publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

LINCOCINE 600 mg/2 mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Lincomycine
laboratoire: Pfizer Holding France

Solution injectable
Boîte de 1 Ampoule de 2 ml
Toutes les formes

Indication

Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la lincomycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.

Elles sont limitées aux infections sévères, dues aux germes définis ci-dessus comme sensibles dans leurs manifestations:

· O.R.L.,

· bronchopulmonaires,

· stomatologiques,

· cutanées,

· génitales,

· ostéoarticulaires,

· abdominales post-chirurgicales,

· septicémiques.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie LINCOCINE 600 mg/2 mL Solution injectable Boîte de 1 Ampoule de 2 ml

Voie intramusculaire

· Adultes: 600 à 1800 mg/24 h

· Enfants de plus de 30 jours: 10 à 20 mg/kg/24h

Perfusion intraveineuse

NE PAS  INJECTER PAR VOIE INTRAVEINEUSE DIRECTE.

· chez l'adulte: 600 mg (2 ml) 2 à 3 fois par 24 h, dans une perfusion lente de solution isotonique de glucose ou de chlorure de sodium, en suivant les modalités d'administration définies ci-dessous:
Cette posologie peut être augmentée en fonction de la nature et de la gravité de l'infection.

· chez l'enfant de plus de 30 jours: en fonction de la nature et de la gravité de l'infection: 10 à 20 mg/kg et par 24 h.  La dose totale journalière sera fractionnée en 2 ou 3 administrations, en perfusion lente dans une solution isotonique de glucose ou de chlorure de sodium.

Modalités d'administration

Pour l'administration en perfusion intraveineuse, les proportions à respecter sont les suivantes:

Dose

Volume de diluant minimum

Temps de perfusion minimum

600 mg

100 ml

1 heures

1 g

100 ml

1 heures

2 g

200 ml

2 heures

3 g

300 ml

3 heures

4 g

400 ml

4 heures

Contre indications

- Allergie à la lincomycine ou à la clindamycine.

- Les infections méningées, même à germes sensibles, ne sont pas une indication, en raison d'une diffusion insuffisante de cet antibiotique dans le L.C.R.

- Allaitement ( voir rubrique Grossesse et allaitement )

- En raison de la présence d'alcool benzylique, ce médicament est contre-indiqué chez les prématurés et les nouveau-nés à terme.

Effets indésirables Lincocine

· Troubles digestifs:

Les principaux troubles digestifs rapportés ont été :

o douleurs abdominales, diarrhées persistantes (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

o nausées, vomissements

· Troubles hématologiques:

o neutropénie, leucopénie, agranulocytose, purpura thrombopénique

o de rares cas d'anémie aplasique ou de pancytopénie ont été rapportée sans que la responsabilité de la lincomycine n'ait pu être rejetée.

· Réactions cutanées et allergiques:

o des réactions d'hypersensibilité telles que: oedème angioneurotique, anaphylaxie ont été signalées chez quelques sujets allergiques à la pénicilline

o de rares cas d'érythème polymorphe, de syndrome de Stevens-Johnson ou de Lyell ont été associés à l'administration de lincomycine

o prurit, éruptions cutanées, urticaire,

· Hépatotoxicité:

o bien qu'aucune relation directe entre administration de lincomycine et dysfonctionnement hépatique n'ait pu être établie, quelques exemples d'ictères et de perturbation des fonctions hépatiques (transaminases) ont été signalés

· Effets indésirables liés aux modalités de l'injection:

o après administration intraveineuse trop rapide (voir rubrique Posologie et mode d'administration), ont été observés de rares cas d'hypotension, voire d'arrêt cardiaque

o irritation locale, douleur, induration, collection aseptique, ont été observés après injection intra-musculaire, ainsi que thrombophlébite après perfusion intraveineuse.

Ces réactions peuvent être réduites en pratiquant des injections intra-musculaires profondes et en évitant l'utilisation permanente de cathéter



publicité