publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

MIGRALGINE

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 17.09.2007

Médicament générique du Classe thérapeutique: Antalgiques
principes actifs: Paracétamol, Caféine, Codéine
laboratoire: Mcneil

Solution buvable
Flacon (+ godet) de 125 ml
Toutes les formes

Indication

Traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense et/ou ne répondant pas à l'utilisation d'antalgiques périphériques seuls.

Posologie MIGRALGINE Solution buvable Flacon (+ godet) de 125 ml

Mode d'administration :
RESERVE A L'ADULTE.
Voie orale.
Posologie :
- Une dose, à renouveler si nécessaire au bout de 4 heures, ou éventuellement 2 doses en une prise en cas de douleur sévère, sans dépasser 6 doses par jour.
- Une dose correspond à la graduation 18 ml du godet et contient 18,4 mg de codéine base, 480,6 mg de paracétamol et 74,7 mg de caféine.
- Doses maximales recommandées : voir mises en garde.
Fréquence d'administration :
- En raison de la présence de caféine, éviter toute prise en fin de journée.
- Les prises systématiques permettent d'éviter les oscillations de douleur ou de fièvre.
- Les prises doivent être espacées de 4 heures au minimum.
Insuffisance rénale :
En cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine inférieure à 10 ml/mn), l'intervalle entre deux prises sera au minimum de 8 heures. La dose de paracétamol ne devra pas dépasser 3 g par jour.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Enfant de moins de 15 ans.
- Liées au paracétamol :
. Hypersensibilité au paracétamol ou aux autres constituants.
. Insuffisance hépatocellulaire.
- Liées à la codéine :
. La codéine est contre-indiquée chez les insuffisants respiratoires quel que soit le degré de l'insuffisance respiratoire, en raison de l'effet dépresseur de la codéine sur les centres respiratoires.
. Hypersensibilité à la codéine.
. Au cours de l'allaitement : le paracétamol, la codéine et la caféine passent dans le lait maternel. Quelques cas d'hypotonie et de pauses respiratoires ont été décrits chez des nourrissons, après ingestion par les mères de codéine à doses suprathérapeutiques. En conséquence, en dehors d'une prise ponctuelle, ce médicament est contre-indiqué pendant l'allaitement.
DECONSEILLE :
Ce médicament est déconseillé avec les agonistes-antagonistes morphiniques (buprénorphine, nalbuphine, pentazocine), la prise de boissons alcoolisées ou de médicaments contenant de l'alcool, la naltrexone ou l'énoxacine (voir rubrique interactions).

Effets indésirables Migralgine

LIES AU PARACETAMOL :
- Quelques rares cas de réactions d'hypersensibilité à type de choc anaphylactique, oedème de Quincke, érythème, urticaire, rash cutané ont été rapportés. Leur survenue impose l'arrêt définitif de ce médicament et des médicaments apparentés.
- De très exceptionnels cas de thrombopénie, leucopénie et neutropénie ont été signalés.
LIES A LA CODEINE :
- Aux doses thérapeutiques, les effets indésirables de la codéine sont comparables à ceux des autres opiacés, mais ils sont plus rares et plus modérés.
Possibilité de :
. sédation, euphorie, dysphorie,
. myosis, rétention urinaire,
. réactions d'hypersensibilité (prurit, urticaire et rash),
. constipation, nausées, vomissements,
. somnolence, états vertigineux,
. bronchospasme, dépression respiratoire (voir rubrique contre-indications).
. syndrome douloureux abdominal aigu de type biliaire ou pancréatique, évocateur d'un spasme du sphincter d'Oddi, survenant particulièrement chez les patients cholécystectomisés.
- Aux doses suprathérapeutiques : il existe un risque de dépendance et de syndrome de sevrage à l'arrêt brutal, qui peut être observé chez l'utilisateur et le nouveau-né de mère intoxiquée à la codéine.
LIES A LA CAFEINE :
possibilité d'excitation, d'insomnie, de palpitations.



publicité