publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

MANTADIX 100 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Amantadine
laboratoire: Bristol Myers Squibb

Capsule
Flacon de 50
Toutes les formes
4,72€* (remboursé à 15%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 5,54 €

Indication

- Maladie de Parkinson.
- Syndromes parkinsoniens induits par les neuroleptiques.
- Prophylaxie de la grippe et des infections respiratoires dues exclusivement au virus influenzae A.
Son utilisation est préconisée lors de l'apparition d'un foyer grippal, supposé ou prouvé à Myxovirus influenzae A, en particulier :
. dans des collectivités et établissements de long séjour ;
. chez les adultes à haut risque, notamment les sujets âgés, insuffisants respiratoires ou cardiaques ;
. chez les enfants à risques : insuffisants cardiaques, immunodéprimés ou atteints d'asthme sévère ou de mucoviscidose.
Il s'agit d'un complément à la vaccination devant être prescrit de 8 à 10 jours en prophylaxie de contact familial, de 4 à 6 semaines en prophylaxie institutionnelle. Au décours d'une vaccination, l'amantadine peut être poursuivie de 2 à 3 semaines.
En traitement, l'emploi de l'amantadine doit être envisagé, en particulier chez les patients à haut risque, dans les 24 à 48 heures d'apparition des premiers symptômes lorsqu'existe une certitude ou une présomption d'activité d'un virus A dans une collectivité. Le traitement est habituellement poursuivi pendant 24 à 48 heures après la disparition des symptômes.

Posologie MANTADIX 100 mg Capsule Flacon de 50

- Dans la maladie de Parkinson :
. Monothérapie :
La posologie habituelle est de 100 mg deux fois par jour lorsque Mantadix est prescrit seul.
Chez les patients pour lesquels l'amélioration clinique serait jugée insuffisante, il est possible d'augmenter la posologie jusqu'à 400 mg/jour en répartissant les prises dans la journée ; ces patients feront l'objet d'une surveillance médicale étroite.
Il n'est pas rare d'observer un déclin secondaire de l'amélioration clinique ; dans ce cas, le fait d'augmenter la posologie à 300 mg/jour peut apporter une nouvelle amélioration clinique. On peut également arrêter Mantadix pendant quelques semaines et la reprise du traitement peut être suivie chez certains patients d'une nouvelle amélioration.
. Mantadix en association avec les antiparkinsoniens :
Un traitement initial comportant l'association Mantadix et lévodopa permet une amélioration rapide du patient ; Mantadix sera maintenu à 100 ou 200 mg/jour tandis que la posologie de lévodopa sera augmentée progressivement.
Mantadix ajouté à une dose stable de lévodopa apporte un bénéfice supplémentaire en atténuant les fluctuations d'effets qui apparaissent parfois avec la dopathérapie seule.
Chez les patients pour qui la dose de lévodopa doit être diminuée en raison d'effets indésirables, une amélioration peut être obtenue par l'association de Mantadix.
Chez les patients présentant des pathologies sérieuses associées ou recevant de fortes doses d'autres médicaments antiparkinsoniens, il est recommandé de débuter le traitement avec une dose de 100 mg. Après 1 à 2 semaines à la dose de 100 mg/jour, la posologie peut être augmentée à 100 mg deux fois par jour si nécessaire.
- Dans les complications extrapyramidales post-neuroleptiques :
La posologie habituelle est de 100 mg deux fois par jour. Elle peut être augmentée jusqu'à 100 mg trois fois par jour.
- Dans la prophylaxie et le traitement de la grippe à virus A :
. Adulte : habituellement 200 mg/24 h en 1 ou 2 prises.
. Sujet âgé de plus de 65 ans : 100 mg/24 h.
. Enfant : 5 mg/kg/jour en 1 à 2 prises sans excéder 150 mg/j.
- Insuffisant rénal : l'insuffisant rénal traité par l'amantadine réclame une surveillance toute particulière et un ajustement des posologies, car la demi-vie est prolongée en rapport avec l'altération de la clairance de la créatinine.
Clairance de la créatinine (Estimation de la demi-vie) : Posologie.
. 100 ml/min/1,73 m² (11 h) : 100 mg en 2 fois/j.
. 80 ml/min/1,73 m² (14 h) : 100 mg en 2 fois/j.
. 60 ml/min/1,73 m² (19 h) : 200 mg/100 mg/j en alternance.
. 50 ml/min/1,73 m² (23 h) : 100 mg/j.
. 40 ml/min/1,73 m² (29 h) : 100 mg/j.
. 30 ml/min/1,73 m² (40 h) : 200 mg 2 fois par semaine.
. 20 ml/min/1,73 m² (66 h) : 100 mg 3 fois par semaine.
. 10 ml/min/1,73 m² (7,4 j) : 200 mg/100 mg en alternance tous les 7 jours.
. hémodialysé (8,3 j) : 200 mg/100 mg en alternance tous les 7 jours.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament NE DOIT JAMAIS être utilisé dans les cas suivants :
- Hypersensibilité connue aux médicaments de la classe de l'adamantane ou à l'un des constituants.
- Chez le nouveau-né et l'enfant de moins de 1 an en l'absence de données de tolérance et d'efficacité dans cette classe d'âge.
- Grossesse en l'absence de données chez la femme enceinte : l'expérimentation animale a mis en évidence un effet toxique dans une espèce animale ; cet effet n'a pas été retrouvé dans d'autres espèces. Dans l'espèce humaine, le risque n'est pas connu. En conséquence, par prudence, ne pas prescrire chez la femme enceinte ou susceptible de l'être.
- En association avec les neuroleptiques antiémétiques.
DECONSEILLE :
- Allaitement : l'amantadine passant dans le lait maternel, l'allaitement est déconseillé pendant la durée du traitement.
- Association déconseillée : neuroleptiques antipsychotiques (sauf clozapine).

Effets indésirables Mantadix

Quelques effets secondaires, tous réversibles, peuvent amener à arrêter la thérapeutique.
- Les effets le plus fréquemment rencontrés sont : vertiges, insomnies, nervosité.
- Plus rarement : dépression, anxiété, hallucinations, confusion, nausées, anorexie, sécheresse de la bouche et constipation, ataxie, hypotension orthostatique, céphalées. Les livedo reticularis et oedèmes périphériques ne s'observent que dans les traitements prolongés. Ils ne s'accompagnent pas de troubles rénaux ou cardiovasculaires. Liés à une vasoconstriction de l'artériole et de la veinule de la peau, ils cèdent au repos, au port de bandes élastiques.
- Exceptionnellement : psychose, rétention urinaire, dyspnée, fatigue, rash cutané, vomissements, faiblesse, difficulté à articuler, troubles de la vue, convulsions, leucopénie, neutropénie, eczéma, crises oculogyres.

Mantadix existe aussi sous ces formes

Mantadix



publicité