publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

METOPROLOL ACCORD 50 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Tartrate de métoprolol
laboratoire: Accord Healthcare France

Comprimé
Boîte de 30
Toutes les formes

Indication

· Hypertension artérielle.

· Prophylaxie des crises d'angor d'effort.

· Traitement de certains troubles du rythme : tachyarythmies, en particulier tachycardies supraventriculaires.

· Traitement au long court après un infarctus du myocarde.

· Prophylaxie de la migraine.

Le métoprolol est indiqué chez l'adulte.

Posologie METOPROLOL ACCORD 50 mg Comprimé Boîte de 30

Les comprimés de tartrate de métoprolol doivent être administrés par voie orale, à jeun.

La dose doit toujours être ajustée en fonction des besoins individuels du patient. Les posologies indiquées ci-dessous sont donnés à titre de recommandations.

Posologie

Hypertension

La dose normale est de 100 à 200 mg par jour, en une seule dose le matin ou en doses divisées matin et soir. Commencer le traitement avec 50 mg deux fois par jour ou 100 mg une seule fois par jour. Le dosage sera ensuite augmenté à intervalles hebdomadaires selon la réponse tensionnelle du patient. La dose maximale recommandée est généralement 200 mg/jour. Si nécessaire, le métoprolol peut être pris en association avec d'autres traitements antihypertenseurs.

Prophylaxie des crises d'angor d'effort

La dose normale est de 100 à 200 mg par jour, en doses divisées (matin et soir). Commencer le traitement avec 50 mg deux fois par jour. Le dosage sera ensuite augmenté  à intervalles hebdomadaires selon la réponse individuelle du patient. La dose maximale recommandée est généralement 200 mg/jour (en doses divisées). Si nécessaire, le métoprolol peut être pris en association avec d'autres antiangineux.

Troubles du rythme

La dose normale est de 100 à 150 mg par jour, en doses divisées (matin et soir). Ce dosage peut être augmenté si nécessaire.

Traitement au long cours après Infarctus du myocarde

Traitement d'entretien : Commencer le traitement oral lorsque le patient est hémodynamiquement stable. La dose d'entretien est de 100 mg de métoprolol tartrate deux fois par jour (matin et soir).

Prophylaxie de la migraine

La dose normale est de 100 à 200 mg par jour, en doses divisées, matin et soir.

Populations particulières

Insuffisance rénale

Il n'est pas nécessaire d'ajuster la posologie chez les patients insuffisants rénaux.

Insuffisance hépatique

Il n'est généralement pas nécessaire de modifier la posologie chez les patients cirrhotiques car le métoprolol se lie faiblement aux protéines (5 à 10 %). Cependant, en cas de trouble hépatique grave, une réduction du dosage peut être nécessaire.

Patients âgés

Aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire chez les patients âgés, mais il est recommandé de faire preuve de prudence car une baisse de tension ou une bradycardie excessive peuvent avoir des effets prononcés.

Enfants

L'expérience chez l'enfant étant limitée, le métoprolol tartrate n'est pas recommandé dans cette population.

Contre indications

· Hypersensibilité au principe actif, aux autres bétabloquants ou à l'un des excipients.

· Bloc auriculo-ventriculaire du second ou troisième degré.

· Patients avec une insuffisance cardiaque instable ou aigue décompensée (oedème pulmonaire, hypoperfusion ou hypotension), auquel cas un traitement inotrope intraveineux est indiqué.

· Patients recevant un traitement inotrope continu ou périodique agoniste des récepteurs béta.

· Bradycardie sévère (< 50 p/min).

· Maladie du sinus.

· Choc cardiogénique.

· Phénomène de Raynaud et trouble périphériques artériels périphériques, dans leurs formes sévères.

· Asthme ou antécédents de broncho-pneumopathies chroniques obstructives dans leurs formes sévères.

· Phéochromocytome non traité.

· Acidose métabolique.

· Administration intraveineuse concomitante d'inhibiteurs calciques, de vérapramil et de diltiazem, à cause du risque d'hypotension, de troubles de la conduction auriculo-ventriculaire (AV) ou d'insuffisance ventriculaire gauche.

· Hypotension.

· Angor de Prinzmetal (dans les formes pures et en monothérapie).

Le métoprolol est contre-indiqué chez les patients atteints d'un infarctus du myocarde et ayant une fréquence cardiaque < 50 p/minutes, un intervalle P-Q > 0,24 s ou une tension systolique < 100 mg Hg et/ou une insuffisance cardiaque congestive grave.

