publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

MARSILID 50 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Neurologie-psychiatrie
principes actifs: Iproniazide
laboratoire: Primus Lab Ltd

Comprimé sécable
Boîte de 1 Tube de 30
Toutes les formes
121,36€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 122,18 €

Indication

Episodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés). En raison de l'intervalle à observer en cas d'échec avant de passer à un autre antidépresseur, les IMAO ne sont habituellement pas prescrits en première intention.

Posologie MARSILID 50 mg Comprimé sécable Boîte de 1 Tube de 30

La posologie est strictement individuelle en fonction de la nature et de la gravité du syndrome à traiter.
Tenir compte du fait de son action progressive, le plein effet du MARSILID n'est atteint qu'après un délai de 1 à 3 semaines.
La mise en route du traitement doit être progressive pour atteindre une dose d'attaque de 1 à 2 comprimés par jour, éventuellement 3 comprimés au besoin. La dose d'entretien sera ramenée selon les résultats à 1 comprimé ou même 1/2 comprimé par jour ou tous les 2 jours. Si, après 3 à 4 semaines de traitement il n'apparaît pas d'amélioration, la poursuite du traitement par le MARSILID est inutile ; les doses seront alors diminuées progressivement.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Insuffisance hépatique.
- Phéochromocytome.
- Ne pas associer l'iproniazide avec le bupropion, le dextrométhorphane (antitussif central), l'entacapone, la guanéthidine, les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (citalopram, escitalopram, fluoxétine, fluvoxamine, paroxétine, sertraline), les médicaments mixtes adrénergiques-sérotoninergiques (amitriptyline, clomipramine, imipramine, milnacipran, oxitriptan, sibutramine, venlafaxine), le midodrine, la péthidine, le tramadol, la réserpine, les sympathomimétiques indirects (éphédrine, méthylphénidate, phényléphrine), la tétrabénazine, les triptans métabolisés par la MAO (almotriptan, rizatriptan, sumatriptan, zolmitriptan) (voir interactions).
- Consommation d'aliments riches en tyramine et tryptophane (fromages fermentés, alcool présent dans le chianti ou certaines bières, foies de volaille, extraits de levure, viandes faisandées...), de café en excès ou de tout autre substance contenant de la caféine, des cyclamates : ces produits peuvent entraîner des réactions hypertensives.
- Les crises hypertensives peuvent être mortelles par collapsus vasculaire ou hémorragie cérébrale. La crise hypertensive est caractérisée par :
. une céphalée occipitale avec parfois irradiation frontale,
. une raideur méningée,
. des nausées,
. des vomissements,
. une photophobie,
. une mydriase,
. des sueurs (parfois accompagnées d'une fièvre avec une peau froide et moite),
. des palpitations.
- On peut avoir une tachycardie ou une bradycardie, parfois associée à une douleur angineuse. Les réactions hypertensives surviennent généralement plusieurs heures après l'ingestion d'une substance contre-indiquée.
Le MARSILID devra être arrêté immédiatement si des palpitations ou des céphalées apparaissent.
- Allaitement : en l'absence de données concernant le passage dans le lait maternel, l'allaitement est contre-indiquée.
- En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.
DECONSEILLE :
- Il n'est pas recommandé d'utiliser le MARSILID en cas d'insuffisance cardiaque décompensée.
- L'utilisation d'iproniazide est déconseillée pendant la grossesse quel qu'en soit le terme et chez la femme en âge de procréer n'utilisant pas de mesure contraceptive : le maintien d'un bon équilibre psychique maternel est souhaitable tout au long de la grossesse. Si une prise en charge médicamenteuse est nécessaire pour assurer cet équilibre, elle doit être instituée ou poursuivie à dose efficace tout au long de la grossesse et si possible en monothérapie. Cependant, compte tenu de l'insuffisance des données cliniques et animales et de son profil d'effets indésirables (en particulier lors d'une anesthésie), l'utilisation d'iproniazide est déconseillée pendant la grossesse quel qu'en soit le terme et chez la femme en âge de procréer n'utilisant pas de mesure contraceptive.
- La prise concomitante d'iproniazide avec des boissons alcoolisées ou des médicaments contenant de l'alcool, des sympathomimétiques alpha utilisés par voie orale et/ou nasale (étiléfrine, midodrine voir associations contre-indiquées, fénoxazoline, naphazoline, oxymétazoline, phényléphrine, prednazoline, synéphrine, tétryzoline, tuaminoheptane, tymazoline), avec les triptans non métabolisés par la MAO (élétriptan, frovatriptan, naratriptan) (voir interactions).

Effets indésirables Marsilid

- Propres aux IMAO, les plus souvent rapportés sont :
. hypotension orthostatique, vertiges, céphalées, constipation, rétention d'urine, sécheresse de la bouche, sueurs,
. effets psychiques à type d'insomnie ou d'excitation,
. troubles neurologiques : polynévrites sensibles à la pyridoxine ou convulsions,
. si les contre-indications et précautions d'emploi ne sont pas respectées : accès brutal d'hypertension.
Des céphalées fréquentes et sévères doivent faire craindre une poussée hypertensive (voir mises en garde),
. plus rarement, hépatites cytolytiques parfois graves.
- Liés à tout traitement antidépresseur :
. tentative de suicide,
. inversion de l'humeur,
. délire.

Marsilid existe aussi sous ces formes

Marsilid



publicité