publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

METASTRON 150 MBq/4 mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Produits diagnostiques ou autres produits thérapeutiques
principes actifs: Chlorure de strontium, Chlorure de strontium
laboratoire: GE Healthcare Sas

Solution injectable IV
Flacon de 4 ml
Toutes les formes

Indication

- Metastron est utilisé comme adjuvant ou comme alternative à la radiothérapie externe dans le traitement palliatif des douleurs liées aux métastases osseuses secondaires au cancer de la prostate chez les patients en échec à l'hormonothérapie.
- Avant l'injection de Metastron, on doit confirmer la présence de métastases osseuses fixant le diphosphonate marqué au technétium-99m.

Posologie METASTRON 150 MBq/4 mL Solution injectable IV Flacon de 4 ml

- Metastron est présenté en solution aqueuse pour injection intraveineuse et doit être utilisé non dilué. La dose recommandée est de 150 MBq par injection.
- Chez des patients particulièrement corpulents ou au contraire très maigres, il est également possible d'utiliser une dose de 2 MBq/kg de masse corporelle, déduction faite de la masse adipeuse. Cette dose est appropriée pour les patients âgés.
- Un délai minimum de trois mois doit être respecté entre deux injections successives de Metastron.
- Des réadministrations ne sont pas indiquées chez les patients n'ayant pas répondu à un traitement antérieur par Metastron.
- Metastron ne doit pas être administré aux enfants.

Contre indications

- L'utilisation de ce produit est déconseillée chez les patients présentant une atteinte de la moelle osseuse, caractérisé en particulier par une neutropénie et/ou une thrombopénie.
Dans de telle condition, le rapport bénéfice/risque doit être favorable et le bénéfice résultant du traitement doit être jugé supérieur aux risques encourus.
- Metastron ne doit pas être utilisé en traitement de première intention des compressions médullaires secondaires aux métastases rachidiennes pour lesquelles la radiothérapie externe ou la chirurgie peuvent être indiquées.
- En raison de son élimination principalement urinaire, Metastron ne doit pas être administré aux patients en insuffisance rénale sévère ou susceptible de présenter des épisodes de rétention urinaire.
- Metastron ne doit pas être administré aux enfants.
- Une éventuelle supplémentation en calcium doit être interrompue au moins deux semaines avant l'administration de Metastron.

Effets indésirables Metastron

- Une augmentation de la douleur peut être observée dans les jours suivant l'injection. Cet effet est transitoire et amélioré par les analgésiques.
- L'administration de Metastron peut entraîner la survenue de thrombopénie et de leucopénie.
- En général, la numération plaquettaire diminue d'environ 30% (intervalle de confiance 10-55% au risque de 5%) par rapport au taux initial avant administration. En raison de l'évolution naturelle de la maladie, une diminution plus sévère du nombre de plaquettes peut être observée chez certains patients.
- Pour chaque patient, l'exposition aux radiations ionisantes doit être justifiée par le bénéfice attendu. L'activité administrée doit correspondre à la plus faible dose de radiations possible compatible avec le résultat thérapeutique escompté.
- L'exposition aux radiations ionisantes peut théoriquement induire des cancers et/ou des anomalies héréditaires.
- La dose de radiations résultant de l'irradiation thérapeutique peut augmenter l'incidence de cancers ou de mutations.
- Dans tous les cas, il convient de s'assurer que les risques liés à l'irradiation sont inférieurs à ceux qu'entraîne la maladie.

Metastron existe aussi sous ces formes

Metastron



publicité