publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

LIDOCAINE AGUETTANT 5 %

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Lidocaïne
laboratoire: Aguettant

Solution pour pulvérisation buccale
Boîte de 5 Flacons pulvérisateurs (+ 40 canules) de 1 g
Toutes les formes

Indication

Anesthésie locale des muqueuses buccopharyngées et (ou) des voies aériennes supérieures, par pulvérisation :

· avant intubation,

· avant petits actes chirurgicaux en ORL,

· avant examens endoscopiques en ORL, pneumologie, gastro-entérologie.

Posologie LIDOCAINE AGUETTANT 5 % Solution pour pulvérisation buccale Boîte de 5 Flacons pulvérisateurs (+ 40 canules) de 1 g

Avant toute utilisation du nébuliseur, amorcer la pompe en donnant 1 ou 2 coups de piston.

Utilisation chez l'adulte

· La dose utile pour réaliser une anesthésie buccopharyngo-laryngée varie de 10 à 25 pulvérisations selon le type d'intervention et l'importance de l'anesthésie souhaitée, les doses les plus élevées étant celles utilisées avant les examens endoscopiques trachéobronchiques.

· 10 à 25 pulvérisations correspondent à des doses de 90 à 225 mg de chlorhydrate de lidocaïne.

Utilisation chez l'enfant (au-dessus de 6 ans)

· Chez le grand enfant (au-dessus de 6 ans) la posologie varie de 2 à 4 mg par kg de poids, sans dépasser 200 mg de chlorhydrate de lidocaïne.

Contre indications

Ce médicament NE DOIT JAMAIS ETRE PRESCRIT dans les cas suivants :

· hypersensibilité connue à la lidocaïne, aux anesthésiques locaux à liaison amide, ou à l'un des excipients,

· enfants de moins de 6 ans, en raison des risques de convulsions liés à la concentration élevée en lidocaïne de ce médicament,

· porphyries récurrentes,

· épilepsie non contrôlée par un traitement.

Effets indésirables Lidocaine Aguettant

Les effets indésirables dus aux anesthésiques locaux sont rares en l'absence de surdosage, d'une absorption systémique anormalement rapide ou d'une injection intravasculaire accidentelle ; dans de tels cas, ils peuvent être très graves, en particulier pour les fonctions cardiaque et neurologique (voir rubrique Surdosage).

Rare (>1/10 000)

Affections du système immunitaire : réactions allergiques*, réactions anaphylactiques, bronchospasme, et dans les cas les plus graves, choc anaphylactique.

Affections vasculaires : hypotension (présentée lors des formes graves de réaction allergique)

Affections respiratoires : irritation de la gorge, enrouement, perte de la voix (symptômes réversibles)**

Affections de la peau et du tissu sous-cutané : rash, prurit, urticaire, oedème de Quincke

* La détection de la sensibilité par un test de la peau reste non prédictive.

** Irritation locale au site d'application. L'utilisation de lidocaïne en spray permet une anesthésie de surface pendant la procédure endotrachéale mais ne prévient pas l'irritation due à l'intubation.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr.



publicité