publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

LUTRELEF 3,2 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gynécologie
principes actifs: Flacon de poudre : Gonadoréline
laboratoire: Ferring Sas

Poudre et solvant pour solution injectable
Boîte de 1 Flacon de poudre + flacon de solvant de 10 ml
Toutes les formes
410,80€* (remboursé à 100%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 411,62 €

Indication

Induction de l'ovulation pour le traitement de la stérilité dans les anovulations d'origine hypothalamique.

Selon la classification des anovulations par l'OMS, seules la classe I et la classe IIa en cas d'échec de citrate de clomifène relèvent de l'administration de GnRH.

Posologie LUTRELEF 3,2 mg Poudre et solvant pour solution injectable Boîte de 1 Flacon de poudre + flacon de solvant de 10 ml

La dose de gonadoréline est fixée en fonction de la sévérité du déficit fonctionnel ou organique en GnRH.

Posologie

Avec le set Zyklomat Pulse

La posologie préconisée est de 5 µg à 20 µg par pulse de quelques secondes toutes les 90 minutes. Dans le cas où la posologie de 5 µg se révèle insuffisante, un essai à 10 µg par pulse devra être envisagé avant de passer à une posologie de 20 µg par pulsation.

Avec le dispositif auto injecteur LutrePulse

La posologie recommandée est de 10µg à 20µg par pulse toutes les 90 minutes. La dose initiale en sous cutanée est de 10 µg. Dans le cas où la posologie se révèle inefficace la dose peut être augmentée progressivement jusqu'à 20 µg par pulse.

Mode d'administration

Avec le set Zyklomat Pulse

· L'administration de gonadoréline est pulsatile (chronique-intermittente) par voie intraveineuse ou sous-cutanée à intervalle de 90 minutes, et sa composition est adaptée au système technique de la pompe ZyklomatPulse.

· En cas d'administration intraveineuse, le cathéter veineux du système Zyklomat est introduit dans des conditions stériles dans une veine de l'avant-bras; dissoudre le lyophilisat à l'aide de 3,2 ml de solvant joint, puis ajouter 1 000 UI d'héparine.

· En cas d'administration sous-cutanée, le cathéter est introduit dans l'hypoderme entre la symphyse pubienne et l'ombilic. Dissoudre le lyophilisat à l'aide de 3,2 ml de solvant joint, sans addition d'héparine.

· La solution hormonale ainsi reconstituée est transvasée dans un réservoir stérile, et administrée de façon pulsatile à l'aide de la pompe Zyklomat Pulse et du système de tubulures, par voie intraveineuse ou sous-cutanée.

· Par ce procédé, la quantité de gonadoréline programmée dans la pompe est injectée à l'aide d'un cathéter à demeure. Ce processus de pompage se répète toutes les 90 minutes. Le contenu du réservoir est donc suffisant pour un traitement de 10 jours, en utilisation standard.

· Si l'ovulation n'a pas eu lieu, le traitement est renouvelé. Le contrôle du traitement est effectué par la mesure de la température basale et éventuellement par monitorage échographique. Le traitement pulsatile par gonadoréline est généralement poursuivi au-delà de la période de l'ovulation pendant la phase lutéale. Il peut être poursuivi jusqu'à l'apparition des règles ou jusqu'à l'implantation d'un ovule fécondé. Alternativement, la fonction du corps jaune peut être soutenue par l'administration intramusculaire de hCG exogène (1 500 UI) à intervalle de 3 jours ou de progestérone pendant 14 jours.

Avec le dispositif auto-injecteur LutrePulse

L'administration de gonadoréline est pulsatile (chronique-intermittente) par voie sous-cutanée uniquement à intervalle de 90 minutes.

La poudre LUTRELEF 3,2 mg est dissoute à l'aide de 3,2 ml du solvant fourni à cet effet ; 2,0 ml de la solution ainsi reconstituée sont injectés dans le réservoir de l'auto-injecteur LutrePulse. L'administration de la solution Lutrelef se fait de façon pulsatile à l'aide d'une aiguille insérée dans l'auto-injecteur. L'intervalle d'administration est de 90 minutes avec possibilité d'augmenter ou de diminuer la dose dans l'intervalle de doses recommandé. L'intervalle d'administration de 90 minutes peut être modifié et porté à 120 minutes, si nécessaire.

Le contenu d'un auto-injecteur est suffisant pour un traitement de 3 jours.

A l'issue des trois jours d'utilisation, l'auto-injecteur doit être jeté. Pour tout traitement ultérieur, il convient de répéter l'opération en procédant à une nouvelle reconstitution de la solution de Lutrelef qui sera injectée dans un nouvel auto-injecteur.

La télécommande LutrePulse est programmée par le médecin ou l'infirmière et devra être rapportée au médecin ou à l'infirmière à la fin du traitement.

L'auto-injecteur LutrePulse est conditionné dans le set LutrePulse ou séparément.

Pour des informations complémentaires, se reporter au guide d'utilisation LutrePulse.

Contre indications

Hypersensibilité à l'acétate de gonadoréline ou à l'un des autres constituants de la spécialité.

Effets indésirables Lutrelef

Il peut exister un faible risque de grossesses multiples.

Des réactions au point d'injection de type: douleur, induration ou urticaire, peuvent survenir.

Peu fréquent : réactions d'hypersensibilité immédiate pouvant se manifester par une urticaire, un oedème de Quincke, un bronchospasme ou un choc anaphylactique.



publicité