publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

MEGACE 160 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Mégestrol
laboratoire: Pharmaswiss Ceska Rep

Comprimé
Etui de 30
Toutes les formes
80,85€* (remboursé à 100%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 81,67 €

Indication

Megace est indiqué dans le traitement palliatif des carcinomes du sein. Megace ne peut remplacer un traitement chirurgical, radiothérapique ou chimiothérapique dans le cas où celui-ci est indiqué.

Posologie MEGACE 160 mg Comprimé Etui de 30

160 mg par jour, soit 1 comprimé, en une prise.
Le délai de réponse à l'hormonothérapie étant en général long, un traitement continu d'une durée de 2 mois peut être nécessaire pour évaluer l'efficacité de Megace.

Contre indications

Grossesse :

MEGACE ne devant pas être administré à la femme enceinte (4 premiers mois), il convient d'éliminer avant toute prescription, la possibilité d'une grossesse.

MEGACE est contre-indiqué chez les patients ayant présenté une hypersensibilité à l'acétate de mégestrol ou à l'un des excipients.

Effets indésirables Megace

La prise de poids est un événement fréquemment observé avec MEGACE. Ce gain de poids a été corrélé à une augmentation de l'appétit, et n'est pas nécessairement lié à une rétention hydrique. La prise de poids est associée avec une augmentation de la masse graisseuse et de la masse cellulaire.

De rares cas de thrombophlébites et d'embolies pulmonaires (parfois fatales) ont été rapportés.

Autres effets indésirables : nausées/vomissements, oedème, métrorragies, mastodynie/gynécomastie, dyspnée, hyperglycémie, alopécie, hypertension, rash, syndrome du tunnel carpien, insuffisance cardiaque, bouffées de chaleur, changement d'humeur, lyse tumorale (avec ou sans hypercalcémie), diarrhée.

Des anomalies de l'axe pituito-adrénalien incluant intolérance au glucose, survenue d'un diabète, exacerbation d'un diabète préexistant avec diminution de la tolérance au glucose et syndrome de Cushing ont été rapportées avec l'acétate de mégestrol.

Des cas d'insuffisance surrénale ont aussi été rapportées rarement, peu de temps après l'arrêt du traitement par l'acétate de mégestrol. Le risque d'insuffisance surrénalienne doit être pris en compte chez tous les patients suivant ou arrêtant un traitement chronique par l'acétate de mégestrol. Une hormonothérapie substitutive par glucocorticoïdes peut s'avérer nécessaire.

Megace existe aussi sous ces formes

Megace



publicité