publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

METOPIRONE 250 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Produits diagnostiques ou autres produits thérapeutiques
principes actifs: Métyrapone
laboratoire: Hra Pharma

Capsule
Boîte de 1 Flacon de 50
Toutes les formes

Indication

· Exploration de la sécrétion d'ACTH pour le diagnostic étiologique des syndromes de Cushing et des insuffisance corticotropes.

· Traitement des hypercorticismes indépendants de l'ACTH (syndrome de Cushing tumoral).

Posologie METOPIRONE 250 mg Capsule Boîte de 1 Flacon de 50

1. Utilisation diagnostique

Pour le diagnostic étiologique de l'hypercorticisme dans le syndrome de Cushing et le diagnostic positif d'insuffisance corticotrope.

Test à la Métyrapone

a) Test rapide avec une seule dose pour diagnostiquer une carence latente en ACTH (praticable en ambulatoire mais moins fiable que le test multidose); il consiste à doser dans le plasma le désoxy-11 cortisol (composé S) et/ou l'ACTH après l'administration d'une seule dose de Métopirone. 1 à 2 g (maximum 3 g) de métyrapone (30 mg/kg; également chez l'enfant) sont administrés vers minuit avec du yaourt ou du lait. Le sang nécessaire pour déterminer le désoxy-11 cortisol et l'ACTH est prélevé, selon Jubiz, le lendemain matin suivant à 8 heures, Staub recommandant d'effectuer la prise de sang à 7h30. Le plasma doit être mis au congélateur le plus rapidement possible. On donne ensuite une dose prophylactique de 50 mg d'acétate de cortisone.

Evaluation:

Les valeurs normales dépendent de la méthode employée au laboratoire pour déterminer l'ACTH et le désoxy-11 cortisol. Les valeurs générales indiquant l'intégrité des valeurs d'ACTH sont pour Staub une ascension de l'ACTH plasmatique égale ou supérieure à 44 pmol/l (200 ng/l) ou (pour d'autres auteurs) supérieure à 0,2 µmol/l (70 µg/l) pour le désoxy-11 cortisol. Les patients suspects d'insuffisance corticosurrénale chez lesquels une surveillance stricte par l'entourage ne saurait être garantie, devraient pour raison de sécurité être hospitalisés pour la nuit.

b) Test multidoses: pour le diagnostic de carence latente en ACTH ou le diagnostic différentiel de l'hypercorticisme dans le syndrome de Cushing (en milieu hospitalier seulement): les stéroïdes éliminés sont mesurés dans les urines. On détermine tout d'abord les valeurs de base pour les 24 heures qui précèdent le test à la Métyrapone. Puis on administre 500 ou 750 mg de métyrapone toutes les 4 heures pendant 24 heures, soit au total 3,0 à 4,5 g.

Chez l'enfant, le dosage recommandé est de 15 mg/kg, avec une dose minimum de 250 mg toutes les 4 heures pendant 24 heures.

Il est recommandé d'avaler les capsules avec du lait ou après les repas. Il faut s'attendre à ce que l'effet de Métopirone sur les valeurs des stéroïdes urinaires atteigne son maximum dans les 24 heures suivantes.

Evaluation:

Carence en ACTH: Métopirone entraîne, chez le sujet normal, une augmentation significative dans les urines des 17-OH stéroïdes et dans le plasma du composé S (11-désoxycortisol).

L'absence d'augmentation de ces valeurs témoigne d'une insuffisance corticotrope ou surrénalienne.

Syndrome de Cushing: une élévation significative des 17-OH stéroïdes urinaires ou du composé S plasmatique (11-désoxycortisol) est en faveur d'une maladie de Cushing d'origine hypophysaire. Il s'agit d'un argument important en défaveur d'une tumeur secrétoire de la surrénale.

2. Utilisation thérapeutique

Syndrome de Cushing

La posologie doit être adaptée individuellement. La dose nécessaire à la normalisation des valeurs du cortisol se situe entre 250 mg et 6 g par jour.

Contre indications

· Insuffisance corticosurrénalienne manifeste.

· Hypersensibilité à la métyrapone ou à l'un des excipients.

· Grossesse.

· Allaitement.

Effets indésirables Metopirone

Troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements, douleurs abdominales); sensations vertigineuses, sédation, céphalées, chute tensionnelle, manifestations cutanées allergiques.

Rarement: insuffisance surrénalienne, hirsutisme, aggravation de l'acné.

Metopirone existe aussi sous ces formes

Metopirone



publicité