Effets indésirables Metoprolol Accord

Le métoprolol est bien toléré et ses effets indésirables sont généralement faibles et réversibles. Le plus couramment signalé est la fatigue/asthénie; gangrène (chez des patients atteints de troubles circulatoires périphériques graves), thrombocytopénie et agranulocytose peuvent se produire très rarement (moins de 1 cas sur 1 000 patients). Les effets indésirables suivants ont été signalés au cours des études cliniques ou après utilisation normale. Dans de nombreux cas, un lien avec la prise de métoprolol (tartrate) n'a pas été fermement établi.

Les définitions d'incidence suivantes ont été utilisées : très fréquent ( ≥ 1/10), fréquent ( ≥ 1/100), peu fréquent ( ≥ 1/1000), rare ( ≥ 1/10 000, < 1/1000) et très rare ( < 1/10 000). Les données ci-dessous comprennent également les cas isolés.


Classe de système/ d'organe

Très fréquent (> 1/10)

fréquent (≥ 1/100 à <1/10)

Peu fréquent (≥ 1/1000 à <1/100)

Rare (≥ 1/10 000 à < 1/1000)

Très rare (< 1/10 000)

Affections du sang et du système lymphatique

Thrombocytopénie, agranulocytose

Affections du métabolisme et de la nutrition

Prise  de poids

Augmentation des VLDL, baisse des HDL, aggravation de l'hypoglycémie induite par l'insuline

Affections psychiatriques

Dépression, baisse de la vigilance, somnolence ou insomnie, cauchemars

Nervosité, anxiété, impuissance

Amnésie/ troubles de la mémoire, confusion, hallucinations, dépersonnalisation

Affections du système nerveux

Fatigue

Vertiges, céphalées

Paresthésie, faiblesse musculaire et crampes

Affections de la vision

Vision trouble, sécheresse et/ou irritation des yeux, conjonctivite

Affections des oreilles et du labyrinthe

Acouphènes, surdité réversible

Affections cardiaques

Bradycardie hypotension et troubles posturaux (très rarement accompagnés de syncope), palpitations,

Détérioration d'une insuffisance cardiaque, choc cardiogénique chez des patients en infarctus du myocarde aigu*, bloc AV du premier degré, oedème et douleurs péricardiques

Troubles de la conduction, divers types d'arythmies

Affections vasculaires

Mains et pieds froids Phénomène de  Raynaud

Gangrène chez des patients atteints de troubles circulatoires périphériques graves

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Dyspnée après un effort physique

Bronchospasme, y compris chez des patients sans troubles pulmonaires obstructifs

Rhinite

Affections gastro-intestinales

Nausées, douleurs abdominales, diarrhée, constipation

Vomissements

Bouche sèche

Affections hépatobiliaires

Anomalies du test de la fonction hépatique

Hépatite

Affections de la peau et des tissus sous-cutanés

Rash (urticaire, lésions psoriasiques oudystrophiques de la peau), sudation excessive

Chute des cheveux réversible

Photosensibilité, détérioration d'un psoriasis préexistant

Affections musculo-squelettiques et des tissus conjonctifs

Arthralgie

Affections de l'appareil reproducteur et des seins

Troubles de la libido et de l'érection

Maladie de La Peyronie

Troubles généraux et au site d'administration

Dysgueusie (troubles du goût)

* Fréquence excessive de 0,4% par rapport à un placebo observée lors de l'essai COMMIT portant sur 46000 patients atteints d'un infarctus aigu du myocarde, chez lesquels la fréquence d'un choc cardiogénique était de 2,3 % chez les patients prenant du métoprolol (jusqu'à 15 mg par voie IV puis 200 mg par voie orale) et de 1,9 % dans le groupe placebo dans le sous-groupe de patients à faible index de risque de choc. Cet index était basé sur le risque absolu de choc pour chaque patient individuel basé sur l'âge, le sexe, le délai, la classe Killip, la pression artérielle, le rythme cardiaque, les anomalies de l'ECG et les antécédents d'hypertension. Le groupe de patients à faible index de risque de choc correspond à ceux pour lesquels le métoprolol est recommandé en cas d'infarctus aigu du myocarde.

Expérience post-commercialisation

Les réactions indésirables suivantes ont été signalées après la mise sur le marché : confusion mentale, augmentation des triglycérides sanguins et diminution des HDL. Etant donné qu'il s'agit d'une population de taille incertaine et que ces cas comportent des facteurs portant à confusion, il n'est pas possible d'estimer leur fréquence de manière fiable.



publicité