement électrosystolique permanent non encore réalisé.

· Epilepsie non contrôlée par un traitement.

· Voie intraveineuse, y compris l'anesthésie locale intraveineuse.

· Contre-indications propres à la technique.

La forme adrénalinée a de plus comme contre-indications:

· Voie intravasculaire.

· Insuffisance coronarienne.

· Troubles du rythme ventriculaire.

· Hypertension artérielle sévère.

· Cardiomyopathie obstructive.

· Hyperthyroïdie.

· Anesthésie par infiltration locale au niveau des extrémités (doigt, verge).

Effets indésirables Lidocaine 10 MG/ML Adren Aguet

La survenue d'un effet indésirable doit faire suspecter un surdosage.

Les réactions toxiques, témoins d'un surdosage en anesthésique local, peuvent apparaître dans deux conditions: soit immédiatement, par surdosage relatif dû à un passage intraveineux accidentel, soit plus tardivement par surdosage vrai dû à l'utilisation d'une trop grande quantité d'anesthésique.

Les signes de toxicité peuvent être:

· Sur le plan du système nerveux central: nervosité, agitation, bâillements, tremblements, appréhension, nystagmus, logorrhée, céphalées, nausées, bourdonnements d'oreille. Ces signes d'appel nécessitent une surveillance attentive pour prévenir une éventuelle aggravation: convulsions puis dépression du SNC.

· Sur le plan respiratoire: tachypnée puis apnée.

· Sur le plan cardio-vasculaire: tachycardie, bradycardie, dépression cardio-vasculaire avec hypotension artérielle pouvant aboutir à un collapsus, troubles du rythme (extrasystoles ventriculaires, fibrillation ventriculaire), trouble de la conduction (bloc auriculo-ventriculaire). Ces manifestations cardiaques peuvent aboutir à un arrêt cardiaque.

Devant l'apparition des premières manifestations toxiques, il est recommandé de demander au patient d'hyperventiler.

Les concentrations veineuses auxquelles peuvent apparaître les premiers signes de toxicité neurologique sont de 5,6 µg/ml.

Les signes de toxicité cardiaque sont observés pour des concentrations quatre fois plus élevées (20 µg/ml).

En raison de la présence de métabisulfite de sodium, risque de réactions allergiques, y compris réactions anaphylactiques et bronchospasmes.

En raison de la présence de parahydroxybenzoate de méthyle sodé, risque d'eczéma de contact; exceptionnellement, réactions immédiates avec urticaire et bronchospasmes.



publicité